background preloader

Statues - A Classer

Facebook Twitter

Découverte d'une énorme statue d'Amenhotep III, en Egypte ancienne. Www.aime-free.com ww.aime-jeanclaude-free.com Une statue en Quartzite...

Découverte d'une énorme statue d'Amenhotep III, en Egypte ancienne

Près de Louxor... On aurait trouvé une des plus grandes statue d'Amenhotep III selon le secrétariat d'état aux Antiquités ! En vérité... Cette statue devait faire partie d'une double "sculpture jumelle", intégrante une entrée, au nord du temple funéraire d'Amenhotep III ! Selon Zahi Hawass : le couple de statues avait été découvert par Labib Habachi et Gerhard Haeny dans les années 70 et que ces égyptologues en avaient fait le rapport et le relevé avant de les abandonner sur le site en les enfouissant dans le sable.

La sculpture est en quartzite de 13 mètres. Petit rappel... Amenhotep III a régné en Egypte entre 1390 et 1352 avant Jésus-Christ. Découverte d'une énorme statue d'Amenhotep III, en Egypte ancienne. Sculpture en Égypte antique. Instinctivement nous associons à la civilisation égyptienne antique, les pyramides.

Sculpture en Égypte antique

Cependant, il serait réducteur de ne considérer l'art égyptien que sous l'angle de l'architecture et d'occulter ainsi d'autres disciplines, comme la sculpture. Cette discipline peut se définir, au sens moderne du terme, comme le travail d'un matériau afin de représenter une réalité en trois dimensions. Cet article traite des statues en pied, mais aussi des masques ou encore des bas-reliefs ; bien que traditionnellement dans les ouvrages d'histoire de l'art on regroupe rarement le bas-relief avec la statuaire, mais plutôt avec la peinture.

Nouvelle page 1. Buste de Néfertiti. Le buste de Néfertiti, appelé aussi la tête de Néfertiti, est une sculpture de calcaire peinte du XIVe siècle av.

Buste de Néfertiti

Colosses de Memnon. Le site du Temple des millions d'années d'Amenhotep III est fouillé par la Mission des colosses de Memnon et du temple d'Aménophis III, depuis 1998, dirigée par l'égyptologue arménienne Hourig Sourouzian[1].

Colosses de Memnon

Temple d'Amenhotep III[modifier | modifier le code] Les deux statues colossales se dressaient sur le parvis du temple des millions d'années d'Amenhotep III, qui était alors le plus grand ensemble cultuel de la rive ouest de Thèbes. La taille de ces deux colosses laisse imaginer à quelle dimension fut pensée et réalisée cette entreprise par Amenhotep fils de Hapou, architecte du pharaon. Jusqu'en 2002, des terres arables cultivées recouvraient la surface du temple, ne laissant apparaître que les colosses ; depuis, des fouilles ont lieu afin de mieux comprendre l'architecture et le plan de ce sanctuaire dédié à Amon et à la gloire d'Amenhotep III lui-même.

Colosses de Ramsès II. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Colosses de Ramsès II

Abou Simbel[modifier | modifier le code] Les colosses de Ramsès II encadrant l'entrée du grand temple À l'entrée du grand temple, on trouve quatre colosses de Ramsès II assis, dont un qui se serait cassé peu après sa construction. Thèbes[modifier | modifier le code] La reine Tiy aux côtés du roi Aménophis III.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La reine Tiy aux côtés du roi Aménophis III

La reine Tiy aux côtés du roi Aménophis III La reine Tiy aux côtés du roi Aménophis III, au Louvre-Lens. Le Scribe accroupi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Scribe accroupi

Le Scribe accroupi est une statue égyptienne en calcaire peint représentant un scribe égyptien assis en tailleur. Datant probablement de la IVe ou de la Ve dynastie (vers 2600 av. Le Scribe accroupi à la loupe. Sphinx de Gizeh. Étymologie[modifier | modifier le code] Le terme « sphinx » vient du grec ancien Σφίγξ / Sphínx qui signifie « étrangler », lui-même dérivé du sanskrit स्थग, sthag, en pali thak, signifiant « dissimulé ».

Sphinx de Gizeh

Une autre interprétation l'attribue à l'égyptien ancien Shesepânkh qui signifie « statue vivante » ou « automate ». La statue est appelée en arabe أبو الهول, Abou al-Hôl. Description[modifier | modifier le code] Ses principales dimensions sont[4] : longueur de 73,5 mètres, hauteur de 20,22 mètres, largeur maximale de 14 mètres ; hauteur de la tête 5,20 m, largeur du visage 4,15 m, largeur de la bouche seule 2,32 m, hauteur de l'oreille 1,40 m, hauteur du nez : 1,70 m.

On pense que le Sphinx assurait une fonction de gardien du site, ou peut-être plus précisément du temple solaire édifié à côté de la pyramide de Khéops[15]. Sphinx de Taharqa. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sphinx de Taharqa

Statue cube. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Statue cube

La statue cube est typique de l'art de l'Égypte antique. On s'est interrogé sur la signification d'une telle posture : figuration du mort sous l'apparence d'un gardien assis à la porte du temple, soumission à un supérieur ou expression de la renaissance du mort au passage du soleil ? Ces statues cubes apparaissent aussi bien dans les temples que dans les tombes : Dans un temple, une telle effigie doit permettre au défunt représenté de participer au culte du dieu et d'en obtenir protection et vie éternelle. En effet, les repas offerts chaque jour à la table du dieu sont replacés devant les statues des particuliers, où ils sont présentés comme nourriture.Dans une tombe, la statue prend place dans le culte funéraire, au cours duquel la subsistance éternelle est assurée par la prière et les offrandes apportées par les familles et les prêtres. Statue cube d'Hapouseneb. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La statue cube d'Hapouseneb, conservée au Louvre, (référence A 134), fournit quelques détails biographiques sur ce grand prêtre d'Amon. Sur cette statue, il est indiqué, entre autres, qu'elle a été commandée à Hapouseneb par la reine Hatchepsout comme cadeau pour Amon. Hapouseneb y donne un rapport sur le travail accompli. En raison de critères stylistiques, Delvaux[1] a conclu que la statue cube A 134 du Louvre, a sûrement été réalisée au début du règne d'Hatchepsout, bien que ses cartouches aient été remplacés plus tard par le nom Thoutmôsis II. Cependant, comme tous les pronoms sont au féminin, la datation durant le règne d'Hatchepsout apparaît sans ambiguïté.

Sur cette statue, Hapouseneb porte le titre de vizir (imy-rˁ=niwt ṯȝty, maire et vizir) qui n'est pas attesté ailleurs. Statuettes funéraires égyptiennes du département des Monnaies, Médailles et Antiques - Éditions de la Bibliothèque nationale de France. Pour les Égyptiens, l’accès au séjour éternel nécessitait une préparation funéraire appropriée et tout défunt se devait d’avoir à ses côtés une armée de serviteurs destinés à le suppléer pour tous les travaux susceptibles de lui être imposés dans l’au-delà. Ces statuettes dites chaouabtis - puis ouchebtis à partir de la XXIe dynastie (1080-945 av. J. -C.) - sont apparues au Moyen Empire (vers 2040-1782 av. EGYPTE. Découverte de 27 statues fragmentées de la déesse Sekhmet - Sciences et Avenir.

Une collection de 27 statues fragmentées de la déesse égyptienne à corps de femme et tête de lionne Sekhmet a été découverte près des colosses de Memnon à Louxor (centre), a annoncé dimanche 3 décembre 2017 le ministère des Antiquités. Cette découverte a eu lieu durant une fouille effectuée par une mission archéologique égypto-européenne, dans le cadre du projet de conservation du " temple des millions d'années " du pharaon Amenhotep III (Aménophis, en grec).

Statuaire égyptienne. Sribre accroupi détail. Des poteries de bière égyptiennes de 5.000 ans retrouvées en Israël. Il y a des milliers d'années, nos ancêtres buvaient déjà de la bière : les historiens en ont depuis longtemps la preuve. Mais l'étude des récipients ayant servi à fabriquer ce breuvage donne de précieuses indications sur les déplacements des peuples.

C'est le cas des fragments de poteries vieilles de 5.000 ans récemment trouvés sur chantier de Tel-Aviv. L'Autorité israélienne des antiquités, qui a annoncé dimanche cette découverte, a précisé que ces récipients étaient utilisés par les Égyptiens. LIRE AUSSI >> Des bières ch'ti au pays de l'oncle Sam "Nous avons trouvé 17 excavations utilisées pour stocker des produits agricoles à l'âge de bronze", a précisé Diego Barkan, directeur des fouilles de l'Autorité. Tous buveurs de bière sans distinction d'âge Cette découverte permet d'affirmer que les Égyptiens étaient déjà présents dans la région de Tel-Aviv, il y a 5.000 ans. Nain Seneb et sa femme ancien empire. Statuaire égyptienne. Egiptologica.be / Statuaire égyptienne.