background preloader

A L'HEURE DU JAPON octobre 2015

Facebook Twitter

SHODO, la calligraphie japonaise. ​La pratique du Sho-dô est un véritable travail de concentration comme tous les arts martiaux et traditionnels japonais, prise de conscience et harmonisation du plein et du vide.

SHODO, la calligraphie japonaise

Ce principe donne sa richesse, son sens et sa profondeur à la calligraphie japonaise qui prend racine dans la philosophie du yin et du yang. Le Shodô est à la fois une discipline pratique et artistique. Dans la calligraphie japonaise, les caractères chinois « Kanji » et les « Hiragana » sont tracés de façon à en faire ressentir l’esthétique​. Calligraphié par mon maître, Maître Ryodô Tsuda. C'est un grand maître des maîtres qui ont beaucoup d'élèves. LE WASHI, l'art japonais du papier. ORIGAMI, modèles en video. Origami, la petite grue de papier. JEUX TRADITIONNELS du Japon. 400 photos du Japon par Frédéric DUPIN. Explorons le Japon. JAPON, présentation. Un jardin japonais à Kyoto.

JAPON, présentation

Le Japon (en japonais : 日本) est un pays asiatique au large de la Chine et de la Corée dont la capitale est Tokyo. L'archipel japonais couvre 370 000 km². Le Japon est aussi appelé « pays du soleil levant », parce qu'il se trouve sur un archipel à l'Est du continent asiatique. Pays montagneux, le Japon renferme de très nombreux volcans et est régulièrement secoué par des séismes. Géographie[modifier | modifier le wikicode] Le Japon vu d'un satellite artificiel. Coloriages à imprimer sur le Japon. HINA MATSURI, fête des petites japonaises. Les petites japonaises ont la chance d’avoir deux fois leur fête dans l’année.

HINA MATSURI, fête des petites japonaises

La date de leur naissance et le 3 mars, fête des filles. Le Hina Matsuri ou fête des poupées, relève d’une ancienne coutume de l’époque Heian (794-1192). La noblesse offrait alors au couple impérial des figurines représentant la cour. Ces miniatures étant censées protéger des mauvais esprits. Une parade familiale Aujourd’hui, cette fête est devenue celle des filles pour faire écho à la fête des garçons. La chanceuse se pare de son plus beau kimono et reçoit amis et famille autour de pâtisseries comme les hishi mochi, préparation à base de riz gluant en forme de losange. HANAMI, la fête de l'éphémère. La coutume du hanami remonte à l'ère Nara (710-794), lorsque les fleurs de pruniers, tout juste importés de Chine, sont devenues au Japon un objet d'admiration.

HANAMI, la fête de l'éphémère

La tendance change pendant la période Heian, et c'est au tour des fleurs de cerisiers - ou sakura - d'être encensées. Le mot hanami est d'ailleurs utilisé pour la première fois afin de désigner la contemplation des cerisiers dans Le dit du Genji (XIe siècle). La fleur de cerisier devient alors sacrée, à double titre : elle annonçait autrefois la saison de plantation du riz, donc un moment d'offrande (de nourriture et de saké) aux kami (dieux), les dieux censés favoriser la récolte à venir, et symbolise par sa fragilité le caractère éphémère de l'existence. Les cerisiers du Japon ne fleurissent et n'atteignent cette beauté presque divine qu'une dizaine de jours par an, avant de dépérir... HANAMI, fête de printemps - coloriages et activités. Hanami est une fête très populaire au Japon.

HANAMI, fête de printemps - coloriages et activités

Elle consiste à contempler la beauté des pruniers et des cerisiers en fleurs à l'arrivée du printemps. C'est une fête merveilleuse à partager avec des êtres chers, car c'est l'occasion de faire de merveilleux pique-niques sous les cerisiers. Pour retrouver la magie de cet instant, Sèverine Aubry te propose un superbe cahier d'activités sur le thème "Hanami", et si certaines activités te semblent difficile... Reste zen... Note moyenne : (sur 15 avis donnés) Avis rédigé par csara le vendredi 22 mars 2013 à 17:33 tres majestueux et poetique "clin d'oeil" pour reveler cette magnifique tradition japonaise à nos mais aussi à nos proche...merci pour ce beau travail realise et proposer pour nous!

KODOMO NO HI, fête des carpes et des enfants japonais. Deux mois après la fête des petites filles, et alors que les fleurs de cerisiers sont à peine tombées, c'est au tour des garçons d'avoir les honneurs du calendrier de printemps : le 5 mai, dans une célébration ancienne qui mélange influences chinoises et culture des samouraïs, le Japon s’enthousiasme pour la fête populaire de tango no sekku.

KODOMO NO HI, fête des carpes et des enfants japonais

Lire : Hina matsuri, la fête des petites filles Le jour du koi nobori Sur les balcons, dans les jardins, au-dessus des rivières, les symboles de ce jour particulier flottent alors dans la brise de printemps : des carpes multicolores de papier ou de soie, accrochées par les foyers ayant eu au moins un garçon. La carpe, ce poisson qui remonte les rivières à contre-courant en période de ponte, est un symbole de courage et de persévérance, que les parents japonais aimeraient inculquer à leur progéniture masculine. De la Chine aux samouraïs Lire aussi : Sur les traces des samouraï Cérémonies. LE BONSAI, un art millénaire. En 2014, on fête le centenaire de la première exposition de bonsaï à Tokyo.

LE BONSAI, un art millénaire

Une pratique vieille de 1500 ans considérée aujourd'hui comme indissociable de l'esthétisme japonais. Par définition, un bonsaï est un arbre en pot. Son origine remonte à l'Egypte, mais ce sont les Chinois qui y ajoutent l'aspect esthétique, pendant la dynastie des Han (206 - 220). L'idée recréée un paysage naturel miniature dans une coupe. Zen Adoptée par les moines bouddhistes, cette pratique aurait été introduite au Japon pendant l'ère Heian (794 – 1185), connue pour le développement de ce courant religieux dans l'archipel. Une pratique populaire. CHANOYU, cérémonie du thé. LES MASCOTTES du Japon, stars du marketing. MANGA, phénomène culturel internationnal. LE SUMO, sport sacré au Japon. Les rikishi (terme japonais générique pour les lutteurs de sumo) se dévouent à cet art dès leur adolescence.

LE SUMO, sport sacré au Japon

Intégrant généralement les écuries de sumo, ou « heya », aux alentours de leur quinze ans, ils y vivent en communauté jours et nuits. Là, à force de copieux chankonabe (sorte de ragoût extrêmement riche en protéïnes), leur corps se transforme, se fait sumo.