background preloader

VU

Facebook Twitter

L’opinion publique pèse sur la gestion des biocarburants – EurActiv.fr. La proposition de limiter progressivement les biocarburants a été prise en raison de l’opinion publique, selon un fonctionnaire européen.

L’opinion publique pèse sur la gestion des biocarburants – EurActiv.fr

En juillet dernier, la Commission a publié une stratégie européenne pour une mobilité à faible taux d’émissions, proposant de remplacer les biocarburants produits à partir de cultures vivrières par « des biocarburants plus avancés ». Une proposition qui a entrainé une vive réaction dans le secteur de l’éthanol, qui accuse la Commission de ne pas être objective. À l’écoute de la société Lors d’une conférence organisée le 12 octobre au Parlement européen, Marie Donnelly, directrice pour les renouvelables, la recherche et l’efficacité énergétique à la DG Énergie, a expliqué les raisons qui ont poussé l’exécutif à défendre un abandon progressif des biocarburants de première génération. Malijet BIO-CARBURANT : Les pro-Jatropha au créneau Bamako Mali. Dans le cadre de la réduction de la pauvreté, le projet Jatropha a vu le jour.

Malijet BIO-CARBURANT : Les pro-Jatropha au créneau Bamako Mali

Et depuis sa mise en œuvre il y a quatre ans, il a obtenu des résultats très satisfaisants. Les acteurs du comité du projet "Promotion de la production et de l’utilisation de l’huile du Jatropha comme biocarburant au Mali" ont tenu le 10 novembre 2016, la 4e réunion de leur comité de pilotage. C’était dans la salle de conférence de l’Agence nationale de développement des biocarburants sous la coprésidence du représentant du ministre de l’Energie et de l’Eau, Tezana Coulibaly, et le coordonnateur du projet, Yafong Berthé. "Mon département, qui a suivi avec un grand intérêt l’évolution du projet, se réjouit des progrès enregistrés dans le développement et la promotion d’un modèle de production et d’utilisation durables du Jatropha comme biocarburant au niveau national", a dit Tezana Coulibaly. Seydou Karamoko Koné. L'UE soutient la recherche dans la production de biocarburant à partir de microalgues.

Des microalgues qui font tourner des moteurs : un projet de recherche baptisé Cyclalg et initié par l'Institut National Polytechnique (INP) de Toulouse pourrait réaliser cette idée.

L'UE soutient la recherche dans la production de biocarburant à partir de microalgues

Actuellement, la mise en œuvre reste encore freinée par des coûts élevés, une productivité faible et des déchets dont le recyclage n'est pas encore défini. D'où l'intérêt des chercheurs qui souhaitent développer un processus de fabrication plus efficace. L'idée a séduit le Fonds européen de développement régional (FEDER). Ce dernier vient de soutenir l'initiative avec un fonds de 1,4 million d'euros, soit 65% des coûts d'une recherche qui pourrait se concrétiser par la mise en place d'une bioraffinerie à base de microalgues. Biocarburants - L'analyse détaillée de l'UFC-Que Choisir - Dossier de Presse - UFC-Que Choisir. Cette analyse prend en compte les controverses scientifiques liées aux biocarburants, le dispositif financier et étudie l'intérêt d'importer de l'éthanol en provenance du Brésil.

Biocarburants - L'analyse détaillée de l'UFC-Que Choisir - Dossier de Presse - UFC-Que Choisir

En annexe, la question de la spécialisation des cultures et de la protection de l'eau, ainsi qu'un rappel de la dépendance pétrolière des consommateurs. Les controverses scientifiques. Les biocarburants : avantages et inconvénients. Les biocarburants sont destinés à remplacer le pétrole comme principal carburant pour les véhicules.

Les biocarburants : avantages et inconvénients

Avantages des biocarburants Leur principal avantage est qu’ils permettent de réduire le cout du carburant. Deuxièmement, ils permettent de réduire les émissions de gaz carbonique dans l’atmosphère ce qui aidera à contrôler l’effet de serre. Néanmoins, les biocarburants ne sont pas cette solution miracle que nous attendions tous. Biocarburants, la croissance conditionnée au défi de la deuxième génération. Selon Xerfi, les biocarburants vont connaitre une croissance en volume de prés de 4 % par an jusqu’en 2020.

Biocarburants, la croissance conditionnée au défi de la deuxième génération

Mais la filière reste fragilisée par le développement de produits de 2eme génération. Dans une récente étude, le cabinet Xerfi s’est penché sur l’évolution du marché des biocarburants. Ses experts tablent sur une croissance annuelle moyenne de 3,7 % de leur consommation sur la période 2016-2020.