REACTIONS FACE A LA MORT

Facebook Twitter
Les People à ne pas avoir dans ses amis Facebook Les pirates n'hésitent plus à utiliser la célébrité des stars, et leur mort, pour créer de nombreuses et fausses fanpages dans le but de vous nuire. Les scams sociaux sont les maux de ces réseaux communautaires et un utilisateur peu averti peut rapidement tomber dans le piège. Attention donc aux contenus malveillants et autres arnaques destinés à vous soutirer vos informations personnelles. Et elles sont légion parmi les célébrités. Voici donc, les people à ne pas avoir dans ses amis, tant pis si vous leur vouez un véritable culte. Il faudra vous contenir et ne pas "aimer" les pages les concernant. Les People à ne pas avoir dans ses amis Facebook
International : La vie accélérée d'un bébé condamné à mourir International : La vie accélérée d'un bébé condamné à mourir Les parents d'Avery Canahuati, une petite Texane condamnée par une maladie incurable, ont voulu lui faire vivre quelques étapes clefs d'une vie d'enfant, avant sa mort. Essayer de vivre quelques grandes étapes d'une vie en quelques semaines, c'est le «cadeau» que les parents d'Avery Canahuati, un jeune couple du Texas, ont voulu faire à leur fille de 5 mois, diagnostiquée début avril d'une maladie génétique incurable. Décédée lundi, Avery a tout de même pu vivre ces étapes d'enfant, énumérées sur une liste que ses parents avaient dressée. «Imaginez que vous avez été diagnostiqué avec une maladie génétique incurable et qu'on vous avait dit que vous perdriez non seulement la capacité de marcher et de bouger vos bras, mais également que vous pouviez mourir d'un jour à l'autre.
Chers Visiteurs, après plus d'un an de vie plus ou moins active nous avons finalement décidé de fermer . Nous ne savons pas encore si nous allons le réouvrir un jour. Toujours est il que nous souhaitons remercier tout ceux sans qui cette aventure n'aurait été possible, c'est à dire vous chers lecteurs. Vous avez été près de 50 000 à nous lire en 1 an et nous en sommes tous très fier! Partager tout ces articles au cours de l'année et administrer le site aura été une expérience très enrichissante, cela nous a tous beaucoup apporté. Quand la technologie redéfinit la notion de vie ou de mort, ou comment devenir immortel grâce à internet. | Quand la technologie redéfinit la notion de vie ou de mort, ou comment devenir immortel grâce à internet. |
Le Monde selon Coxi, Facebook, cimetière virtuel Le Monde selon Coxi, Facebook, cimetière virtuel Certes, Manon* n’est que la deuxième que je connaisse. Elle succède aujourd’hui à Mélodie, en décembre 2011. 2012 devrait voir d’autres noms s’ajouter à la liste. Trop. Manon* avait 21 ans je crois, tout comme Mélodie.
What Happens Online When You Die? - Infographic - Life Insurance Finder What Happens Online When You Die? - Infographic - Life Insurance Finder Like this infographic? <a href="http://www.lifeinsurancefinder.com.au/infographics/an-illustrated-guide-to-preparing-for-death/" target="_new"><img src="http://www.lifeinsurancefinder.com.au/infographics/an-illustrated-guide-to-preparing-for-death/an-illustrated-guide-to-preparing-for-death.jpg" title="Guide to Preparing for Digital Death" width="550" /></a><br />Produced by <a href="http://www.lifeinsurancefinder.com.au/">Life Insurance Finder</a> What would your digital legacy be like if you died tomorrow? The fact is, none of us really knows what happens to our spiritual self when we die, but whether you believe you'll be looking down on your loved ones from a better place, or there really is nothing for you after your last status update, your digital self is already out there, in the cloud, more far reaching and powerful than you could have ever imagined.
On connaissait le problème de la résurrection numérique d'un proche décédé sur Facebook. On ne meurt jamais vraiment sur Facebook. Une famille britannique fait la douloureuse expérience de recevoir des spams en provenance du compte d'un parent disparu, via son adresse e-mail. AU-DELÀ – Une femme reçoit des mails de sa mère morte il y a deux ans AU-DELÀ – Une femme reçoit des mails de sa mère morte il y a deux ans
Capture d’écran de la fenêtre « Signaler/Bloquer cette personne » de Facebook. Mardi 29 mars, 9h45, Mathieu Duchesne, rédacteur en chef du Journal de l’éco-tourisme, fait sa revue de presse quotidienne. Sur la page Facebook de son journal, gérée depuis son profil personnel, il poste une idée de week-end. Sans avertissement, son compte est désactivé quelques minutes plus tard. Faux profils : Facebook m'a tuer, puis m'a ressusciter | Rue89 Eco Faux profils : Facebook m'a tuer, puis m'a ressusciter | Rue89 Eco
La gauche tweete sa tristesse après la mort de Danielle Mitterrand - Politique Sur le réseau social Twitter, la classe politique salue unanimement la femme de gauche Danielle Mitterrand, qui s'est éteinte dans la nuit de lundi à mardi 22 novembre, à l’hôpital Georges Pompidou à Paris. Sa vie, son combat, dès l'âge de 17 ans comme infirmière, dans la Résistance, son combat pour les Droits de l'homme, pour la liberté, mais aussi aux côtés de son mari François Mitterrand, et comme présidente de la fondation France libertés. Le député PS de Paris Jean-Christophe Cambadélis rend hommage une "grande dame", renvoyant vers une note, sur son blog, plus longue que les 140 caractères dont disposent les utilisateurs de Twitter. La gauche tweete sa tristesse après la mort de Danielle Mitterrand - Politique
A l'heure du retour au lycée Cévenol, les élèves se murent dans le silence mais des centaines de messages de colère et de soutien sont postés sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Les messages de soutien à la famille d'Agnès et les messages de révolte des internautes ont envahi les réseaux sociaux depuis jeudi dernier. Des hommes politiques ont posté des messages, à l'image de Christian Estrosi qui a écrit dimanche soir «Après le meurtre de Laetitia, l'épouvantable assassinat d'Agnès. À quand un véritable bilan en profondeur de notre système judiciaire?» Mais la plupart des messages sont venus des adolescents qui ont laissé éclater leur tristesse et leur colère sur les réseaux sociaux. France : Agnès: les adolescents crient leur colère sur Twitter France : Agnès: les adolescents crient leur colère sur Twitter
Agnès : les réseaux sociaux pour exutoire - Europe1.fr - Faits divers
"Je suis Mme Riera, la mère de Maria. Fidèle à sa volonté, je me dois de faire la chose la plus difficile au monde : vous dire qu'elle est morte la nuit dernière". Ce message, publié sur Twitter le 4 novembre, constitue une première dans l'histoire du réseau, rapporte . Maria, jeune Majorquine décédée le 3 novembre des suites d'une longue maladie, a demandé à sa mère d'informer toutes ses connaissances de son décès, par le biais de son compte Twitter . La mort de Maria en trending topics Une dernière volonté qu'a accompli méticuleusement la mère de Maria. Elle demande à sa mère de tweeter sa mort - Europe1.fr - International Elle demande à sa mère de tweeter sa mort - Europe1.fr - International
I am deeply saddened about the passing of Steve Jobs. My condolences are with his family. Rich TRIBUTE TO STEVE JOBS Me and my husband would like to express our deepest condolences to Steve Jobs family, friends and the whole team of Apple.

Remembering Steve Jobs

Un britannique de 25 ans a été condamnée la semaine passée à 18 semaines de prison ferme après avoir tenu des propos injurieux sur des pages Facebook. Les pages Facebook ciblées par le jeune homme étaient dédiées à de jeunes adolescentes décédées, des pages créées par les amis ou la famille pour rendre hommage aux victimes. Mais au lieu de se joindre à la foule pour honorer ces personnes décédées, souvent brutalement, il a préféré poster des messages et vidéo se moquant ouvertement de la mort des adolescentes et insultant les familles. Le juge qui s’est occupé de l’affaire a affirmé que les faits étaient vraiment inadmissibles, et que les messages, photos et vidéos que le jeune Duffy a posté sur les pages Facebook ont causé beaucoup de mal aux familles et amis des défuntes. 18 semaines de prison ferme pour des injures sur Facebook
RIP speedah !