background preloader

Préserver l'eau

Facebook Twitter

Plumes économiques - SONEDE : l'eau potable sera un problème de certaines régions en 2020. Les gouvernorats du Cap bon, Sahel, Kairouan, Sfax et Sidi Bouzid, pourront connaître, d'ici 2020, un déficit « énorme » en matière d'approvisionnement en eau potable, si rien n'est fait pour consolider leurs ressources actuelles, selon les résultats d'une étude élaborée par la Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux (SONEDE).

Plumes économiques - SONEDE : l'eau potable sera un problème de certaines régions en 2020

Dans les régions du Sahel, ce déficit sera de l'ordre de 1500 litres par seconde en 2020 et devra s'aggraver en 2030 pour atteindre 4700 litres par seconde, estime encore l'étude réalisée par le département des études relevant de la SONEDE, sur la consolidation de l'approvisionnement en eau potable et la préservation des ressources hydrauliques sur les court, moyen et long termes. En ce qui concerne le gouvernorat de Sfax, cette carence en eau potable sera de l'ordre de 1800 litres par seconde, en 2020, et de 3000 litres par seconde en 2030. Transfert des eaux du nord : solution au déficit prévu: Social media Share this article. Tunisie: Ces Coupures D’eau Qui Ne Coulent Pas De Source. En plein été et en pleine saison touristique, la Tunisie est touchée par des coupures d’eau parfois intempestives qui devraient durer jusqu’à fin août 2016.

Tunisie: Ces Coupures D’eau Qui Ne Coulent Pas De Source

La faute principalement à la sécheresse, aggravée par une faible pluviométrie. Twitter fourmille d’informations sur les coupures d’eau gérées par la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (Sonede). Les problèmes ont commencé «dans les zones arides» et gagnent progressivement les autres régions, observe le site leaders.com.

Notamment les zones touristiques de Hammamet, Sousse et Mahdia «où sont concentrés les deux tiers des hôtels» et l’un des principaux poumons de l’économie tunisienne. Protéger la ressource en eau - Bassins d'Alimentation de Captages de l'Iton. D’où vient l’eau du robinet ?

Protéger la ressource en eau - Bassins d'Alimentation de Captages de l'Iton

L’eau qui coule à votre robinet provient d’une énorme masse d’eau contenue dans le sous sol, c’est ce que l’on appelle la nappe d’eau souterraine. Dans l’Eure, cette eau est contenue dans les pores et les fissures de la craie, cette puissante formation calcaire qui repose sous nos pieds. Pour prélever l’eau souterraine, des puits ont été réalisés, parfois profonds de plusieurs dizaines de mètres afin de pouvoir atteindre la partie où la craie est complètement saturée en eau.

Lorsque ces puits ont été spécialement et uniquement créés pour prélever de l’eau potable et la distribuer aux habitants, on parle de captages. Pour alimenter les habitants du Grand Evreux Agglomération, une vingtaine de captages d’eau potable sont actuellement en train de prélever l’eau souterraine, via des pompes puissantes. Types des pollutions des eaux et Traitement des eaux usées 2009/2010 Collège Pilote Monastir. - ppt télécharger.

La crise de l'eau sera plus aiguë en 2017 s'alarment des spécialistes. "La crise de l’eau sera plus aiguë et plus ressentie en 2017", selon Raoudha Gafrej, professeur universitaire à l'Institut Supérieur des sciences biologiques appliquées de Tunis et Alaa Marzougui, coordinateur de l'Observatoire tunisien de l'eau, et membre de l'association "Nomad08" sise à Redeyef.

La crise de l'eau sera plus aiguë en 2017 s'alarment des spécialistes

Les deux spécialistes affirment dans des entretiens avec l'agence TAP, que le spectre des perturbations et des coupures dans l'alimentation en eau potable enregistrées dans la plupart des régions tunisiennes durant l’été 2016, va refaire surface durant l’été 2017 et gagnera même en ampleur face à une insouciance généralisée quant à ses causes structurelles, nonobstant les "solutions de raccommodage proposées par les autorités pour montrer un semblant d’action". "Au rythme de la SONEDE qui programme la réhabilitation d’environ 200 km par an, il faudra à peu près un siècle pour réhabiliter les 42% de son réseau long de 52 000 km.

Les coupures seront plus fréquentes en 2017. Sud tunisien: 5.000 billions de litres d'eau douce sous le sol!  Dans le Sahara, deux nappes d'eau douce superposées existent: • La nappe de l'albien. • La nappe du continental intercalaire.

Sud tunisien: 5.000 billions de litres d'eau douce sous le sol! 

La nappe de l'albien, la plus grande réserve mondiale d'eau douce, s'étend sur une zone entre l'Algérie, la Tunisie et la Libye et renferme entre 30 000 - 50 000 Billions de Litres d'eau. Crise de l’eau en Tunisie : Les choses vont de mal en pis. Le coordinateur de l’Observatoire tunisien de l’eau, Alaa Marzouki a fait savoir hier, mercredi 22 mars 2017, que la crise de l’eau en Tunisie s’approfondira en 2017, avec la rareté des ressources hydrauliques et la surexploitation de la nappe phréatique.

Crise de l’eau en Tunisie : Les choses vont de mal en pis

Les raisons de cette aggravation de la situation reviennent essentiellement à la mauvaise gestion de la Société nationale de l’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) et les politiques erronées du ministère de l’agriculture, a-t-il expliqué. Marzouki a ajouté que cette crise est surtout observée dans les gouvernorats de Tataouine et Kairouan. L’observatoire a appelé les ministères de l’agriculture et la SONEDE à réviser les politiques d’exploitation de la richesse hydraulique et à rationaliser sa consommation, mettant en garde contre le danger de la pollution des eaux, notamment après la propagation de l’hépatite dans plusieurs régions du pays, rapporte l’agence TAP.

Les ressources en eaux dans les barrages ont chuté de moitié. Une ferme dans le désert fait pousser 17 000 tonnes de nourriture sans sol, sans pesticides, sans. En Australie, dans le désert, une ferme solaire unique dans le monde d’une superficie de 20 hectares permet de faire pousser et de récolter 17 000 tonnes de tomates en utilisant seulement le soleil et l’eau de mer.

Une ferme dans le désert fait pousser 17 000 tonnes de nourriture sans sol, sans pesticides, sans

Une véritable révolution ! Cette plantation est le résultat de 6 ans de recherches faites par une équipe de scientifiques internationaux dont l’objectif était de trouver un moyen de produire de la nourriture, en particulier des fruits et des légumes, sans avoir besoin d’eau douce, de sol ou de quelconque énergie supplémentaire. Car malheureusement, ces ressources se font de plus en plus rares… « Une ferme traditionnelle utilise beaucoup d’eau pour l’irrigation, du gaz, de l’électricité. Cette installation solaire transforme l’eau salée et les rayons du soleil en eau douce et en énergie.