background preloader

Mathildedel

Facebook Twitter

Le tourisme spatial devient une réalité. Depuis ses prémices en 2001 avec la société Space Adventures, le tourisme spatial devient une réalité.

Le tourisme spatial devient une réalité

Virgin Galactic a ainsi annoncé ses premiers vols. De son côté, l’européen Astrium confirme son projet d’avion spatial à destination du grand public. On parlerait même d’hôtels spatiaux… Qui n’a jamais rêvé d’aller faire un tour du côté des étoiles, pour admirer la Terre depuis l’espace ? L’idée semble folle, elle est pourtant en train de devenir réalité.

SpaceX et Blue Origin marquent des points dans la course au tourisme spatial. La NASA vient de missionner Space X pour envoyer, dès 2017, des astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS) - Photo SpaceX DR La NASA en annonçant qu’elle venait de missionner Space X pour envoyer, dès 2017, des astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS), permet à la Société dirigée par Elon Musk de se replacer dans la course au tourisme spatial.

SpaceX et Blue Origin marquent des points dans la course au tourisme spatial

Tourisme spatial : les projets de conquête repartent de plus belle. Le projet de la Tour ThothX consiste à construire un ascenseur spatial haut de 20 kilomètres avec des matériaux pneumatiques renforcés - DR : Thoth Technologies Au cours de cet été 2015, une information extrêmement importante et déterminante pour l’avenir du tourisme spatial est passée quasiment inaperçue au niveau du grand public : le National Transportation Safety Board a confirmé que la perte de l'avion suborbital SpaceShipTwo de Virgin Galactic, l'an dernier, a résulté non pas d’un problème technique, mais d’une erreur humaine du copilote, celui-ci ayant déclenché prématurément le système de freinage pour le retour dans l'atmosphère.

Tourisme spatial : les projets de conquête repartent de plus belle

Cette nouvelle, si elle ne remet pas en cause les problèmes de sécurité, permet par contre aux différents programmes de continuer leur développement et à de nouveaux acteurs de s’engager dans la conquête du tourisme spatial. Depuis notre dernière publication mi-juillet, l’activité n’a pas cessé de se développer, bien au contraire. Autres articles. L’assurance pour le tourisme spatial - APRIL ... Aujourd’hui, il n’y a pas que la NASA qui peut nous faire aller dans l’espace.

L’assurance pour le tourisme spatial - APRIL ...

Des sociétés privées proposent depuis quelques années des projets fous de tourisme spatial. Les listes d’attente commencent à se remplir mais les retards s’accumulent. Qu’en est-il de l’assurance pour le tourisme spatial ? Des compagnies d’assurance proposent des contrats hors du commun pour une activité de vacances peu banale. Zoom sur un secteur qui frôle le big bang… Tourisme spatial : l’histoire ne fait que commencer… Avant d’évoquer l’assurance pour le tourisme spatial, un retour en arrière sur ce concept s’impose.

La commercialisation de ce genre de voyage totalement insolite se met néanmoins en place. Tourisme Spatial : où en est-on dans la course aux étoiles ? Tourisme Spatial : la partie est loin d’être terminée et les outsiders sont là en embuscade : XCOR Lynx, EADS/Ariane espace ou Blue Origin d’un certain Jeff Bezos le patron d’Amazon…© Romolo Tavani - Fotolia.com En ce début d’année faisons un point sur la situation des 3 majors (SpaceX, Virgin Galactic et Boeing) qui visent la place de leader dans le domaine du tourisme spatial.

Tourisme Spatial : où en est-on dans la course aux étoiles ?

. - Début janvier, la société américaine SpaceX a lancé avec succès sa capsule Dragon vers la Station spatiale internationale (ISS) pour une mission de fret. Cependant elle a échoué dans sa première tentative à récupérer le premier étage du lanceur dans l'Atlantique, ce qui était son objectif principal. "La fusée est revenue sur la plateforme en mer mais s'est posée brutalement et s'est brisée’’, a expliqué Elon Musk, fondateur et patron de SpaceX. Tourisme spatial : trop haut pour être vrai ? LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Olivier Dessibourg (("Le Temps")) Démocratiser l'accès à l'espace ; permettre à chacun de voir du ciel la courbure de la Terre, d'expérimenter l'apesanteur ; ou, pour les scientifiques, lancer à moindre coût des petits satellites.

Tourisme spatial : trop haut pour être vrai ?

Plusieurs projets de sociétés privées proposant d'aller flirter avec l'environnement spatial sont à bout touchant. En Suisse, une société basée à Payerne, Swiss Space Systems, s'est lancée dans la course le 13 mars. Des initiatives similaires existent déjà. Depuis 2001, sept millionnaires ont pu séjourner dans la Station spatiale internationale, située en orbite basse (entre 330 et 410 km), en déboursant 20 à 35 millions de dollars (27 millions d'euros).

Mais c'est entre ces deux paliers, juste au-delà de la ligne de Karman - cette "frontière" de l'espace située à 100 km du sol -, que quelques compagnies veulent emmener leurs passagers. "Des chiffres rassurants", dit Michael Lopez-Alegria. Space Adventures, Ltd. Virgin Galactic, the world's first commercial spaceline.

Tourisme spatial. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tourisme spatial

Courbure de la terre vue de l'espace Concepts[modifier | modifier le code] Vol orbital et surborbital[modifier | modifier le code] De manière conventionnelle on considère qu'un séjour dans l'espace nécessite de dépasser l'altitude de 100 km (ligne de Karman). À cette altitude l'atmosphère, très peu dense, n'oppose pratiquement plus de résistance.