background preloader

Réseaux socionumériques et recherche

Facebook Twitter

Mon petit twitter scientifique illustré | An infinity of hypotheses. Twitter, cette plateforme de microblogging, est fascinante pour certains, effrayante ou sans aucun intérêt pour d’autres. En tout cas Twitter ne laisse pas indifférent. Mais derrière ce géant des réseaux sociaux se cache un diamant brut qui ne demande qu’à être façonné: une communauté scientifique très active, une source d’informations inépuisable en temps réel, un outil de veille technologique et un forum de discussion. Comme scientifique, Twitter est donc devenu pour moi un outil de travail comme un autre. Ce petit billet n’a pas la prétention ni l’ambition d’être un guide mais juste un témoignage de mon utilisation de Twitter en tant que scientifique. Pour que ce billet ne soit pas trop long, j’ai mis les images en tout petit. Cliquez dessus pour les voir en grand. 1- Un outil de recherche bibliographique presque comme un autre Notre recherche se nourrit en permanence du travail des autres. 1a- Tous les grands journaux scientifiques ont leur compte Twitter. 1d- Le partage.

Like this: Ouvrir_un_compte_twitter_pour_son_labo_-_version_web.pdf. Les universités Françaises sur Twitter - Janvier 2015Manuel Canévet. Voici le Top 10 des universités françaises sur Twitter (par nombre de followers). Un top 10 inchangé depuis quelque temps (décembre 2014). Ce mois-ci, la croissance moyenne de ce top 10 est de 200 abonnés supplémentaires par compte, avec cependant la locomotive @univnantes et ses 750 nouveaux followers. Il y a eu des cadeaux plus gros que d’autres au pied du sapin :-). On compte encore 58 universités sous la barre des 5000 abonnés, 17 sous la barre des 1000 et certaines d’entre elles n’ont pas encore de compte. Vous vous êtes fixés des objectifs d’audience pour 2015 ?

Le classement complet : Vous aimez ? Quand les chercheurs cherchent leur voie (voix) sur Twitter. Il y a plusieurs semaines (mois?) , avec @3wen et @pareto35, on nous avait demandé d'écrire un petit article sur Twitter, et sur l'usage de Twitter dans le monde de la recherche, pour la Newsletter du CREM (Centre de Recherche en Économie et Management, de l'Université de Rennes 1, et de l'Université de Caen). On avait envoyé l'article, et je n'y avais plus pensé. Or cet après-midi, @alisag1728 publiait "25 Interesting Observations About How Academics Use Twitter" qui éclairait le débat, et qui m'a refait pensé à cet article. Comme les discussions semblent à nouveau d'actualité, j'en profite donc pour mettre en ligne la note qu'on avait écrite...

Tous les commentaires sont les bienvenus (en gardant en mémoire que l'article était écrit à destination de chercheurs qui entendent peut être parler de Twitter, à l'occasion, mais qui ne voient pas - a priori - pourquoi y être présent). De l’importance des réseaux dans le monde de la recherche Twitter et les micro-blogs Suivre et être suivi. Carrefour de l'IST 2014 - Chercheur 2.0 : retour d’expérience sur l’utilisation d’Academia et ResearchGate - 2014-11-25. Observatoire 2014 de l'usage des réseaux sociaux par les organismes de recherche. Au sommaire : Synthèse des résultats de l’Observatoire 2014 Depuis 2012, Sircome réalise une étude annuelle de l’usage des réseaux sociaux par les organismes français de recherche. L’observatoire 2014 révèle une professionnalisation remarquable : les organismes sont très nombreux à investir différentes plateformes et à se montrer créatifs.

Les doutes sur la pertinence de leur usage soulevés lors de l’étude 2012 ont laissé la place à l’envie d’expérimenter, de maîtriser et d’utiliser au mieux leurs ressources. Les médias de conversation et les médias vidéo ont fait leurs preuves et ont gagné leur place. Twitter est devenu le réseau social préféré des organismes, précieux pour toucher les journalistes, les experts et, plus largement, les influenceurs. Facebook est une valeur sûre pour entretenir la relation avec le grand public. Infographie : Observatoire 2014 de l’usage des réseaux sociaux par les organismes de recherche Présentation détaillée des résultats Point méthodologique. About that Science article on ‘science stars of Twitter’ I’m #10! In Response to the Top 50 Science List. Image by Paige Brown Jarreau This post is in response to the 'top 50 science stars of Twitter' list published on Science Magazine's website today.

Regardless of the methods used to put together that list, and whether or not the methods were fair and not inherently biased against women in science (my impression is that they are extremely biased), I've complied my own list of some of the top science stars of Twitter - this time focusing on women. From the Science Mag top 50 science stars list article: "To identify Twitter science stars, we began with celebrity scientists such as Tyson and checked out which scientists they followed.

We also referenced online lists of scientists to follow on Twitter, such as this one by The Huffington Post. " Right, so they started with popular male celebrity scientists like Tyson, and compiled a list of mostly men by following the 'celebrity scientist' circles out from there. Shocking. Updated 9/19/2014 - 110 Awesome Women Scientist Tweeters. Twitter's science stars, the sequel.

We listed. You tweeted (often in outrage). We listened (mostly). And now we’re doubling down on our recent list of Twitter’s 50 most popular researchers with a revision that names 100 of the most followed scientists on the social media platform. (See below for that list, or download our updated spreadsheet, which marks the additions in red.) The first list—in case you missed it last month—was part of a story examining the use of Twitter by scientists, prompted by the furor that had erupted over the so-called Kardashian Index (K-index).

Well, make a list of the “best,” “worst,” or “top” and you’re asking for trouble. And then there were the many Twitter stars we failed to spot. Some decried the lack of scientists of color or female scientists on our list—just four women made the top 50, for example—and noted that our search strategy, which started with a handful of Twitter celebrity scientists and looked at who they followed, likely biased our discoveries toward white males. The top 50 science stars of Twitter. Genomicist Neil Hall sparked an online tempest this summer by proposing a “Kardashian Index,” or K-index—a comparison of a scientist’s number of Twitter followers with their citations. Scientists with a high score on the index, named after the reality TV star Kim Kardashian, one of the most popular celebrities on the social media platform, should “get off Twitter” and write more papers, suggested Hall, who works at the University of Liverpool in the United Kingdom.

Though Hall says he meant his K-index lightheartedly, his article in Genome Biology sparked a Twitter storm of criticism. So just who are the Kardashians of science, and is Hall’s criticism justified? Hall tactfully declined to provide a K-index for anyone specific, but Science was curious about the names and the numbers. The top three science stars of Twitter: (Based on followers) 1. 3. See the full top 50 list. Twitter stardom need not exclude research achievements, as our top 50 Twitter list shows. Offre réseaux socio numériques pour scientifiques. Did you hear? Researchers are social (at least online)

Back in August, we were talking about the new metric Twitter had given birth to: the Kardashian index. Meant as a joke, to criticize or draw attention to scientists blabbering (and seriously discussing!) On the short-form social network, this index was supposed to compare academics’ Twitter fame with their “real” scientific output (publications and such). Now that we’re all on the same page, allow me to state the obvious: regardless of what they produce on an academic level, scientists use social media in the context of their research, and Twitter is one of them. Some weeks later, a survey and an article came out on the Nature website: “Online collaboration: Scientists and the social network”, an analysis of scientists’ use of social networks, whether they are designed specifically for science or for general use.

The article provides useful interactive infographics that dramatically increases its usefulness. Research Gate is doing pretty well: it is known and it is used. Why Academics Really Use Twitter. L'identité numérique du chercheur. Inria : une galaxie de réseaux - Enquête sur Educpros. Enquête | Politique Réseaux sociaux : à chaque établissement sa stratégie digitale Caroline Franc | Publié le , mis à jour le © Inria / Photo Kaksonen Les chercheurs de l’Inria se sont naturellement approprié les réseaux sociaux. L’enjeu pour l’institut : fédérer les différentes communautés et apparaître comme référent sur les questions numériques. Avec ses huit centres rattachés à un siège central, l’Inria est un organisme qui se caractérise depuis sa création par un fonctionnement en réseau. Première initiative, la création du compte Twitter @inria, afin d’engager les différentes communautés qui composent l’organisme de recherche. «Ma préoccupation première a été d’accompagner particulièrement les centres de recherche de l’institut», raconte Sophie Maheo.

Les réseaux sociaux ont fait bouger les lignes de la communication interne et externe. Pourquoi et comment les scientifiques utilisent-ils les réseaux sociaux ? L’usage des réseaux sociaux numériques par les scientifiques intéresse voire interpelle les différents acteurs de la recherche. Au plan national par exemple, on peut rappeler l’enquête initiée en juin par Couperin et relayée dans les différents organismes de recherche français pour préparer le futur projet européen Foster ( Le questionnaire d’enquête intègre des questions pour connaître les usages et pratiques des réseaux sociaux de la recherche et de l’Open Access. De plus en plus d’ éditeurs incitent les auteurs à utiliser les réseaux sociaux numériques pour communiquer sur leurs travaux et intègrent sur les pages qui leur sont destinées des passerelles directes vers ces outils.

Pourquoi les scientifiques utilisent-ils ces plateformes ? Qu’en attendent-ils précisément ? A lire dans : Van Noorden, R. (2014). La Puce à l'Oreille veut tweeter // 10 oct. 2013.