background preloader

PROJET RH

Facebook Twitter

Reconnaissance

+ 60 % d’absentéisme chez les cadres : comment faire face ? 16,6 jours d'absence : c'est le chiffre de l'absentéisme en France en 2012, selon le cabinet Alma CG*.

+ 60 % d’absentéisme chez les cadres : comment faire face ?

Un pourcentage qui a augmenté de 18 % par rapport à 2011, après plusieurs années de baisse. Fait nouveau, le mal touche aujourd'hui les cadres qui, bien qu'ils soient encore beaucoup moins concernés que la moyenne des salariés (2,3 % d'absentéisme contre 3,5 %), voient leur taux d'absence bondir de 60% par rapport à 2011. "On demande aux salariés, d'année en année, de faire des efforts dans un contexte critique, analyse la consultante et coach Corinne Brunet (Alice Conseil).

Mais il est impossible de maintenir l'effort dans la durée, et les résultats de 2012 le montrent. " ? Les arrêts de maladie durent plus de 29 jours en moyenne en France. Les arrêts de maladie ont tendance à s'accélérer en France, quelle que soit la taille des entreprises, selon le dernier Baromètre prévoyance de Mercer. 29,81 jours, c'est la durée moyenne d'un arrêt de travail pour maladie en France, selon le dernier Baromètre prévoyance du cabinet Mercer.

Les arrêts de maladie durent plus de 29 jours en moyenne en France

Cette moyenne est assez homogène, quelle que soit la taille des entreprises. Absentéisme au travail: 7 leviers pour réduire la facture. 1.

Absentéisme au travail: 7 leviers pour réduire la facture

Mesurer le phénomène Mesurer convenablement l'absentéisme, c'est commencer à comprendre. Chiffrez-le par équipe, par tranche d'âge, par métier, par catégorie professionnelle... Cette mesure du problème doit permettre de mieux comprendre les mécanismes de l'absentéisme dans votre établissement. 2. On a l'absentéisme que l'on mérite ! 3.Bien analyser les causes internes. Réduire l'absentéisme et le turnover. La prévention des risques psychosociaux par le développement des ressources professionnelles et sociales Prévention des risques psychosociaux Jean-Louis Mendez, praticien en clinique du travail, diplômé du CNAM en tant que psychologue du travail ; habilité IPRP, au titre de son organisation; certifié par la CRAMIF en tant que formateur d’EvRP et en tant que formateur en « initiation à la prévention des RPS ; ARS / Adéli N°91 93 0800 7 Membre de la Fédération française des psychologues et de la psychologie (FFPP) ; membre de l’association Penser ensemble le travail (PELT) Le cabinet APSST (Accompagnement de la Prévention en Santé et Sécurité au Travail) est habilité IPRP (Interventions et Préventions des Risques Professionnels) au titre des compétences techniques et organisationnelles sous le N° IDF/2014/66 Siège : 10 Rue Notre Dame 77000 MELUN / Siret N° 399 642 677 00021 - assurance MACSF Les absences au travail impliquent des contraintes encore plus fortes Stabilité de l’emploi.

Réduire l'absentéisme et le turnover

Pourquoi l'absentéisme s'envole dans le secteur privé. Coup de flemme généralisé ou véritable épidémie ?

Pourquoi l'absentéisme s'envole dans le secteur privé

Les salariés ont pris, en moyenne, 16,6 jours d'arrêts maladie en 2012, soit 18% de plus que l'année précédente. Même les cadres se font plus souvent porter pâle. Les Français seraient-ils de moins en moins motivés pour aller travailler ? En tout cas, l'absentéisme gagne du terrain dans les entreprises du secteur privé. En moyenne, chaque salarié a pris 16,6 jours de congés maladie au cours de l'année 2012, soit 2,6 jours de plus que l'année précédente (+18,6%), selon une étude du cabinet Alma Consulting, spécialiste de l'optimisation des coûts en entreprise.

Pourtant, en période de crise, l'absentéisme a généralement tendance à baisser, les salariés évitant de se faire mal voir afin de ne pas perdre leur emploi. Les cadres ne sont plus épargnés Symbole de ce coup de déprime général : la forte hausse de l'absentéisme des cadres, habituellement les plus assidus. Autre tendance : les seniors sont davantage absents que les plus jeunes. L'absentéisme au travail coûte 45 milliards d'euros par an. L'absentéisme au travail a marqué une "légère hausse" en France en 2014.

L'absentéisme au travail coûte 45 milliards d'euros par an

C'est en tout cas ce qui ressort d'une étude publiée mardi 8 septembre par Alma Consulting Group*. Un absentéisme deux fois plus élevé dans le public que dans le privé. Au niveau global, le taux d’absentéisme se situe à 6,2% dans le privé [3] contre 13% dans la fonction publique locale, soit plus de deux fois plus.

Un absentéisme deux fois plus élevé dans le public que dans le privé

La DGAFP ne fait pas état des autres motifs d’absence dans son document pour la fonction publique d’Etat. Ce constat reste quasi-identique à celui fait lors de notre précédente enquête. Les taux d’absentéisme restent relativement stables en ce qui concerne la maternité, les accidents de travail et de trajets mais ils augmentent dans les mêmes proportions dans le privé et dans le public en ce qui concerne les absences maladie. On constate immédiatement une anomalie : dans tous les pays le taux d’absentéisme décroît très rapidement avec le niveau d’éducation. Chez les fonctionnaires, le niveau de qualification est plus élevé que dans le privé (c’est en tout cas ce qui est dit pour justifier la différence de salaire moyen avec le secteur privé).