background preloader

Généralités

Facebook Twitter

Electroculture

Semences. Aquaponie. Insectes. Plantes. Le sol. Fruitiers. Climat. Association de plantes. Champignons. Abeilles et apiculture. Travail du sol par un tracteur à poules. Rap­pel des épi­sodes précédents J’ai construit un pou­lailler no­made sans plan­cher qu’on ap­pelle un trac­teur à poules.

Travail du sol par un tracteur à poules

J’y ai mis quatre poules naines de race Or­ping­ton. Je leur ai donné les restes de cui­sine et du grain bio. Et elles m’ont donné des oeufs. Mais pas seule­ment. Désher­bage Ef­fec­ti­ve­ment, après un mois sur place, les poules ont gri­gnoté chaque plante et chaque brin d’herbe jusqu’à la ra­cine. Contrôle des nuisibles Je n’ai pas été re­gar­der de très près, mais je ne crois pas qu’un in­secte ou qu’une li­mace aient pu sur­vivre à un mois de traque, sur­tout à me­sure que dis­pa­rais­sait tout cou­vert vé­gé­tal.

Com­pos­tage des dé­chets de cuisine De­puis l’arrivée des poules, nous avons un ré­ci­pient de plus pour le tri des dé­chets : la ga­melle des poules. Les poules ont semble-t-il ap­pré­cié ce ré­gime, et le dé­ver­se­ment quo­ti­dien de dé­chets de cui­sine n’a pas trans­formé le pou­lailler en une dé­charge in­sa­lubre. In­cor­po­ra­tion du compost. Comment Produire Notre Nourriture Sans Travailler (Avec La Zone 1) Dans cet article, je vais partager avec toi une de mes plus grandes découvertes grâce à la permaculture… Il y a moyen de produire notre nourriture sans travailler, ou au moins sans trop avoir l’impression de le faire!

Comment Produire Notre Nourriture Sans Travailler (Avec La Zone 1)

Quelle ne fut pas ma joie quand j’ai vraiment pris conscience (tu vois bien cette image avec l’ampoule qui scintille au-dessus de ma tête!) Que c’était possible… Bien entendu, avant d’y arriver, il faudra certainement mettre quelques « petites » choses en place. Et là maintenant, c’est la saison du renouveau, et tous les amateurs se mettent au jardin avec les magnifiques journées printanières que nous venons d’avoir ici en Europe.

Mais c’est donc aussi le moment de trouver des solutions pour organiser tout notre jardin le mieux possible! Quand le jardin est petit, c’est évident qu’il faut pouvoir organiser de manière efficace le lieu pour arriver à récolter un maximum possible sur de petites surfaces! Petit rappel sur les zones La zone 0, c’est la zone intérieure. Non, non, non… Mycorhizes : pourquoi et comment profiter de leurs bienfaits ? 10 astuces de maraîcher pour réussir vos cultures au potager biologique.

Je m’appelle Gilles Dubus et je suis maraîcher bio en Dordogne.

10 astuces de maraîcher pour réussir vos cultures au potager biologique

J’anime également, à mes heures perdues (et oui, il y en a…), le Blog du Jardinier Bio, sur lequel je partage les quelques connaissances que j’ai pu acquérir au fil des ans. C’est avec grand plaisir que je réponds aujourd’hui à l’invitation d’Aurélien à publier un article sur son blog. J’ai souhaité partager ici quelques petites astuces qui, je pense, vous seront utiles pour réussir vos légumes au potager biologique. 3 astuces pour réussir toutes vos cultures Commençons par 3 petits conseils applicables sur la plupart des cultures… Trempez vos semences dans une décoction de prêle Si vous faîtes vous même vos plants, vous avez certainement déjà subi la fonte des semis ; les plants s’étiolent, se couchent puis meurent rapidement.

Il existe une technique efficace pour éviter ces désagréments : tremper simplement les graines dans une décoction de prêle. Étalez vos semis Les saisons sont parfois capricieuses. Surveillez cette vitre. 10 écogestes insolites pour un potager qui a la patate. Extrait de Néoplanète 29 On connaît déjà toutes les astuces classiques pour un jardin respectueux de l’environnement.

10 écogestes insolites pour un potager qui a la patate

Mais si on se lâchait un peu, cette année ? Plantes repousse-taupes, jardinage en lasagne ou betteraves rayées… voici nos écogestes insolites, pour une saison cocasse parmi les légumes. Je superpose des couches de morceaux de carton mouillé à des couches de compost sur la surface du potager. Je vous l’accorde, le résultat n’est pas des plus coquets, mais ce type de jardinage a tout bon, car il empêche la repousse des mauvaises herbes (pas besoin de désherbant), évite l’évaporation (moins d’arrosage), nourrit et protège durablement la terre… Essayez-le, c’est assez spectaculaire, vous verrez bientôt vos légumes pointer le bout de leur nez. Ainsi, adieu la corvée de bêchage au printemps ! Des semences de pommes de terre fragiles à conserver ? On peut attirer les animaux dans son jardin de plusieurs façons, sans acheter des boules de graines ou des abris en kit.