background preloader

Sites de philosophie et articles de philosophie de Maryse Emel

Facebook Twitter

Je présente ici tous mes travaux

Pierre Charron, De la Sagesse, Slatkine Reprints 2013. Lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243. « Je ne forme pas ici un homme pour le cloître » Héritier des biens de Montaigne, Montaigne ayant déshérité sa propre fille par dépit de ne pas avoir d’héritier mâle, on n’a vu longtemps en lui que l’ombre de ce dernier, ou celui qui lui faisait dire ce qu’il ne voulait pas dire.

Pierre Charron, De la Sagesse, Slatkine Reprints 2013. Lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243

Il suffit pour se convaincre du contraire de lire les trois livres de La Sagesse. Déjà en 1824, l’auteur des commentaires des trois volumes sur La Sagesse, Amaury Duval, s’élevait contre cette lecture réductrice de Charron. De même pour les emprunts à Épictète ou Sénèque. Si pour Charron l’homme appartient à la nature, cela ne signifie pas une reprise du stoïcisme. D’autant plus que, à le lire de près, et c’est la deuxième raison de l’utilité de cette réédition, on y retrouve les sources d’inspiration de beaucoup de philosophes.

Dans une des rares lettres qui nous soient parvenues, il écrit : « Je me suis mis depuis peu de jours à travailler à mon livre, que je compose avec plaisir. Maryse Emel.

Site de philosophie de l'Académie de Créteil

Histoire (personnelle) de la philosophie moderne. Les éditions PUF lancent une nouvelle collection sous la direction scientifique de Michaël Foessel : « Une histoire personnelle de la philosophie ».

Histoire (personnelle) de la philosophie moderne

Il s’agit de proposer la lecture d’une grande période de la philosophie selon les choix d’un auteur, sans souci d’exhaustivité mais avec rigueur. Ces ouvrages ne sont pas des ouvrages de vulgarisation, et encore moins un ensemble de généralités. Ils se placent plutôt sous le patronage de Descartes qui préférait parler de « diffusion » du savoir, mise en œuvre par une communauté de savants dans le but de satisfaire au bien commun des hommes . Entre le manuel et le travail académique, la collection crée un espace de lecture qui soit compréhensible au plus grand nombre.

Pierre Guénancia, qui a contribué à ce projet, a écrit le second volume, La voie des idées. Réfléchir l’histoire de la philosophie La démarche est novatrice. Cette histoire personnelle n’est pas une pure invention imaginaire de la subjectivité. Une révolution copernicienne. Simone Weil au travail. Simone Weil au travail [lundi 11 janvier 2016 - 14:00] Pour qui ne connaît pas la philosophe Simone Weil (1909-1943) – à ne pas confondre avec son homophone Simone Veil, ancienne ministre, auteure de la loi sur l'IVG- le livre de François L’Yvonnet a le mérite d’être clair et surtout de susciter des interrogations sur le sens de la rédaction de la biographie d’un philosophe.

Simone Weil au travail

Il est souvent malvenu philosophiquement de s’y risquer. Faire un portrait d’un philosophe, mettant en relation ses thèses et sa vie n’a rien de bien pertinent, à moins de cultiver l’anecdote. On pourrait, précise François L’Yvonnet, en plagiant Heidegger parlant d’Aristote, dire de Simone Weil : elle naquit, elle travailla, elle mourut. Parler de la société en s’en tenant à l’écart n’est pas le parti-pris de la philosophe : elle veut en parler de l’intérieur.

La souffrance au travail comme expérience christique Elle veut s’exposer pour découvrir la vérité qui est selon elle, contact direct avec la réalité. Site de Philosophie : vers une autre approche de l'universel. Articles et recensions philosophiques de Maryse Emel parus dans la presse. C’est à la façon des peintres de paysage que François Jullien nous présente son archipel, aux éditions MSH, collection « L’Archipel des idées », une nouvelle collection nous invitant à découvrir une pensée, un monde, un auteur.

Articles et recensions philosophiques de Maryse Emel parus dans la presse

La « radicalisation » est un processus de compensation sociale et affective qui ne se confond pas nécessairement avec le terrorisme. Pour Farhad Khosrokhavar, auteur de l’essai Radicalisation, récemment publié aux éditions MSH (collection Interventions), il s’agirait d’une « perception » de la violence et de son interprétation selon des axes idéologiques. Et, dans cette perspective, le jihadisme pourrait être interprété comme l’héritier des mouvements anarchistes et d’extrême-gauche des XIXe et XXe siècles. Antonin Wiser : Vers une langue sans terre. Adorno et l’utopie de la littérature. Lire la suite… Sagesse des contes soufis, par Oscar Brenifier et Isabelle Millon, Editions Eyrolles, 2013, lu par Maryse Emel Lire la suite… 07 janvier 2015 Lire la suite… 04 juin 2014. Enseignement moral et civique. Philosophie – non ce n'est pas du catéchisme! Philosophie : Actualites intempestives. Nonfiction.fr le portail des livres et des idées.