background preloader

Psychologie du Travail

Facebook Twitter

Christophe Dejours

Yves Clot. L'autoconfrontation croisée comme instrument d'action au travers du dialogue : objets, adresses et gestes renouvelés. 2.1.

L'autoconfrontation croisée comme instrument d'action au travers du dialogue : objets, adresses et gestes renouvelés

Le cadre dialogique des autoconfrontations La réalisation des autoconfrontations a deux pré-requis : l’installation d’un « plurilinguisme » professionnel dans le milieu de travail concernant les manières de faire et de dire et la définition d’une sorte de « furet dialogique », « objet-lien » (Tosquelles, 2003, p. 111) autour duquel peut s’enrouler et se dérouler la confrontation entre « connaisseurs » sur un geste de métier. Cet objet fait problème, il fait discuter les professionnels entre eux, il rencontre une opposition de points de vue.

Les professionnels ont peine à saisir cet objet, à le délimiter dans et par les mots. C’est une « frontière fluctuante » qui attise leur curiosité. La première phase est consacrée à : - la constitution d’un collectif de professionnels volontaires qui, avec les chercheurs, composent ce qu’on a pu désigner comme « une communauté scientifique élargie » (Oddone et al., 1981); La seconde phase se déroule en trois étapes : 2.2. 3.1. 3.2. 3.2.1. Psychologue du Travail - Portail d'informations sur la psychologie du travail. L’activité en théories - Regards croisés sur le travail. « À quoi nous sert l’activité pour comprendre le travail contemporain » ?

L’activité en théories - Regards croisés sur le travail

Neuf spécialistes du travail répondent à cette question. Le lecteur y trouvera l’exposé synthétique et pédagogique de leurs théories de l’activité et du travail, assorti d’une définition des concepts clés (action, activité, actes, travail réel…) et d’une présentation des méthodologies. Invités à préciser également à quelles théories du sujet, de la santé et des rapports sociaux les auteurs adossent leur pensée, ils proposent d’ouvrir un dialogue pluridisciplinaire renouvelé. Émotions au travail. De la rumeur à la peur - Pascale Molinier. Les nouvelles organisations et transformations du travail. Analyse du travail et pratique enseignante. L’analyse du travail est aujourd’hui appliquée à la plupart des professions et même l’enseignement bénéficie de cette méthode rigoureuse d’analyse de la pratique dans le cadre prestigieux du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM).

Analyse du travail et pratique enseignante

L’analyse des pratiques, largement développée dans le secteur éducatif, se fonde, notamment, sur la reconsidération a posteriori, de fragments de l’action professionnelle dont les acteurs sont invités à élucider le sens. Différentes approches se référant à divers champs théoriques s’y développent reprenant l’idée que le cadre proposé pour une telle activité favorise une prise de conscience de l’organisation et de la signification de l’action pour le sujet qui l’accomplit. Cette dynamique est créditée d’un effet formateur que l’on se situe dans le champ ouvert part J. Piaget (1974 a et b) ou dans celui de la psychanalyse ou encore, en référence au modèle d’un praticien réflexif. 1. 2. 3. Philippe Astier, Université de Lille1 (CUEEP)/CNAM (CRF) Les dimesions humaines du Travail. Malaises organisationnels : place, plainte et pente dangereuse. 1Quand les choix ou les décisions d’organisation sont imposés sans aucun dialogue, quand le débat sur les orientations du service est étouffé, quand la hiérarchie avance des valeurs qu’elle ne respecte pas, quand les règles sont sans cesse contredites par des applications discutables, on a à faire à une organisation blessante.

Malaises organisationnels : place, plainte et pente dangereuse

Quand l’individu ne peut plus faire son travail correctement ni rendre le service que le public attend, quand sa place est remise en cause du fait de réorganisations sans qu’il ait pu se préparer à changer, quand il ne peut plus communiquer avec sa hiérarchie pour faire reconnaître son travail, quand ses repÉrès s’en vont du fait de la remise en cause des collectifs, alors on a à faire à des blessures organisationnelles. La dissonance émotionnelle au travail.

A l’instar de la plupart des organisations, vouées à la rationalité, la recherche en management porte un intérêt grandissant aux émotions au travail.

La dissonance émotionnelle au travail

Au regard des diverses recherches sur le sujet, d’une part, un être considéré dans sa globalité ne peut être dissocié de ses émotions, d’autre part, les émotions ressenties jouent de nombreux rôles au travail. "... les émotions sont une partie intégrante et inséparable de la vie organisationnelle de tous les jours. Depuis les moments d’anéantissement ou de joie, de peine ou de peur, jusqu’à la sensation permanente d’insatisfaction ou d’emprisonnement, l’expérience au travail est saturée de sentiments" (Ashforth et Humphrey, 1995, 97).

Clinique du Travail. Le risque et la règle. Voir le sommaire Aucune proposition de prévention efficace ne peut être délivrée de l’extérieur, quelle qu’en soit sa valeur propre.

Le risque et la règle

Elle doit prendre place au cœur des débats sur la santé et la pénibilité en impliquant les personnes concernées. À partir de son expérience en prévention des accidents dans le BTP, l’auteur mène une recherche et élabore les fondements théoriques d’une conception de la prévention (et du travail) qui facilite la participation effective des professionnels à tous les stades de la démarche préventive et à la résolution des problèmes. Exister au travail. Voir le sommaire Dans le cadre de notre activité de travail, par quels moyens et à quel prix tentons-nous d’exister, de nous développer au milieu des autres, et de donner du sens à notre action ?

Exister au travail

En ethnologue du monde du travail, Guy Jobert a partagé la vie et écouté longuement les agents de conduite de centrales nucléaires françaises. Il analyse comment ceux-ci explorent des voies multiples pour tenter de faire de leur travail un lieu de construction identitaire ou pour réduire les dangers qu’il fait peser sur leur équilibre. Au-delà des hommes du nucléaire, il montre que tout travailleur mène en permanence deux activités, distinctes mais totalement liées : l’une qui répond directement à sa mission productive et l’autre qui consiste à exister personnellement dans et par son travail. Ces activités demandent toutes deux compétences, efforts, invention, et sont toutes deux menacées par l’échec.

Mise en vente le 27 février 2014. Canal-U Souffrance au travail. Publications de Dominique Lhuilier sur Cairn. ➜Recherche avancée Publications de Dominique Lhuilier diffusées sur Cairn.info Ouvrages Agir en clinique du travail.

Publications de Dominique Lhuilier sur Cairn

Qualité du Travail, qualité au Travail. Les mutations au Travail 1/4. 2/4. 3/4. 4/4. Drogues et médicaments : le "dopage" au travail. Le dopage au travail serait-il de plus en plus banal ?

Drogues et médicaments : le "dopage" au travail

C'est la question que posent plusieurs spécialistes du monde du travail et des addictions. Avant un congrès qui aura lieu début avril, ils dressent un état des lieux qui montre un usage fréquent, dans certaines professions, du cannabis, de l'alcool ou même des amphétamines. Le dopage au travail pour "tenir le coup" au travail © Ceida.net Le travail change et pour s'y adapter, de plus en plus de travailleurs auraient recours au "dopage". Les scientifiques qui avancent cette hypothèse se basent sur des enquêtes approfondies qu'ils ont menées dans divers secteurs, comme les bars, la restauration, les chantiers, l'hôpital, les entreprises sous-traitantes... Ces mêmes chercheurs rappellent que si on prend des produits pour tenir le coup ou se doper au travail, la consommation de drogues et des médicaments reste bien plus importante chez les chômeurs. Publications de Béatrice Cahour sur Cairn.

➜Recherche avancée Publications de Béatrice Cahour diffusées sur Cairn.info Articles de revues Véhicule électrique et gestion de son autonomie : une approche prospective ancrée dans l'expérience vécue.

Publications de Béatrice Cahour sur Cairn

Etude du confort inconfort émotionnel. Prise en compte du confort psychologique. Confort et inconfort émotionnels. Inconfort cognitif et affectif. La psychologie au travail. Psychologue du Travail. Ergonomie, psychologie et travail dans les pays de l'ex-URSS. Revue Travailler. Intelligence émotionnelle 1. Intelligence émotionelle 2. Intelligence émotionnelle 3. Psychodynamique du Travail. La construction d’un positionnement par les cadres de proximité : expérience et encadrement dans un service public. 1 Le terme conditions de vie au travail est utilisé ainsi dans notre terrain pour faire allusion aux (...) 1Notre recherche s’inscrit dans un contexte de réformes de l’État français et de la mise en place du système de pilotage par la performance dans une grande administration publique. Rapport recherche etp relations soignants malades. Dispersion au travail, entre pathologie et compétence professionnelle.

Ouvrage "Psychologie du travail et des organisations : 110 notions clés" …vient de paraître en ce début avril 2016. Ouvrage sous la direction de Gérard Valléry, Marc-Éric Bobillier-Chaumon, Éric Brangier, Michel Dubois. Le rire cordial dans les demandes téléphoniques par de jeunes infirmières à l’hôpital. 1Strauss, Fagerhaugh, Suczek et Wiener (1985) ont examiné le travail à l’hôpital en mettant en évidence des dimensions auparavant peu reconnues, dont le « travail d’articulation » qui consiste à mettre en cohérence des faisceaux de tâches très divers participant à la prise en charge du patient.

Les infirmières contribuent de manière centrale à cette articulation de par leur position d’intermédiaires entre les patients et l’institution médicale (Acker, 2005 ; Grosjean, & Lacoste, 1999). L’académisation et la professionnalisation de l’activité infirmière, l’ajustement de celle-ci à des logiques gestionnaires, ainsi que la diversification et l’augmentation du nombre d’intervenants auprès des patients, ont accentué l’importance de la coordination infirmière des soins (Allen, 2001 ; Chaska, 2001). 2Cet article porte sur le rôle des rires brefs et ténus produits par de jeunes infirmières lors de leurs demandes téléphoniques à d’autres collaborateurs de l’hôpital. 3.1. 3.2. 3.3.