Management territorial

Facebook Twitter
Préparer l’avenir des territoires – Tribune de Dominique Bernard, PwC Préparer l’avenir des territoires – Tribune de Dominique Bernard, PwC La décentralisation, dans la perspective d’une administration de services et de proximité, attribue aux échelons territoriaux un rôle essentiel dans un contexte de forts dilemmes. Il s’agit en effet pour eux d’élargir le périmètre de leurs compétences, répondre aux attentes toujours plus fortes de leurs différents publics (citoyens, associations, entreprises, agents, …), face à une contrainte budgétaire qui se tend. L’enjeu est donc considérable puisqu’il s’agit de construire l’attractivité des territoires de demain, en favorisant le partage des savoirs, réduisant la fracture numérique, encourageant la solidarité intergénérationnelle, mettant la technologie au service du développement durable, ouvrant plus largement la démocratie participative.
Par Benoît MEYRONIN, Directeur Associé de l’Académie du Service et Professeur à Grenoble Ecole de Management Je réagis ici à la tribune publiée par Dominique Wolton dans le quotidien Les Echos en date du 25 novembre 2013, dans laquelle il écrit : « Il faut une révolution mentale complète pour revisiter ce schéma hallucinant qui a identifié le progrès à la disparition des paysans… pour aboutir à un secteur tertiaire bouffi et sans identité, où s’entasse l’écrasante majorité de la population ». Les 85% de Français qui ne travaillent pas dans l’industrie apprécieront… Les qualificatifs sont durs, mais ils n’ont rien d’inhabituel hélas dès lors qu’il s’agit de parler du secteur tertiaire et de la ville (pour le reste du texte). Le papier de notre confrère recouvre en fait deux malentendus, deux négations ostentatoires qui gangrènent nos esprits : le refus du fait urbain et son corolaire, le refus de la tertiarisation de nos économies. Culture Service Culture Service