background preloader

GE2KAP open CPN VHF

Facebook Twitter

CARTOGRAPHIE en voilier : comment utiliser , corriger , fabriquer , imprimer des cartes marines. Equipement matériel. Comment faire ses cartes marines pour SeaClear et Opencpn. Nous n’agissons pas en pirate, tous les logiciels décrits ici sont libres et gratuits.

Comment faire ses cartes marines pour SeaClear et Opencpn

De même dans le cas de scans de ses propres cartes, les droits sont déjà payés. Le but est d’obtenir dans un premier temps une image soit bmp, tif, jpg ou autre, puis dans un deuxième temps de la calibrer avec le logiciel MapCall 2 (outil de Seaclear) pour une utilisation directe avec SeaClear , et dans un troisième temps de la convertir pour utilisation avec OpenCpn Les logiciels de navigations avec leurs cartes, ainsi que les lecteurs de cartes, restent bien chers, alors qu'il suffit de connecter au Portable ou au Notbook une clef USB GPS ou une souris GPS pour en faire un outils de navigation performant avec les logiciels gratuits SeaClear et OpenCPN. Un chargeur en 12 volts adapté au voltage de l’ordinateur complétera l’installation en réglant la question d'autonomie ( pour brancher sur une prise 12v, les ordinateurs tournent habituellement en 19v).

Budget pour cette installation environ 100€. A. 1. Apprendre la mer » VHF. Lorsque les données de cap, de vitesse, de vent… sont indiquées par les instruments de bord, elles sont le plus souvent présentées sous forme d’abréviations.

Apprendre la mer » VHF

Pas toujours facile à comprendre et à retenir, la plupart de ces abréviations sont expliquées ci-après. AIS : Automatic Identification System. Le système d’identification des navires (AIS) est un système d’identification automatique utilisant la fréquence radio VHF. Il transmet aux navires équipés des données de position, cap, vitesse, numéro MMSI, longueur et largeur du navire, tirant d’eau, cargaison, etc… Pour que le système fonctionne, il est nécessaire que les navires disposent d’un émetteur et d’un récepteur AIS, ce qui une est une obligation pour les embarcations de plus de 300 tonneaux (environ 45 mètres ). Le cout d’un émetteur-récepteur AIS est de l’ordre de 5000 euros (environ 800 euros pour la plaisance), un simple récepteur AIS oscille entre 200 à 500 euros. (Lire la suite…) Les utilitaires. Besoin aide open CPN. Welcome OpenCPN. GE2KAP : Aide. Deux possibilités sont exploitables : 1° En utilisant le complément (plug-in) Google Earth du logiciel OpenCPN.

GE2KAP : Aide

C'est expliqué ici. 2° En utilisant le complément (plug-in) ge2kap du logiciel OpenCPN. C'est expliqué la. Charger et installer le plug-in Google earth d'OpenCPN : Les explications ci dessous supposent que l'utilisateur dispose : - d'OpenCPN, sous Windows (impérativement), - du plugin Google Earth d'OpenCPN. Pour installer le plugin Google earth d'OpenCPN, rendez vous : - dans la page Download/Plugins du site web d'OpenCPN pour le télécharger - dans la page About_plugins pour savoir comment l'installer. FREQUENCES VHF MARINE - PORTABLE/FIXE UTILISABLE SANS CRR SOUS CONDITIONS. La RADIO MARINE. Nous sommes tous amenés à équiper notre bateau d'une radio VHF pour : se positionner, recevoir des informations, appeler au secours, et le cas échéant : se distraire et communiquer.

La RADIO MARINE

Ce type d'appareil est d'ailleurs obligatoire pour naviguer sur les côtes françaises et partout dans le monde. A noter également, qu'en eaux intérieures, la veille VHF au cours de la traversée de certaines villes est imposée par la réglementation, et qu'il n'est pas inutile d'en être équipé pour communiquer facilement avec les opérateurs des grosses écluses. Les émetteurs-récepteurs du service mobile maritime dans la gamme des ondes métriques (VHF) sont des éléments importants de sécurité pour la navigation de plaisance et l’organisation des secours en mer. Afin de favoriser leur emploi par les plaisanciers, les obligations liées à leurs conditions d’utilisation dépendront désormais de la zone d’utilisation de la VHF : - soit dans les eaux territoriales françaises, - soit dans les eaux internationales. LA RADIO VHF. Le Morse : Le code Morse a été inventé par Samuel Morse (1791-1872).

LA RADIO VHF

La transmission radio n’existait pas encore, les premières communications par « Télégraphe Morse » étaient « filaires ». Le Morse a été utilisé dans le monde entier pour les communications radio jusqu’en 1999 où il a été abandonné définitivement le 1er février 1999 à 0h TU. Bien sûr, déjà dans les années 60 on pouvait contacter un navire en « phonie », mais c’était une procédure compliquée, en simplex et très onéreuse en passant par les stations côtières ou par St Lys Radio pour les grandes distances.

L’histoire du SOS : Au début du morse, on utilisait comme signal de détresse : « CQD », qui est l’abréviation de « Come Quick, Danger », c'est-à-dire « Danger venez vite ». » qui est assez difficile à retenir. À la conférence radio de Berlin en 1906, on décida d’utiliser comme signal de détresse : « SOS » : » . « THIS IS THE FINAL MORSE TRANSMISSION FROM THE TELSTRA MARITIME COMMUNICATIONS NETWORK. ) signifiant : VICTOIRE.