background preloader

La lecture à l'école

Facebook Twitter

Historique enseignement lecture. Nous nous proposons, dans les pages qui suivent, d'essayer de résumer l'histoire des méthodes d'enseignement de la lecture à l'école primaire en France, en ajoutant à cet exposé historique quelques détails sur les méthodes employées à l’étranger.

Historique enseignement lecture

De ce tableau des progrès accomplis en trois siècles dans ce domaine découleront naturellement, et sans que nous ayons besoin de les formuler en un corps de doctrines, les directions pédagogiques qu'il convient de donner aux maîtres d'aujourd'hui sur cet important sujet. France Le dix-septième siècle.— DEMIA.— Une des premières tentatives que nous connaissions en France d'une organisation méthodique de l'enseignement de la lecture se trouve dans les Règlemens pour les écoles de la ville et diocèse de Lyon, rédigés par Ch. Démia dans la seconde moitié du' dix-septième siècle (Lyon, chez André Olyer, 1 vol. petit in-4°, sans date). Nous allons analyser les instructions contenues au chap.

Apprendre à lire à l'école : les recommandations officielles. Quel que soit le choix fait, les tenants de la modernité à ceux qui appartiennent encore à un temps ou à un espace scolaire où il n'importe guère d'identifier son être professionnel par des prises de position dans les débats pédagogiques.

Apprendre à lire à l'école : les recommandations officielles

Pourtant, l'histoire de renseignement de la lecture confondue avec celle des méthodes de lecture, illustrée par quelques articles célèbres souvent compilés (celui de J. Guillaume, par exemple, dans le Dictionnaire de pédagogie de Ferdinand Buisson *), se révèle particulièrement rétive à la réflexion historique. Apprentissage et pratique de la lecture à l'école. Déjà, le 27 février 1964, l'hebdomadaire L'Éducation nationale publiait un numéro entièrement consacré au Savoir lire ; en 1972, sous la présidence du recteur Robert Mallet, un colloque s'est réuni à Tours sur le thème « lecture et pédagogie ».

Apprentissage et pratique de la lecture à l'école

L’apprentissage de la lecture à l’école, un débat éternellement politisé en France. Comment évoluent nos modes de vie et nos sociétés au nord comme au sud ?

L’apprentissage de la lecture à l’école, un débat éternellement politisé en France

Consommation, habitat, famille, travail, place des femmes, urbanisation, l’émission laisse aussi la parole aux auditeurs qui témoignent en direct de leur vie quotidienne. Chaque vendredi, l’émission est consacrée à l’éducation. 7 milliards de voisins, présenté par Emmanuelle Bastide, en collaboration avec Cécile Lavolot et Camille Nérant. Réalisation : Romain Dubrac. L'apprentissage de la lecture à l'école primaire. Lecture et exclusion sociale. Enseigner avec le numérique. Améliorer l'apprentissage de la lecture : L’impact des pratiques des enseignants à l’école maternelle. Note IPP n°20 - Octobre 2015 Note IPP n°20 Octobre 2015.

Améliorer l'apprentissage de la lecture : L’impact des pratiques des enseignants à l’école maternelle

(Vidéo) École maternelle : initiation à la lecture. La revue des enseignants Vous êtes ici : Accueil > Vous êtes ici : Accueil > Tous les numéros > L'école en France > École maternelle : initiation à la lecture Abonnez-vous !

(Vidéo) École maternelle : initiation à la lecture

Sur 1 ou 2 ans, en France et Outre-mer ou à l'étranger, découvrez toutes les formules d'abonnement. Pour toute demande d'information, contactez-nous. Vidéos. Lecture à l'école: les nouvelles recommandations. Le niveau de lecture diffère selon chaque élève: il y a ceux qui n'éprouvent aucune difficulté, ceux qui progressent lentement mais sûrement et ceux qui s'en sortent un peu moins bien.

Lecture à l'école: les nouvelles recommandations

Pour éviter que l'écart ne se creuse davantage dès la classe préparatoire entre les "bons" et les "mauvais" élèves, le Conseil supérieur de l'évaluation du système scolaire (Cnesco) et l'Institut français de l'Education (Ifé) ont rendu vendredi 8 un rapport où ils dévoilent 47 recommandations à suivre pour améliorer l'apprentissage de la lecture dans l'Hexagone. Dans un premier temps, les experts estiment qu'il est nécessaire de préparer le terrain avant le CP, sans pour autant apprendre à lire aux plus petits. Pour eux, les élèves doivent apprendre à identifier les syllabes et phonèmes (sons) et développer leur vocabulaire dès la grande section de maternelle. Ces nouvelles recommandations interviennent alors que les élèves semblent être de moins en moins "bons" en lecture. La lecture : le rôle des CDI des collèges et lycées. 1 Il semble inutile ici de citer des noms ou des références.

La lecture : le rôle des CDI des collèges et lycées

Chacun saura aisément les reconnaître, s (...) 1Portée par le développement d’une politique d’offre publique et les effets de la massification scolaire, la lecture s’impose désormais comme une pratique socialement et culturellement moins exclusive et par conséquent moins distinctive. Se diffusant par le biais de la scolarisation, elle s’est accompagnée d’une baisse sensible du nombre des « petits » lecteurs conjuguée à une diminution du noyau de ceux qui formaient les « grands » lecteurs et témoignaient symboliquement de la valeur de la pratique (Patureau, 1992 ; Baudelot et al., 1999). 2 Pierre Bourdieu (1979) évoquait à ce propos les droits d’entrée symboliques (tradition familiale, f (...) 2Il ne suffit pas, en effet, d’une plus grande proximité de l’offre publique de lecture pour que celle-ci se traduise par une égalité d’accès, notamment pour ceux qui en sont culturellement les plus éloignés2.

Base = 875 élèves. D’où viennent les mauvais résultats de l’école primaire en France. Dans les mois à venir, les programmes du primaire en date de 2008 vont être réécrits.

D’où viennent les mauvais résultats de l’école primaire en France

Les enseignants viennent d’être sondés sur leur appréciation et leur application de ces textes. Pourtant, selon le rapport de l’inspection générale intitulé « Bilan de la mise en œuvre des programmes issus de la réforme de l’école primaire de 2008« , que Le Monde s’est procuré, les mauvais résultats de l’école primaire française qui n’apprend à lire et à compter qu’à 80 % des enfants, ont des racines plus profondes que la seule mise en cause des programmes.

Dix grandes leçons ressortent du travail collectif remis au ministre en juin 2013. Leçon 1 : pourquoi trop d’écoliers ne lisent pas « Ce qui frappe dans ce domaine de la lecture, c’est que la majorité des maîtres ne dispose pas des cadres théoriques minimaux, ce qui ne leur permet pas d’être lucides quant à leurs pratiques. Leçon 2 : lire n’est pas que déchiffrer Lorsque Philippe Claus interroge les enseignants tout va donc pour le mieux ! Les Européens peinent à apprendre à lire à l'école. Près d'un quart des Européens âgés de 15 ans ont de faibles compétences en lecture.

Les Européens peinent à apprendre à lire à l'école

Echecs et réussites dans l’apprentissage de la lecture. Voir un enfant déchiffrer ses premiers mots, lire des affiches dans les rues, ouvrir un livre pour s'occuper, prendre son autonomie face au texte, voir un enfant apprendre à lire donc, est une des plus grandes joies qui soit donnée à un parent et à tout éducateur. Aisé ou laborieux, l'apprentissage de la lecture demeure un peu mystérieux, même si les sciences, avec par exemple Stanislas Dehaene, nous en disent aujourd'hui davantage sur le fonctionnement du cerveau.

Ce qui se passe dans les classes et qui aboutit à la réussite ou l'échec des élèves est encore souvent méconnu. Ce mystère explique sans doute que les querelles autour du sujet aient pu être si passionnées par le passé, et encore aujourd'hui, d'autant que l'apprentissage de la lecture en cours de CP constitue un une étape cruciale pour chaque élève et que son succès ou son échec est déterminant pour la suite de toute sa scolarité. Avec : Lire et Ecrire Intervenants. Apprentissage de la lecture, les méthodes qui marchent. De récentes études plaident pour un apprentissage précoce, répété et soutenu des correspondances entre lettres et sons. Sans pour autant négliger les activités de compréhension des textes, l’un des points faibles des élèves français. Comment a évolué le niveau des élèves français ? Si l’on regarde de loin les comparaisons internationales, pas de quoi s’inquiéter outre mesure.

L’enquête Pisa, réalisée dans l’OCDE auprès de jeunes de 15 ans, montre entre 2000 et 2012 une stabilité du score moyen de la France en compréhension de l’écrit. Un score d’ailleurs plus élevé que la moyenne des pays étudiés. La dernière édition d’une autre enquête internationale, Pirls, menée en 2011, semble confirmer ce statu quo, cette fois chez les élèves de CM1, puisqu’elle fait apparaître des résultats globaux quasi inchangés, supérieurs à la moyenne de la zone mais inférieurs à celle des autres pays européens.

Non, le niveau en lecture et en écriture n’a pas baissé depuis 12 ans. Forcément, sortir une étude sur l’école en plein milieu des vacances d’été, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour son retentissement. C’est dommage, car l’étude CEDRE publiée par la DEPP (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) à la mi-juillet est particulièrement intéressante : elle établit que le niveau de maitrise de la langue des élèves n’a pas baissé entre 2003 et 2015, il a même progressé en éducation prioritaire. Tout le monde connait PISA, certains ont entendu parler de PIRLS, peu savent ce qu’est CEDRE (Cycle des évaluations disciplinaires réalisées sur échantillon).

Il s’agit pourtant d’une des études les plus intéressantes sur le niveau des élèves français. Ecole : l'apprentissage de la lecture ne se joue pas qu'en CP. Le Conseil supérieur de l'évaluation du système scolaire (Cnesco) et l'Institut français de l'Education (Ifé) ont dévoilé 47 recommandations effectuées par un jury d'acteurs et usagers de l'école qui ont auditionné des spécialistes, lors d'une conférence organisée en mars à Lyon. Il s'agit d'améliorer cet apprentissage, alors que le vocabulaire des élèves s'est appauvri, et que les écarts se creusent en lecture entre les bons et les mauvais, au détriment des enfants de milieu défavorisé.

Pas de contradiction avec les nouveaux programmes La lecture avait déjà fait l'objet d'une conférence analogue en 2003. "Il ne s'agit pas de remettre en cause ces réflexions, mais de les nourrir", a expliqué à la presse Jean Emile Gombert, professeur en psychologie cognitive des apprentissages et président du jury. Pas non plus de contradiction avec les nouveaux programmes qui entreront en vigueur en septembre, "mais on va plus loin".