background preloader

Mariedubard

Facebook Twitter

L'Europe dégage les voies pour la réforme de la SNCF. La Commission européenne a fléchi.

L'Europe dégage les voies pour la réforme de la SNCF

Elle a assoupli sa position sur la structure des systèmes ferroviaires dans laquelle doit s'opérer l'ouverture à la concurrence. Ce qui était un préalable à la réforme en France. La Commission européenne ne remet en question ni le principe ni le calendrier d’une ouverture à la concurrence de toutes les lignes de transport ferroviaire de voyageurs, nationales et internationales, prévue à partir de décembre 2019. En revanche, elle a renoncé à imposer la séparation institutionnelle entre les sociétés qui gèrent les réseaux d’une part, et celles qui font circuler les trains d’autre part.

Apparemment, rien de révolutionnaire dans ce revirement. Bras de fer avec l’Allemagne Cette séparation a pour fonction d’éviter les conflits d’intérêts entre gestionnaires et opérateurs historiques, pour que la concurrence s’applique loyalement. Ouverture à la concurrence et réformes ferroviaires : les cheminots toujours dans les incertitudes. Des assises ferroviaires avaient été convoquées une première fois en décembre 2011, par la ministre de l’écologie de l’époque, Nathalie Kosciusko-Morizet et le ministre des transports, Thierry Mariani.

Ouverture à la concurrence et réformes ferroviaires : les cheminots toujours dans les incertitudes.

Ces assises ferroviaires avaient été composées de 4 commissions, avec pour objectif de réfléchir à un nouveau cadre social pour le système ferroviaire Français. L’objectif a été de préparer l’ouverture totale à la concurrence de 2019. Le 22 avril 2013, deux nouveaux rapports ont été présentés dans le cadre de ces réformes ferroviaires. Le premier rapport a été étudié par Jean Louis Bianco, ancien ministre des transports, le second par Jacques Auxiette, président du conseil régional des Pays de la Loire et président de la commission transport et infrastructure. Le gouvernement a l’objectif de faire éclater la SNCF en trois EPIC (établissement public industriel et commercial). Les conditions d'une concurrence dans les marchés ferroviaires - Les Echos. L'Europe dégage les voies pour la réforme de la SNCF. Des TGV à "bas coût" pourraient circuler à partir de 2012. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jean-Michel Normand Un TGV "low cost", à l'image des vols des compagnies aériennes à "bas coûts" qui ont obtenu un franc succès sur le marché du transport aérien.

Des TGV à "bas coût" pourraient circuler à partir de 2012

A priori, l'idée semble séduisante... même si, dans une large mesure, elle existe déjà. En particulier avec les offres iDTGV ou TGV Prem's qui proposent, par exemple, un aller Lille-Marseille à 19 euros. La SNCF s'intéresse néanmoins à ce concept dont elle envisage l'extension dans le cadre de son plan stratégique à l'horizon 2015, discuté par le conseil d'administration réuni le 6 juillet. Plutôt que de réserver les offres les plus compétitives à un nombre déterminé de sièges, l'opérateur programmerait des trains entiers à "bas coûts" tout en les organisant de façon telle que leur rentabilité soit assurée. Afin de pouvoir "exploiter ces trains dans des conditions structurellement différentes", les rames seraient modifiées pour accueillir un nombre plus important de passagers.

1118,Ouverture-a-la-concurrence_IpsosTra.pdf. Concurrent du train, le transport interrégional par car low cost est en plein essor en Allemagne. En annonçant l'ouverture de la ligne de car à bas coût Toulouse-Barcelone, le 7 juillet, le directeur juridique de la compagnie britannique Stagecoach, Andrew Levy regrettait que la législation française empêche le développement d'un marché des transports interrégionaux par autocars.

Concurrent du train, le transport interrégional par car low cost est en plein essor en Allemagne

En effet, à la différence d'autres pays européens comme l'Allemagne, la France n'a pas ouvert son marché intérieur et n'autorise que les liaisons internationales par car, au départ de ses villes. En février, l'Autorité de la concurrence avait recommandé au gouvernement de s'engager dans la voie de la libéralisation, « avec un cadre réglementaire plus clair et plus simple ». En Allemagne, ce marché a été ouvert au 1er janvier 2013 et, depuis, le secteur est en plein essor. Mercredi 18 juin, Anke Schulze, fonctionnaire de la petite ville de Zeitz, en Saxe-Anhalt, s'apprêtait à monter dans le car qui devait...

Trains : l'ouverture à la concurrence va-t-elle bénéficier aux voyageurs ? Sans même parler des prises d'"otages" et autres polémiques syndicales, le prix d'abonnement sera plus intéressant.

Trains : l'ouverture à la concurrence va-t-elle bénéficier aux voyageurs ?

Je pense qu'une concurrence strictement appliquée, et Mme Merkel a l'air motivé pour cela - c'est à dire si la société du [...] Je pense qu'une concurrence strictement appliquée, et Mme Merkel a l'air motivé pour cela - c'est à dire si la société du Réseau Ferré de France (RFF) donne strictement les mêmes droits d'usage et d'expansion pour les Sociétés de Transport (à la différence par exemple de France Telecom) - augmentera irrémédiablement les prix, mais fera également proliférer des offres de fidélisation jusqu'à offrir des prix plus avantageux qu'aujourd'hui, selon des lois marketing éprouvées (cf. le téléphone hors forfait et avec forfait). Tout simplement parce que notre "chère" SNCF pratique des prix actuellement "anormalement bas" parce qu'elle a reporté près de 40 milliards de sa propre dette sur celle de la RFF, elle, toujours affiliée à l'Etat.

La SNCF subit les effets de la concurrence en France - Les Echos. Assises du ferroviaire : avantage SNCF ? Thello pourrait concurrencer la SNCF entre Marseille et Nice à la fin de l'année. Le système ferroviaire est prié d'observer une cure d'austérité. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Ph.

Le système ferroviaire est prié d'observer une cure d'austérité

J. Le système ferroviaire français est dans une impasse. Financière s'entend. Chaque année, le déficit du secteur est de 1,5 milliard d'euros - et encore, sans prendre en compte les projets de quatre lignes à grandes vitesses en cours de développement. Résultat, fin 2010, la dette cumulée du système ferroviaire s'élevait à 32,5 milliards d'euros : 27,4 milliards pour Réseau ferré de France (RFF), 5,1 milliards pour la SNCF.

Assises du ferroviaire : les scénarios qui bouleversent la SNCF - 15 décembre 2011. Sur la concurrence Le marché va être entièrement libéralisé, c’est confirmé.

Assises du ferroviaire : les scénarios qui bouleversent la SNCF - 15 décembre 2011

Dès 2014 pour les trains Corail (que l’on appelle aujourd’hui Trains d’Aménagement du Territoire), un peu plus tard pour le trafic régional – mais ce sera aux Régions d’en décider, encore après pour le trafic national, pour ne pas mettre trop en danger les comptes de la SNCF. Seule exception, l’Ile-de-France. La mise en concurrence y est exclue : l’urgent est de désaturer et moderniser le réseau. Le statut des cheminots va disparaître. Selon nos informations, parmi ces éléments se trouvent le maintien du régime de retraite, la garantie contre tout licenciement économique et le droit à l’avancement. Un Groupe 5 branches. Organigramme SNCF - Araf. Le 2 septembre, le président de la SNCF Guillaume Pepy et Jacques Rapoport, son homologue de RFF ont dévoilé l’organigramme qui entrera en vigueur à la création du nouveau groupe, le 1er janvier 2015.

organigramme SNCF - Araf

Un Epic de tête SNCF coiffera alors deux « filiales » SNCF Mobilités pour l’exploitation commerciale des trains, et SNCF Réseau, gestionnaire unique de l’infrastructure ferroviaire (regroupement de RFF, de SNCF Infra et de la Direction de la circulation ferroviaire). Le nouveau « casting » révélé par la presse affiche une priorité à la sécurité avec la nomination à l’Epic de tête du général Frédéric Castay, actuellement responsable de la sécurité nucléaire auprès du chef d’état-major des armées. Le détail du projet d’organigramme (source SNCF) : Google Drive - Cloud Storage & File Backup for Photos, Docs & More. Thello vient titiller la SNCF en PACA. Moment de vérité pour Thello en région PACA (Provence-Alpes-Côte-d'Azur).

Thello vient titiller la SNCF en PACA

Plus d'un mois après avoir annoncé l'ouverture de la ligne Marseille-Nice-Monaco-Gênes-Milan, la seule compagnie ferroviaire privée sur les lignes internationales du réseau français, filiale du groupe italien Trenitalia (67%) et du Français Transdev (33%), a ouvert ce jeudi les ventes de cette nouvelle liaison, dont l'exploitation débutera le 14 décembre à raison d'un aller-retour par jour.

Les prix en seconde classe oscillent entre 30 et 70 euros pour Marseille-Milan et entre 15 et 45 euros entre Nice et Milan. "Depuis 2009, il n'y a plus de service ferroviaire direct entre la Côte d'Azur et le nord de l'Italie. Avec le potentiel économique de la Lombardie, l'attractivité de la Riviera des deux côtés de la frontière, les liens historiques ..., il y a un marché et une opportunité de croissance pour nous", explique Albert Alday, le directeur général de Thello.

Nice-Milan, le coeur de cible Un concurrent du TER?