background preloader

Lagarde et les Grecs

Facebook Twitter

Grèce : après le point Godwin, Lagarde invente le point Somalie. Du même auteur Les trucs et astuces de Tata Christine. Un coup de mou, l’impression de traverser une mauvaise passe, voire de vous retrouver dans une impasse ? Une petite tendance dépressive à l’auto-apitoiement ? Ne vous inquiétez pas : cela arrive aux meilleurs. Plutôt que d’en parler à votre médecin, appliquez la méthode Christine Lagarde : représentez-vous des «petits enfants dans un petit village nigérien, qui ont deux heures d’école par jour, se partagent une chaise à trois écoliers, et sont malgré tout heureux de pouvoir aller à l’école». Si eux sont heureux dans ces conditions, comment pourriez-vous, vous, ne pas vous réjouir de votre sort d’Occidental pourri gâté ?

Lamentables enfants et petits-enfants de Zorba, qui, comme la cigale de la fable, viennent pleurnicher et mendier auprès de leurs voisins plus prudents, sans se rendre compte de combien ils sont privilégiés par rapport aux fourmis nigériennes ! «Aide-toi – en payant tes impôts – et le FMI t’aidera. Grèce : pourquoi Christine Lagarde a tout faux.

(Oli Scarff/AP/SIPA) Madame Christine Lagarde, ci-devant responsable du FMI et ancienne ministre des Finances de la République française, est décidément fâchée avec les chiffres. Elle a une excuse, elle n’est pas la seule ! En effet, contrairement aux idées reçues, et à ce qu’affirment tant les dirigeants allemands que Mme Christine Lagarde, les impôts représentent une part non négligeable de la richesse intérieure grecque. Il est donc parfaitement faux de dire que les Grecs ne payent pas d’impôts, même si on peut supposer que l’assiette fiscale est injuste et mal répartie et que certains contribuables fraudent de manière conséquente. Importance des prélèvements fiscaux en Grèce Source : ELSTAT (Hellenical Statistical Authority), Fiscal data for the years 2008-2011 et Fiscal data for the years 2007-2010, Press release, 23 avril 2012 et 17 octobre 2011, Athènes.

Impact de la crise sur les investissements Pourtant, on constate un frémissement du commerce extérieur de la Grèce. Du même auteur. La «compassion» de Christine Lagarde et la spoliation du peuple grec. Christine Lagarde dans les turbulences. Laisser tomber le masque, rien qu’un moment. Exprimer son opinion, sans souci des conséquences. Dire ce que beaucoup pensent sans oser l’avouer. Ce n’est pas le style de Christine ­Lagarde, pas plus à Bercy qu’à Washington. La patronne du FMI se surveille. Gestes, paroles, sourires : tout est sous contrôle chez l’une des femmes « les plus puissantes du monde », selon le magazine « Time ».

Christine Lagarde est sur ses gardes… Au point de se voir parfois accusée de maîtriser la langue de bois encore mieux que celle de Shakespeare. Quelques phrases échangées le 25 mai avec une journaliste du quotidien britannique « The Guardian » ont bouleversé la donne. Christine Lagarde va le payer cash. L’homme qui s’exprime ainsi le fait sous stricte condition d’anonymat. Mentalement et physiquement, elle éprouve le poids de la crise Peut-être, mais cela ne se dit pas. Sans doute éprouve-t-elle aussi, mentalement et physiquement, le poids de cette crise interminable. Grèce : Christine Lagarde rétropédale sur sa page Facebook | Une Vigie Rue89. Mme Lagarde face au choeur des hypocrites. Un humoriste a dit qu'il n'y a qu'une chose à faire quand on a une femme qui adore dépenser de l'argent : il faut adorer en gagner. L'Europe est prévenue. L'Allemagne en tête, il va lui falloir travailler plus dur encore pour payer les folies de la Grèce, qui a fait de la fraude fiscale l'un de ses sports nationaux.

Dans ce contexte, Mme Lagarde a commis une faute impardonnable en mettant en cause tous ces Grecs, fort nombreux, qui "essaient de ne pas payer d'impôts". Des propos honteux que notre classe politique, unanime, a dénoncés avec un courage qu'on ne se lassera pas de saluer. De Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon en passant par François Bayrou et Najat Vallaud-Belkacem, tout le monde s'est indigné, tandis qu'Internet se déchaînait contre la directrice du Fonds monétaire international. Christine Lagarde : quatorze imbécilités d’une VIP confite | Le Yéti, voyageur à domicile.

Avant sa comparaison grossière entre Grecs et « enfants démunis d’Afrique », Mme Christine Lagarde, ex-ministre de l’Economie, présentement directrice du FMI, non-imposable malgré 380 939 euros de revenus annuels, qui intime aux autres de payer les leurs, nous aura infligé quatorze monumentales imbécilités qui en disent long sur les compétences de son clan de malfaisants, réunis généralement en G8 ou G20. Olivier Berruyer, blogueur de Les-Crises.fr et sur Rue89, les a répertoriées ; je les reproduis ici et les commente plus bas. « Ce n’est pas un krach [...]. Nous assistons aujourd’hui à un ajustement [...] une correction financière, certes brutale mais prévisible. » 5 novembre 2007, Europe 1 « La crise de l’immobilier et la crise financière ne semblent pas avoir d’effet sur l’économie réelle américaine. 10 février 2008, au G7 au Japon « Nous ne prévoyons pas de récession dans le cas de l’Europe. » « Nous avons décidé d’envoyer un signal extrêmement fort aux marchés pour protéger l’euro.