background preloader

Exposé de francais

Facebook Twitter

De la classe à la scène, le ballet de l'Opéra de Paris vu par Edgar Degas. Lieu incontournable de la vie culturelle et mondaine de la bonne société parisienne, le théâtre de l’Opéra a successivement occupé trois salles au cours du XIXe siècle.

De la classe à la scène, le ballet de l'Opéra de Paris vu par Edgar Degas

L’Opéra de la rue de Richelieu (salle Montansier), inauguré en 1793, est démoli à la suite de l’assassinat du duc de Berry, poignardé par Louis Pierre Louvel à la sortie du théâtre le 13 février 1820. Une nouvelle salle est inaugurée le 19 août 1821 : il s’agit de l’Opéra de la rue Le Peletier, théâtre provisoire qui sera pourtant actif pendant un demi-siècle, jusqu’à sa destruction par un incendie dans la nuit du 28 au 29 octobre 1873. Quinze ans auparavant, alors qu’il se rendait au théâtre le 14 janvier 1858, Napoléon III échappe miraculeusement à la mort lors d’un attentat préparé par le patriote Felice Orsini pour plaider la cause de l’indépendance italienne.

Cet événement tragique (l’attentat fait huit morts et cent cinquante blessés) pousse Napoléon III à annoncer la construction d’un nouveau théâtre. La Classe de danse. Au XIXe siècle, aller à l’opéra est un des loisirs favoris de l’élite cultivée.

La Classe de danse

Artistes, aristocrates, mais aussi banquiers et financiers, tous se pressent bientôt à l’Opéra Garnier non seulement pour assister aux représentations, mais aussi pour participer aux bals masqués. On y vient autant pour voir les spectacles que pour s’y montrer. Mais avant l’inauguration en 1875 de ce grand bâtiment, conçu par l’architecte Charles Garnier, le théâtre parisien dédié à la musique et aux ballets se trouve rue Le Peletier. C’est dans ce théâtre plus modeste, détruit en 1873 par un incendie, que Degas vient d’abord observer les danseuses qui s’exercent sous l’œil attentif du maître de ballet, Jules Perrot. La Classe de danse [ image principale ] du musée d’Orsay témoigne de ses visites dans ce lieu. Degas : le familier des coulisses et des répétitions Degas : le peintre du mouvement La Classe de danse est emblématique des recherches de Degas sur le mouvement.

Un espace « sous influence » La classe de danse. Degas : le peintre des danseuses et la vie dans les coulisses de l’opéra au XIXème siècle. Reprise d’un très ancien billet qui n’était pas imagé, car j’avais fait un album de photos et que je n’étais pas encore "expérimentée" comme à présent… Hilaire Germain Edgar de Gas (il enlèvera la particule pour devenir Degas) 19 juillet 1834 – 27 septembre "auto portrait au chapeau mou" 1857- 58 peintre et sculpteur français, considéré comme l’un des représentants majeurs de l’impressionnisme grâce à sa composition novatrice et à son analyse perspective du mouvement.

Degas : le peintre des danseuses et la vie dans les coulisses de l’opéra au XIXème siècle

Il fut aussi l’un des plus actifs organisateurs du mouvement impressionniste, même si ses conceptions artistiques étaient distinctes de celles de ses amis impressionnistes. Degas est issu d’une famille très aisée, son grand père était de noblesse bretonne, son père directeur de banque, quant’ à sa mère elle était d’origine créole, de la Nouvelle Orléans.Le père de l’artiste est un homme cultivé, qui emmène son fils aux concerts, aux spectacles, il est aussi un grand collectionneur et fera l’éducation artistique du jeune Degas. La lecon de danse d'Edgar Degas. Edgar Degas La classe de danse. La classe de danse Degas fréquentait avec assiduité l'Opéra de Paris, en tant que spectateur, mais aussi les coulisses, le foyer de la danse, où il était introduit par un ami musicien de l'orchestre.

Edgar Degas La classe de danse

Il s'agit encore à l'époque du bâtiment de la rue Le Peletier, et pas encore de l'Opéra conçu par Garnier qui le remplacera bientôt. A partir du début des années 1870 et jusqu'à sa mort, les ballerines à l'exercice, aux répétitions ou au repos deviennent le sujet de prédilection de Degas, inlassablement repris avec de nombreuses variantes dans les postures et les gestes. Davantage que les planches et les feux de la rampe, c'est le travail préparatoire qui l'intéresse : l'entraînement.

Tableau edgar degas la lecon de danse.