background preloader

Margauxgreval

Facebook Twitter

Les formules de politesses en espagnol. Il est essentiel, pour avoir des relations avec une personne de langue étrangère, de maîtriser les formules de politesses utilisées dans le pays concerné.

Les formules de politesses en espagnol

Cette leçon s'adresse donc à toutes les personnes amenées à être en contact avec des hispanophones, que ce soit verbalement, ou dans le cadre d'une correspondance amicale ou professionnelle... Les différences fondamentales avec la France Généralités La France est le pays de la forme : On passe ici notre temps à utiliser l’expression « pardon ». On conclut les correspondances professionnelles d’interminables formules. L’espagnol a tendance à être beaucoup plus direct : on recommandera d’ailleurs à un Français de limiter volontairement sa tendance à la politesse, qui pourrait être jugée par un Espagnol comme : excessive,

Analyse Hoftede Espagne - Compte Rendu. Compte Rendu: Analyse Hoftede Espagne Rechercher de 35 000 Dissertation Gratuites Balises: Mots: 407 | Pages: 2 Vus: 8 1.

Analyse Hoftede Espagne - Compte Rendu

Hall – Temps monochronique et polychronique (1 de 3) Monochronie & polychronie : différences de rapport au temps selon les culture. E.T.

Monochronie & polychronie : différences de rapport au temps selon les culture

Hall distingue les cultures monochroniques (Amérique du nord, pays scandinaves, pays germaniques, Pays-bas, Royaume-uni...) et polychroniques (Amérique latine, Moyen-orient, Afrique, Asie et dans une certaine mesure France ou Grèce) selon le rapport de celles-ci au temps. Les cultures monochroniques ont une vue du temps linéaire et compartimentée, alors que les polychroniques en ont une plus flexible. Dans les cultures polychroniques, les choses sont plus importantes que le moment pour les faire. Les cultures monochroniques accordent de l’importance à la ponctualité, au contraire des polychroniques, qui sont moins organisés, mais capables de faire plusieurs choses en même temps. Les cultures monochroniques se retrouvent le plus fréquemment dans les cultures individualistes et "low-context" et les polychroniques dans les "high-context" et communautaristes. Cultures monochroniques cultures polychoroniques "Demain n’a qu’à se débrouiller, moi je ne connais qu’aujourd’hui".

Négociation interculturelle: communication marketing. La culture et la société globale.Les cultures à contexte fort et faible (Edward Hall).La dimension culturelle (Hofstede) : la distance au pouvoir, le Groupe, la masculinité, l'Éloignement de l´incertitude,...Les sept dimensions de la culture (Trompenaars).La communication interculturelle et le plan de marketing international.Les patrons culturels et marchés internationaux.La classification des pays.Les stratégies de management interculturel dans nos relations internationales.Étude de cas : la perception des produits sur différents marchés.Les dimensions de Hofstede et les religions du monde.Comment négocier avec succès dans...L’approche à la Religion et les affaires internationalesLa négociation en Chine Objectifs de la formation : Comprendre l'importance de la négociation interculturelle en commerce international.Définir les patrons culturels internationaux.Savoir incorporer des stratégies de management interculturel dans nos relations internationales.

Négociation interculturelle: communication marketing

Objectifs Vendeurs. Mondialisation oblige!

Objectifs Vendeurs

Les entreprises s'internationalisent! Pour réussir, un commercial a désormais besoin d'un excellent niveau d'anglais. Certes, la langue constitue un passage obligé pour un négociateur souhaitant intégrer une dimension internationale, mais celle-ci doit impérativement s'accompagner d'une bonne connaissance des pratiques et des moeurs des autres cultures: gestes, signes, attitudes, valeurs culturelles, croyances, .... On ne négocie pas de la même façon avec un Anglais ou encore avec un Allemand! Il en est de même au niveau national: on ne négocie pas avec un Alsacien de la même façon que l'on négocie avec un Marseillais! Il devient urgent, au niveau commercial, de s'intéresser à la culture de ses interlocuteurs afin de ne pas commettre d'impairs.

Business Culture (FR) L’étiquette en affaires – Les attitudes et les valeurs L’attitude envers les étrangers L’Espagne a expérimenté un changement considérable des valeurs et des attitudes, surtout après la restauration de la démocratie en 1975.

Business Culture (FR)

La crise espagnole. Trois ans après le début de l'envolée du taux d'intérêt de l’État grec, la zone euro est toujours au bord de l'explosion.

La crise espagnole

La crise a été gérée de façon contre-productive : la zone euro est actuellement la seule au monde à connaître une croissance négative et la panique bancaire s'est étendue à l'Espagne. La situation de l'économie espagnole illustre la supercherie sur laquelle est fondé le nouveau traité. Celui-ci prétend imposer une règle d'équilibre afin de remédier au laxisme budgétaire. Pourtant, avant la crise, la dette publique de l'Espagne représentait moins de 40% du PIB et son solde budgétaire était positif (1% du PIB en 2005, 2% en 2006, 1,9% en 2007). En outre, s'il avait prévalu dans les années 2000, le TSCG n'aurait aucunement empêché les divergences productives et les déséquilibres commerciaux de s’aggraver au sein de la zone euro.

. « Lo de ayer » Le répit a été de courte durée. Arriba las manos ! L’Espagne est retombée en récession en même temps que le Royaume-Uni. . [1] D. La crise espagnole en six minutes. L’Espagne va mieux, mais se divise sur la solidité de la reprise. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Sandrine Morel (Madrid, correspondance) Ce sont de nouveau des chiffres encourageants pour l’Espagne.

L’Espagne va mieux, mais se divise sur la solidité de la reprise

Selon l’Enquête de population active (EPA), publiée jeudi 23 octobre par l’Institut national de statistiques (INE), le pays a recensé 195 200 chômeurs de moins au troisième trimestre. Le chômage reste toutefois dramatiquement élevé, à 23 % des actifs (5,4 millions de personnes), mais il recule plus vite que ce qu’avaient prévu les économistes, qui assuraient qu’il fallait une croissance de deux points du produit intérieur brut (PIB) pour commencer à créer de l’emploi. En un an, le taux de chômage est descendu de deux points (de 25,6 % à 23,6 %).

Pays.