background preloader

Education à l'image

Facebook Twitter

Lancement ERSILIA. « à Ersilia, pour établir les rapports qui régissent la vie de la ville, les habitants tendent des fils qui joignent les angles des maisons, blancs, ou noirs, ou gris, ou blancs et noirs, selon qu’ils signalent des relations de parenté, d’échange, d’autorité, de délégation.

Lancement ERSILIA

Quand les fils sont devenus tellement nombreux qu’on ne peut plus passer au travers, les habitants s’en vont : les maisons sont démontées ; il ne reste plus que les fils et leurs liens. » Italo Calvino, Les Villes invisibles, 1972 ERSILIA c’est l’expérience créative de savoirs par leur mise en réseau, l’impulsion de pratiques collaboratives et la constitution d’une communauté en acte.

Le constat : l’image comme un territoire politique à conquérir. Le blog de Vues de chez nous. L'actualité d'Eduthèque. Le portail Éduthèque fournit gratuitement aux enseignants une offre de ressources numériques pédagogiques de grands établissements publics à caractère culturel et scientifique avec lesquels le ministère a conclu un partenariat.

L'actualité d'Eduthèque

Il s’adresse à tous les enseignants du premier et du second degré qui peuvent s’inscrire gratuitement sur le portail à l’aide de leur adresse professionnelle. Il est régulièrement mis à jour. Le CNRS propose de nouvelles ressources "Monde antique" pour l’instant indexées dans la thématique "Histoire" qui peuvent intéresser notamment les Langues et Culture de l’Antiquité : photos, vidéos et documents (reconstitutions, modélisations - Pompéi et Narbonne par exemple mais aussi les Gaulois et Néron). Des vidéos indexées dans "les métiers de la recherche" concernent le métier d’archéologue avec notamment une vidéo sur le parfum retrouvé à Pompéi. Accéder à la ressource sur le site Eduthèque Accéder au document sur le site. Focus sur la photographie dans le portillon. Initiation la lecture de l'image fixe. 6 outils pour vérifier les images qui circulent lors des crises.

Pas facile de faire la part des choses quand l’actualité s’emballe et que les chaines d’info en continu mais surtout les réseaux sociaux démultiplient à l’infini la diffusion des informations et des images.

6 outils pour vérifier les images qui circulent lors des crises

Une image puissante est à elle seule une histoire qui peut se propager à une vitesse phénoménale. L’occasion en cette période sombre de rappeler quelques principes de base que l’on apprend (ou que l’on devrait apprendre) dans toutes les écoles de journalisme avant de diffuser ou reprendre une image: Établir qui en est l’auteur. Une starlette des réseaux sociaux nous rappelle que les images savent mentir. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Gabriel Coutagne Essena O’Neil est l’une de ces nombreuses starlettes que les réseaux sociaux ont fait émerger.

Une starlette des réseaux sociaux nous rappelle que les images savent mentir

Mardi 3 novembre, son compte Instagram totalisait plus de 700 000 abonnés, avant d’être supprimé, le 4 novembre. Dans le fil des images qu’elle avait l’habitude de publier, de nombreuses photos mettaient en valeur ses repas, ses baignades, son physique ou ses bijoux. D’autres montrent des images d’animaux, accompagnées de messages appelant à leur protection. Le « quotidien » idyllique d’une adolescente australienne de 18 ans, qui rêvait de célébrité… Ce qu’elle présente comme une crise de conscience rappelle à quel point la signification d’une image dépend de ce qu’on veut lui faire dire. Certaines images sont restées cependant, et leurs légendes ont été changées, renversant totalement leur signification.

De nombreuses photos montrent la jeune fille en bikini. @gabrielcoutagne coutagne@lemonde.fr. Festival des illustrateurs » INVITES 2015. Analyse d'images : UPOPI. Education à l’image : croire à tout ce que l’on voit ? Leçon d’histoire du jour Encore une fois, quel décalage entre mes désirs (pourtant explicités sur la fiche de travail distribuée à mes chers élèves) et la réalité de ce qu’ils en ont perçu !

Education à l’image : croire à tout ce que l’on voit ?

Je m’interroge, voire m’inquiète : comment des jeunes de 17 ans peuvent-ils être aussi crédules face aux images ? Retour, non vers le futur, mais en arrière : séance en salle informatique sur la première guerre mondiale. Mes 35 élèves de première ES travaillent sur des extraits vidéos des batailles.