background preloader

Manou81

Facebook Twitter

Vidéo de la protection sociale. Methodologie 6 etapes recherche documentaire2. 3. organigramme 2. Méthodologie. Méthodologie enquête-entretien. Méthode pour définir une problématique. Une fois que vous avez exposé votre contexte Classer les informations recueillies de manière hiérarchisée par rapport au sujet : D'abord les informations propres au sujet - thème principalPuis les informations contextuelles (contexte économique, social, technique...) - thèmes secondairesLes informations précises éclairant des points particuliers du sujet - date, lieu, ...

Méthode pour définir une problématique

A partir de là, vous pourrez définir une problématique Mettre en relation le thème principal de votre étude avec un thème secondaire. (ex. Formuler la / les questions qui vous semblent se poser à partir de l'ensemble des données, en montrant ce qui pose problème. Cette problématique vous conduit à formuler une ou des hypothèse(s) et à dessiner les étapes de la démonstration..

Le sujet que l'on vous propose formule parfois cette problématique. Dans tous les cas vous devez déterminer vous-même votre point de vue et le défendre jusqu'à la conclusion. Dessine-moi l'éco : la protection sociale. Histoire et mémoire des deux guerres mondiales - Enseigner la mémoire ? - Le rôle des enseignants...

Quels rapports y a-t-il entre le « savoir savant » élaboré par la communauté scientifique des historiens et la transmission de la mémoire ?

Histoire et mémoire des deux guerres mondiales - Enseigner la mémoire ? - Le rôle des enseignants...

Entre histoire et commémoration ? Les enseignants doivent-ils se limiter strictement à enseigner l'histoire ? Ou doivent-ils aussi être des « relais de la mémoire » comme le souhaitent les rescapés des camps, qui aspirent, avant de disparaître, à leur passer le témoin ? Et pour ceux d'entre eux qui animent des services éducatifs de dépôts d'archives, de musées, de bibliothèques, leur rôle est-il d'être des « gardiens de la mémoire » ? Sur quels supports peuvent-ils s'appuyer pour être ces « relais de la mémoire » ?

Selon Antoine PROST qui a collaboré aux Lieux de mémoire : N'y a t-il pas danger à multiplier les commémorations ? Pourquoi commémorer ? Commémorer ou enseigner ? Quelle est la portée réelle des commémorations dans les classes ? Les enseignants face à l'hypertrophie mémorielle et aux incitations à commémorer [ . . . ] [...] Histoire et mémoire des deux guerres mondiales - Enseigner la mémoire ? - Les historiens et le devoir de mémoire. Depuis plusieurs années, le « devoir de mémoire » est invoqué de façon récurrente et insistante : - par les associations d'anciens combattants, résistants, déportés, minorités persécutées ou victimes civiles des deux guerres mondiales et de la guerre d'Algérie, tout récemment par les descendants des esclaves noirs, qui entendent faire reconnaître et transmettre des mémoires douloureuses, traumatisées, soucieuses de préserver leur spécificité ; - par les plus hautes autorités de l'État, président de la République, Premier ministre, ministre de la Défense, ministre délégué aux anciens combattants, ministre des Affaires étrangères, à l'occasion en particulier de commémorations et de journées du souvenir, dont le nombre se multiplie pour satisfaire les différentes mémoires blessées en mal de reconnaissance ; La mémoire juste Paul Ricœur sur France Culture 9 septembre 2000 52 minutes [...]

Histoire et mémoire des deux guerres mondiales - Enseigner la mémoire ? - Les historiens et le devoir de mémoire

Devoir de mémoire. Histoire, mémoire, devoir de mémoire. Résumé de l'exposé Histoire, mémoire, devoir de mémoire, législation sur le passé historique, tout semble indiquer que nous vivons une époque de grande confusion.

Histoire, mémoire, devoir de mémoire

Confusion des ordres d'abord, dirait Pascal. Ne mélangeons alors pas tout. Par exemple, l'histoire, la mémoire, le domaine législatif n'appartiennent pas au même ordre. Chacun de ces ordres, l'historien qui réfléchit sur ces questions, et le législateur, chacun a sa dignité, mais ils n'appartiennent pas au même ordre. La Construction sociale de la réalité - Peter L. Berger et thomas Luckmann. 1966 Peter L.

La Construction sociale de la réalité - Peter L. Berger et thomas Luckmann

Berger et thomas Luckmann La Construction sociale de la réalité est un ouvrage intrigant. Peter L. Berger et Thomas Luckmann s'y posent des questions à la fois simples et redoutables : le monde social dans lequel nous vivons est le produit de l'activité humaine. Pourtant, nous tendons à le percevoir d'une part comme un monde de choses, extérieur à nous, d'autre part comme évident, allant de soi. Berger et Luckmann développent au long du livre une analyse centrée sur le monde de la vie quotidienne.

L'activité humaine est marquée par la «routinisation» : elle tend à se perpétuer et à se spécialiser en un système de rôles (on ne réinvente pas tous les jours les rôles familiaux ou les manières de rendre la justice). Devoir de Mémoire - Pédagogie - Direction des services départementaux de l’éducation nationale du 79. Bulletin officiel n° 40 du 8 novembre 2007. DEVOIR DE MÉMOIREMémoire de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions : 2 décembre 2007, 10 mai 2008NOR : MENE0701788N RLR : 554-9 NOTE DE SERVICE N°2007-166 DU 31-10-2007MENDGESCO B2-3 Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; au directeur de l’académie de Paris ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie, directrices et directeurs des services départementaux de l’éducation nationale L’institution éducative accorde une place privilégiée aux réflexions sur l’histoire et sur la mémoire : à ce titre, l’acquisition des savoirs indispensables à une pleine compréhension de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions s’inscrit dans la mission d’éducation, comme l’ont souligné les rapports de 2005 et 2006 du comité pour la mémoire de l’esclavage adressés au Premier ministre.

Bulletin officiel n° 40 du 8 novembre 2007

Cette connaissance participe en effet à la formation d’esprits éclairés et de citoyens responsables en favorisant la construction d’une pensée tolérante et ouverte à autrui. Annexes. Soi : Définition de Soi. Definition du mot Soi Totalité formée du conscient et de l'inconscient En psychologie, ce pronom personnel renvoie à une structure associant les informations que l'individu peut recueillir sur lui-même et la manière dont il se comporte en fonction de ces informations.

Soi : Définition de Soi

Pour le psychanalyste Jung, en revanche, le soi est le lieu virtuel où s'unifient le conscient et l' inconscient, permettant ainsi la réalisation de la personnalité psychique authentique. Commentaires Restez connecté à Psychologies.