background preloader

1 - L'EXPERIENCE DE CONSOMMATION

Facebook Twitter

Consommation : comment les entreprises orchestrent les expériences vécues par leurs clients. Publiée le 19/03/2012 Quel est le point commun entre une visite chez Ikea, l'achat de produits de beauté chez Body Shop, la dégustation de macarons chez Ladurée, ou un voyage en ID-TGV ?

Consommation : comment les entreprises orchestrent les expériences vécues par leurs clients

Ces quatre exemples sont autant d'« expériences de consommation », c'est-à-dire d'interactions entre une personne, un produit ou une marque, dans une situation donnée, explique Claire Roederer, maître de conférences à l'EM Strasbourg dans son dernier ouvrage, Marketing et consommation expérientiels, paru chez EMS Editions en 2012. Certaines entreprises orchestrent avec succès des expériences à vivre très recherchées par leurs clients. Mais que sait-on exactement de ce qui se passe dans la tête du client lorsqu'il vit ces expériences ? Comment une meilleure compréhension de ce vécu peut-elle permettre d'optimiser une stratégie expérientielle ? < Retour. L'optimisation de l'expérience client passe par l'amélioration technique des interfaces.

L'expérience client devra être une priorité pour cette année pour les marketeurs qui devront faire d'importants efforts dans les interfaces web et mobile de leur moyen de communication.

L'optimisation de l'expérience client passe par l'amélioration technique des interfaces

Le leitmotiv des marketeurs pour l'année 2013 s'appuiera sur le principe d'expérience client unifiée. C'est ce que vient de révéler le cabinet de conseil, Forrester dans sa récente étude Digital Customer Experience Trends To Watch, 2013. En effet, si depuis à peu près deux ans, la priorité a été donnée à la mise en place de leviers organisationnels et financier encourageant ce type de stratégies, l'objectif sera cette année de favoriser les investissements dans l'optimisation technique des interfaces des sites et des différents moyens de communications avec le client pour rendre cette expérience optimale.

Fournir une expérience unifiée Prédire les besoins des consommateurs. L’expérience client : les moyens de différenciation. Pour en donner une définition simple, l’expérience client est l’ensemble des sentiments et émotions ressentis par un client avant, pendant et après un achat.

L’expérience client : les moyens de différenciation

C’est l’expérience vécue par le client à chaque étape clé, ou "moment de vérité", de la relation et sur tous les points de contact. . Il n’est plus à démontrer que bien maîtriser cette "gestion client" permet à une entreprise d’augmenter son chiffre d’affaires – de 5,3 % selon une étude du Gartner – et d’accroître la satisfaction client, une dimension essentielle quand on sait que "84 % des clients déçus par la qualité du service pourraient ne plus acheter" (étude BVA). Manager l’expérience client peut également être une source d'avantages concurrentiels durables pour l’entreprise à condition de savoir actionner les bons leviers.

Mais par où commencer et comment construire cette expérience client différenciatrice ? 1) Identifiez les moments de vérité 2) Différenciez-vous en restant cohérent 3) Écoutez, donnez la parole, anticipez ! Marketing et expériences de consommation. Expériences de consommation et marketing expérientiel. Depuis les années 1960-1970, la consommation s’est progressivement désengagée d’une conception essentiellement utilitariste, basée sur la valeur d’usage.

Expériences de consommation et marketing expérientiel

Selon J. Baudrillard (1970), la consommation est devenue une activité de production de significations et un champ d’échanges symboliques : les consommateurs ne consomment pas les produits, mais, au contraire, consomment le sens de ces produits. Ainsi, que l’objet remplisse certaines fonctions est tenu pour acquis par le consommateur; c’est son image qui fait la différence. Comme le note Maffesoli (1990, p. 234) : « s’il peut paraître étonnant de parler de signification et de symbole là où le marketing et la finalité commerciale tendent à dominer, c’est malgré ou au-delà d’une telle finalité que l’objet s’impose comme vecteur d’esthétique ». La rupture paradigmatique est importante. L’expérience de la consommation a des caractéristiques spécifiques qui la distinguent clairement comme paradigme alternatif.

. « Un rituel sans compromis.