background preloader

Plats chauds

Facebook Twitter

Boeuf à la japonaise. 1 Faire mariner les lanières de viande, pendant 20 minutes, dans un mélange de 1 dl de saké, 4 cuillères à soupe de sauce soja et 1 cuillère à café de gingembre. 2 Faire chauffer une grille. Préparer la sauce : faire chauffer 1 dl de saké et le flamber. Retirer de la chaleur et ajouter la sauce soja et le gingembre restants. Pour finir Egoutter la viande et la poivrer. Faire griller au barbecue 1 minute de chaque côté.

Servir avec la sauce. Cuisinez, savourez… puis si vous le souhaitez, partagez / déposez (ci-dessous) votre avis sur cette recette. Saumon teriyaki. 1 Mélanger ensemble le mirin, le saké, la sauce de soja, le sucre, le gingembre et le basilic. pratiquer quelques incisions dans les pavés de saumon. Disposer le poisson dans un plat creux et verser le mélange au saké dessus. laisser mariner au frais pendant 30 minutes. 2 Egoutter les pavés de saumon et les essuyer avec du papier absorbant. Réserver la marinade. huiler légèrement une grille, poivrer le poisson et griller au barbecue (ou à la poêle) 3-4 minutes de chaque côté. Pour finir Verser la marinade dans une casserole et faire réduire de moitié. Dissoudre la maïzena dans 1 cuillère à soupe d'eau froide et incorporer à la marinade.

A feu doux, incorporer le beurre morceau par morceau, sans cesser de remuer à l'aide d'un fouet. Cuisinez, savourez… puis si vous le souhaitez, partagez / déposez (ci-dessous) votre avis sur cette recette. Croquettes à la japonaise. 2 Eplucher et couper les pommes de terre en petits morceaux. Faire cuire à l'eau salée environ 30 minutes. Passer les pommes de terre au moulin à légumes. Dans un saladier, mélanger les pommes de terres, l'oignon et la viande. Saler, poivrer. Ne pas trop saler car la chair à saucisse l'est déjà. Diviser et faire des boulettes. Frire les boulettes dans l'huile chaude jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées. Pour finir Accompagner avec du riz nature et une sauce de votre choix (mayonnaise, ketchup...) ou sans sauce tout simplement. Cuisinez, savourez… puis si vous le souhaitez, partagez / déposez (ci-dessous) votre avis sur cette recette.

Porc au caramel. Ce 31 janvier, c’est le nouvel an chinois nous passerons de l’année du serpent à l’année du cheval de bois. Voilà une occasion de faire un petit repas chinois, c’est ce que je vous propose avec ce porc au caramel. Un petit plat tout simple, savoureux, délicatement épicé à savourer aec un riz thaï ou des nouilles chinoises. INGREDIENTS : 4 personnes 500 g d’échine de porc 50 ml de sauce soja 100 g de sucre½ càc de gingembre en poudre½ càc de mélange 5 épices 30 ml d’huile d'arachide 2 petits oignonsSel, poivre Couper la viande en fines lanières.Éplucher puis émincer les oignons et l’ail.Mélanger ensemble la viande, la sauce soja, l'huile, l'ail, les épices et 1 oignon émincé. Poulet au curry. Le poulet au curry est un plat typique du sud de la Thaïlande. Pour le préparer, on utilise de la poudre de curry et non de la pâte de curry. C’est un plat que l’on retouve souvent sur les tables européennes et il en existe des centaines de versions.

Ici, il est servi avec très peu de liquide, ce n’est pas un curry qui baigne dans le lait de coco, c’est un curry qui est assez « sec ». Quand on mange ce plat ou n’importe quel autre d’ailleurs dans les restaurants locaux qui servent à manger aux locaux, on ne trouve pas d’émincé de poulet dans son assiette. L’émincé de poulet, c’est pour les touristes. Tous les curries ou les soupes sont préparés avec un poulet entier découpé en morceaux. J’ai souvent l’impression que le poulet a été coupé à la tronçonneuse. Comme tu l’as compris, tu peux préparer cette recette avec les morceaux que tu veux, tu peux utiliser des cuisses, des pilons, de l’émincé ou de la fricassée à toi de choisir. Ingrédients pour 2 personnes : Nouilles froides japonaises pour l'été. Au Japon, l’été est chaud, très chaud. Les températures atteignent sans problème 35°, l’humidité est à son comble, et les Japonais ne rêvent que de fraîcheur.

Dans ces conditions, le plat idéal, ce sont les nouilles froides : elles sont nourrissantes mais légères, rafraîchissantes et incroyablement variées. Bienvenue dans le monde merveilleux des soba, udon et autres rāmen, vous trouverez ici 11 recettes indispensables pour l’été. Dès le début du mois de juin, ou même le mois de mai pour certaines régions, la chaleur étouffante coupe l’appétit de bon nombre de Japonais. À ce moment, un plat qui annonce le début de l’été fait son apparition dans tous les restaurants et magasins : ce sont des nouilles froides appelées hiyashi chūka / 冷やし中華, littéralement « chinois froid ».

Il s’agit de rāmen couvertes de toutes sortes d’ingrédients crus ou cuits, servies dans un bouillon frais à base de sauce soja ou de sésame. Hiyashi chūka atypiques à Ishigaki, sauce sésame © Camille Oger Pour le kaéshi : Soupe Ramen. Vendredi 6 juillet 2012 5 06 /07 /Juil /2012 10:50 Il y a quelques temps j'ai été contactée comme certaines blogueuses par la Société Tanoshi, qui si j'étais d'accord pour réaliser une recette avec leurs produits et la mettre en ligne il m'adresserait un colis avec tous les ingrédients et j'avais le choix. Je n'ai pas pour habitude de faire des concours ou autres mais là, comme j'ai une partie de mon coeur au Japon car mon fils aîné vit à Tôkyô, j'ai accepté.

Tanoshi en japonais veut dire, c'est cool, c'est le fun, c'est marrant... Donc pour le "fun.....tanoshi , pas pour le concours en question, j'ai donc décidé de me lancer pour ma recette japonaise J'ai donc réalisé une soupe au Ramen à ma façon. Il existe un très grand nombre de variétés de rāmen accompagnées ou non de viandes ou de poisson, et certaines régions du Japon sont réputées pour leurs spécialités de rāmen, comme Hokkaido et Kyushu . Ingrédients pour 2 personnes 250 g de nouilles Ramen Tanoshi Pour le bouillon Gingembre hâché. Zaru soba: nouilles d'été à la japonaise. Quand on évoque les soba, ces nouilles japonaises à base de sarrasin, je pense tout de suite à une soupe brûlante ou à un plat sauté au wok. Or avec cette chaleur, ne comptez pas sur moi pour avaler un bouillon fumant, même s'il vaut mieux boire chaud quand il fait chaud pour réguler sa température.Avec les zaru soba, j'ai trouvé un compromis: les nouilles sont servies froides, avec un bouillon... froid!

Je vous avais déjà proposé cette recette où j'avais fait les soba moi-même, mais là il s'agit d'une version express: nouilles en paquet et dashi en poudre! C'est les vacances, on se la coule douce ... Le seul inconvénient de la recette, c'est qu'il faut avoir quelques ingrédients japonais sous la main, disponibles en épicerie asiatique. Mais pour vous faciliter la vie, vous pouvez vous contenter d'acheter une bouteille de mentsuyu: le bouillon est déjà prêt...et en plus ça prend moins de place dans vos placards !

On n'est pas feignasse, on est organisé :-) (pour 2 personnes) Miso ramen. Les ramen sont des soupes très populaires au Japon. Les ramen au miso sont des plats plus récents (années 60). Cette recette est un plat d’hiver par excellence. ramen au miso Facile Pour 4 personnes Préparation : 30 minutes – cuisson : 10 minutes Ingrédients Sauce miso 1 c.à soupe d’huile de sésame grillée 1 petit oignon 1 c. à soupe de gingembre rapé 4 gousses d’ail passées au presse-ail 200 g de porc haché 50 ml de miso blanc 50 ml de miso rouge (aka miso)50 ml de graines de sésame grillées 2 c. à soupe de sauce hoisin 1/2 c. à soupe de purée de piment 2 c. à soupe de sauce soja le ramen 800 ml de bouillon asiatique 250 g de soja 1 botte d’oignons nouveaux 4 portions des nouilles ramen congelées (environ 250 g) 1/2 boîte de mini épis de maïs Sansho (poivre japonais) 200 g de germes de soja Préparation Mélangez l’huile de sésame, l’oignon, le gingembre et l’ail.

Ajoutez les 2 miso, la sauce hoisin, les graines de sésame et la purée de piment. Mélangez le bouillon et la base de miso. Omurice (omelette fourrée) Pour 4 personnes 250g de riz rond 8 oeufsde la ciboulettedu ketchup150g de blanc de poulet2 tomates4 cuillérées à café de sucreun sachet de dashi (facultatif)4 cuillérées à soupe de mirin4 cuillérées à soupe de sauce soja Faites cuire votre riz dans de l'eau bouillante. Faites sauter le riz avec les morceaux de tomates et les morceaux de blanc de poulet. Ajoutez le dashi, le sucre, la sauce soja et le mirin. Dans une autre poêle, réalisez une omelette très fine et grande avec deux oeufs.

Une fois qu'elle est presque cuite, mettez le riz vers le centre de l'omette et repliez sur les côtés. Renouvelez trois fois l'opération. C'est prêt! Onigiri tomates séchées et basilic. Je fais très souvent des onigiri ou du riz japonais dans mes bentô, du coup en fonction des saisons j'essaie de varier la garniture afin de ne pas me lasser.

Dernièrement, j'ai fait une version estivale avec des tomates séchées et du basilic! Mon bento Usagui est composée de 3 petits onigiri tomates séchées/basilic, poêlée de légumes à l'asiatique (recette à venir ^^) et cerises pour le dessert! Pour 2 gros onigiri (ou 3 petits): 1 cup (150g) de riz japonais cuit (ou riz rond)un peu de vinaigre de riz assaisonné 3 tomates séchéesquelques feuilles de basilic Faite cuire le riz dans votre rice-cooker ou à la casserole. Une fois le riz cuit et encore tiède, ajouter un peu de vinaigre de riz et mélanger. Couper les tomates séchées en petits morceaux et ciseler le basilic. Façonner 2 gros triangle avec un moule à riz ou avec les mains à l'aide d'un film étirable (pour que le riz ne colle pas aux doigts). C'est prêt! Et vous, vous faites souvent des onigiri dans vos bentô?

Ramens au poulet. Émilie Laystary a un faible pour la cuisine japonaise. Aujourd’hui, elle vous propose de cuisiner autre chose que des sushis et des makis : les ramens au poulet. Je suis résolument japonaise de coeur : j’aime les mangas, la gastronomie nippone et les trucs kawaï. Mais aujourd’hui, ce n’est pas de Final Fantasy ou de porte-clés Kitty que je vais vous parler mais de bonne bouffe. Puisque les restaurants japonais (autre que les sushis bars) ont souvent le désavantage d’être un peu chers et que manger 3 soirs par semaine au resto n’est pas encore dans mes cordes, j’ai essayé de trouver le moyen de cuisiner moi-même mes plats préférés, parmi lesquels trouve t-on… les ramens.

Un petit détour par une épicerie asiatique ou les supermarchés du 13e, et me voilà armé pour un dîner pour 4 à moins de 20 euros. Et comme je suis d’humeur partageuse, voici la recette. Ingrédients Cuisson 1. Préparation des bols 1. 5. Voilà. Itadakimasu !