background preloader

Pourquoi les jeunes sont-ils autant attirés par les écrans ?

Facebook Twitter

Sommeil : gare à la lumière bleue le soir. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Pascale Santi Utiliser des écrans avant de dormir n’est pas forcément bon pour tomber dans les bras de Morphée. « La lumière est le principal synchronisateur de l’horloge circadienne », a rappelé, jeudi 20 novembre, Claude Gronfier, chercheur en chronobiologie à l’Inserm (Bron, Rhône), lors du 29e Congrès du sommeil à Lille.

Sommeil : gare à la lumière bleue le soir

En particulier la lumière bleue des diodes électroluminescentes (LED), émise par les écrans des ordinateurs, téléviseurs, smartphones et autres tablettes, pour le rétroéclairage : elle active cent fois plus les récepteurs photosensibles non visuels de la rétine (cellules ganglionnaires) que la lumière blanche d’une lampe. La lumière solaire est celle qui compte le plus de bleu. Notre organisme est soumis à un rythme biologique, dont dépendent presque toutes les fonctions biologiques, dont le sommeil. . « Si on s’expose à une lumière... L’addiction numérique, un mal croissant chez les jeunes. A Singapour, comme dans un nombre grandissant de pays, des psychiatres militent pour que l'addiction aux smartphones soit reconnue comme un trouble psychologique.

L’addiction numérique, un mal croissant chez les jeunes

Avec la Corée du Sud, la Chine et Taïwan, la cité-Etat est l'un des pays d'Asie les plus concernés par ce phénomène. L’addiction au smartphone, un trouble psy ? Singapour et Hong Kong détiennent d’ailleurs le record régional du plus grand nombre d'utilisateurs de smartphones par habitant, selon un rapport publié l'an dernier par le cabinet d'étude Nielsen. 87% des 5,4 millions de Singapouriens sont ainsi munis d'un téléphone multifonctions, contre 65% aux Etats-Unis. Ils passent en moyenne 38 minutes par session sur Facebook, soit presque deux fois plus que les Américains, selon la société Experian.En France, les dernières études menées établissent à 40 % le pourcentage de Français qui utilisent l'internet mobile, c'est-à-dire depuis leurs smartphones et tablettes*.

Chez les jeunes de 15 à 29 ans, ce taux grimpe à 79 % ! Wifi, téléphones portables, antennes : Conseils pour les risques. iPad, tablette: les effets négatifs sur la santé. Candy Crush - 1.

iPad, tablette: les effets négatifs sur la santé

Corps humain - 0. Trop utiliser sa tablette tactile, a fortiori dans des positions pas toujours naturelles, n'est pas sans risque pour la santé. Nombre d'utilisateurs se plaignent ainsi régulièrement d'avoir les mains engourdies, les yeux fatigués, le dos en compote ou des troubles du sommeil. Comment s'en prémunir? J'ai mal au dos, au cou ou aux épaules "Les tablettes sont pratiques pour certaines choses mais pas terribles pour le dos", tranche Denis Bellaiche, masseur-kinésithérapeute à Paris. Le praticien confie avoir eu affaire à de nombreux patients atteints de douleurs cervicales ou dorsales à cause de leur appareil.

"Les tablettes font beaucoup travailler les muscles des yeux et tout autant ceux du cou", explique Denis Bellaiche. Le bon réflexe: concentrez-vous sur ce que vous faites. La mauvaise habitude à proscrire: évitez de rester trop longtemps sur votre appareil. J'ai mal aux yeux J'ai mal aux mains. Les dangers des écrans (suite) Voici une information complémentaire reçue par une lectrice suite à l’article que j’ai publié sur les dangers des écrans. « Pour abonder dans ton sens, chère Sylvie, un autre article de Bruno Harlé (que tu cites dans ton article) et de Michel Desmurget (son confrère des neurosciences cognitives), disent : « … les conséquences de l’exposition aux écrans sur la réussite scolaire, le langage, l’attention, le sommeil et l’agressivité deviennent une question de santé publique.

Les dangers des écrans (suite)

La plus complète des études montre que chaque heure de télévision consommée quotidiennement à l’école primaire augmente de 43% le risque de voir l’enfant sortir du système scolaire sans diplôme. (…) Pour une consommation de 1 heure d’écran : l’enfant de 3 ans double ses chances de présenter un trouble de l’attention à l’école primaire. L’enfant du primaire voit son risque de présenter un trouble de l’attention à l’adolescence croître de 50%. … » cela fait peur ! » J'aime : J'aime chargement…