background preloader

Le bio

Facebook Twitter

AMAP et agro-écologie dans le viseur de Laurent Wauquiez. Elles ont été parmi les premières informées.

AMAP et agro-écologie dans le viseur de Laurent Wauquiez

Dès le lendemain de l’élection de Laurent Wauquiez à la tête d’Auvergne Rhône-Alpes, les associations dédiées à l’agriculture durable, au développement du bio et des circuits courts ont su qu’elles subiraient des coupes budgétaires plus ou moins larges. Laurent Wauquiez leur a très vite fait comprendre qu’elles allaient être écartées au profit des Chambres d’agriculture, dont plusieurs élus de l’exécutif régional sont par ailleurs issus. Ainsi, l’agriculture sera peut-être bien le champ d’action de la Région qui connaîtra le virage politique le plus important. Livraison de paniers, du producteur au consommateur © Mélany Marfella/Rue89Lyon Les baisses de subventions pourraient aller de 15% à 35%.

Une quinzaine d’entre elles tentent désormais de se faire entendre auprès des élus régionaux, via une pétition en ligne et un courrier plaidant leur cause : Les AMAP principalement touchées Emilie Bonnivard, photo Twitter. Et d’ajouter : Comment les produits BIO sont tombés aux mains des multinationales. Les ventes de produits bio augmentent fortement en France. Les Français redoublent d’appétit pour les produits alimentaires bio.

Les ventes de produits bio augmentent fortement en France

Selon les chiffres publiés mercredi 25 mai par l’Agence Bio, les ventes de produits issus de l’agriculture biologique ont connu une hausse sans précédent en 2015, bondissant de 14,7 %, pour atteindre un total de 5,75 milliards d’euros. Même si le bio ne représente encore que 3 % de la consommation alimentaire à domicile, l’heure est à l’accélération. Lire aussi : Face à la crise agricole, le bio tire son épingle du jeu La pénétration du bio est variable d’un produit à l’autre.

Elle est la plus forte pour les œufs, où elle atteint 20 %, et pour le lait, à 12 %. Cet engouement des consommateurs est une bonne nouvelle pour les producteurs ayant banni pesticides et engrais chimiques de leurs exploitations. Forte progression des surfaces engagées bio. Avec la disparition des pollinisateurs, c'est l'alimentation de millions de personnes qui est menacée. MENACE.

Avec la disparition des pollinisateurs, c'est l'alimentation de millions de personnes qui est menacée

Les pollinisateurs, insectes ou oiseaux, sont en déclin et certaines espèces sont même en danger d'extinction, ce qui menace une partie de la production agricole mondiale, a prévenu vendredi 26 février 2016 un groupe de scientifiques mandatés par l'ONU pour évaluer le recul de la biodiversité. La Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES en anglais) dresse ce constat inquiétant dans son premier rapport, publié le même vendredi à Kuala Lumpur, et dans un résumé destiné à éclairer les choix des politiques pour enrayer une spirale préjudiciable à l'alimentation des populations.

"Un nombre croissant de pollinisateurs sont menacés d'extinction, au niveau mondial, par plusieurs facteurs, dont nombreux sont dus à l'homme, ce qui met en danger les moyens d'existence de millions de personnes et des centaines de milliards de dollars de production agricole", estime le groupe d'experts dans un communiqué. Moins de fruits, légumes et graines. Dans les vergers du Sichuan, les hommes font le travail des abeilles. LE MONDE | • Mis à jour le | Harold Thibault (Nanxin, Sichuan, envoyé spécial) La saison de la pollinisation bat son plein dans les vergers du Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine.

Dans les vergers du Sichuan, les hommes font le travail des abeilles

Perchés aux branches des pommiers, les agriculteurs du village de Nanxin se contorsionnent pour atteindre les fleurs les plus éloignées. Faire le travail réservé ailleurs sur la planète aux abeilles requiert une certaine agilité. A en croire Zhen Xiuqiong, 56 ans, tout est question d'habitude. Voilà plus de vingt ans qu'elle grimpe sur ses arbres et ceux de ses voisins dès l'apparition du printemps. Tous les habitants du village en âge de travailler sont mobilisés pour la pollinisation à la main.

Zeng Zigao, 38 ans, explique que le système repose beaucoup sur l'entraide : les proches sont réquisitionnés le temps de l'opération. Le meilleur outil pour la pollinisation à la main est une tige au bout de laquelle est fixé soit un filtre de cigarette, soit une pointe d'effaceur scolaire. › Accéder au portfolio. Les risques de malformation fœtale multipliés par la pollution. L’agriculture chimique moins rentable que la bio - EpochTimes. Si l’agriculture bio requiert plus de main d’oeuvre, elle économise sur les pesticides et engrais chimiques.

L’agriculture chimique moins rentable que la bio - EpochTimes

(Lance Cheung) Les récentes recherches de l’université d’État de Washington vont faire des heureux chez les adeptes des produits biologiques : l’agriculture biologique est plus rentable que l’agriculture chimique et devrait donc s’installer durablement dans les années à venir. Les chercheurs ont pu constater que contrairement aux idées reçues, les agriculteurs en bio gagnaient plus que les agriculteurs en chimique, facturant leurs produits plus chers (de 22 à 35 %). L’étude, publiée par la revue scientifique américaine PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences), concluait une vaste enquête consacrée à la littérature de l’agriculture en chimique et en biologique couvrant une période de quarante ans. Au total, l’étude s’est intéressée à 14 pays, sur les cinq continents et 55 cultures différentes.