background preloader

Twitter

Facebook Twitter

3. organigramme 2. Ôle emploi : 741 914 projets de recrutement saisonnier en 2016. Alors que débutent les embauches pour la saison d'été, faisons le point sur les perspectives d'embauches cette année en contrat saisonnier et les aides au recrutement proposées par Pôle emploi. Les 3 régions qui prévoient le plus d'embauches en 2016 1. Auvergne Rhône Alpes : 105 014 2. Aquitaine Limousin Poitou-Charentes : 96 137 3. Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon : 93 572 Les 3 secteurs qui prévoient le plus d'embauches en 2016 1. Retour sur la périodicité des offres d'emploi en 2015 janv-15 : 5,49% févr-15 : 8,45% mars 15 : 12,55% avr-15 : 9,37% mai-15 : 7,36% juin-15 : 10,78% juil-15 : 9,07% août-15 : 9,14% sept-15 : 11,67% oct-15 : 8,29% nov-15 : 4,18% déc-15 : 3,59% Le rôle de Pôle emploi Pour faciliter le recrutement de travailleurs saisonniers et favoriser l'emploi toute l'année, nous mettons en place des services adaptés selon les régions et les secteurs. 4 200 conseillers dédiés entreprise accompagnement les employeurs dans leurs recrutements.

Communication interne, une fonction toujours en quête de notoriété – Lavieeco. Une cinquantaine d’entreprises, de différentes nationalités et de différents secteurs, ont participé au premier baromètre sur la fonction de communication interne. Profil des responsables, nature des missions, difficultés rencontrées…, le point sur les principaux enjeux de la fonction. Si les entreprises marocaines ont compris l’importance de la communication interne dans le processus de leur développement, il est temps de poser la question sur comment cette branche de la communication est considérée et à quel degré elle est maîtrisée. Pour répondre à cette interrogation, l’Association marocaine de la communication interne (Macom’in), fraîchement créée, a organisé sa première conférence débat, jeudi 7 mars sur le campus de HEM à Casablanca afin de présenter les résultats de son premier baromètre de la fonction communication interne au Maroc.

Une mission axée sur la stratégie, les enjeux et le développement d’une culture commune Une fonction majoritairement féminine. Épargne salariale : intéressement. Vous recevez un livret d'épargne salariale qui vous présente les dispositifs d'épargne salariale mis en place au sein de l'entreprise. De plus, l'accord d'intéressement doit prévoir un système d'information des salariés et de vérification d'exécution de l'accord. À chaque versement lié à l'intéressement, vous recevez une fiche, distincte du bulletin de paie. Cette fiche précise notamment le montant des droits qui vous sont attribués. En annexe, la fiche comporte une note pour rappeler les règles de calcul et de répartition prévues par l'accord d'intéressement. Lorsque vous quittez l'entreprise, vous recevez un état récapitulatif de l'ensemble des sommes et des valeurs mobilières épargnées ou transférées.

Ce document précise si les frais de tenue de compte-conservation sont pris en charge par l'entreprise ou par prélèvement sur les avoirs. À savoir : La rémunération du salarié : montant, primes et avantages en nature. Les types de rémunérations Le système de rémunération le plus pratiqué est la rémunération fixe calculée en fonction du temps de travail mais on peut trouver aussi des rémunérations variables ou encore des avantages. 1) Rémunération fixe On l'appelle le salaire de base. Le salaire mensuel de base correspond au salaire brut avant déduction des cotisations sociales et avant versement des prestations sociales. Il ne comprend ni les primes ni les heures supplémentaires. Son montant correspond généralement à celui de la première ligne du bulletin de paye d'un salarié.Le salaire fixe correspond souvent à un temps de travail déterminé, apprécié en général dans le cadre du mois.

Il existe aussi des commissions fixes qui peuvent être fixés dans un contrat et qui se distinguent des commissions variables. 2) Rémunération variable : Commissions Il est également possible de prévoir une rémunération variable en fonction des résultats. Les primes 3) Avantages Comment est fixé la rémunération? Les champs d’application de la responsabilité sociétale d’un organisme public - Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer. Les principes et les lignes directrices de la responsabilité sociétale des organismes publics définissent le contenu et précisent le périmètre des domaines de la responsabilité sociétale des organismes publics.

Ils constituent un cadre d’analyse pour les organismes des défis de la stratégie nationale du développement durable et transcrivent l’ensemble des principes et approches à considérer pour s’inscrire dans une démarche responsable en matière de gouvernance, de responsabilité sociale, territoriale, environnementale et économique. Les principes et lignes directrices de la responsabilité sociétale des organismes publics, sont le fruit des travaux du Club développement durable des établissements et entreprises publics (groupe de travail Pilotine), co-animé par la délégation au développement durable et le contrôle général économique et financier du ministère du Budget. 4 janvier 2012 Trois champs d’action ont été définis : Les outils de mise en œuvre opérationnelle. La RSE à l’affiche chez JCDecaux. Peut-on développer une supply chain performante tout en y intégrant une composante RSE (responsabilité sociétale des entreprises) sur tous ses maillons ?

Faut-il sans doute déjà commencer par savoir comment on se situe en termes d’implication dans une démarche RSE. C’est l’objet de l’outil d’auto-évaluation, baptisé Supply21, que le cabinet Proconseil compte mettre à disposition en ligne – en libre accès pour commencer – aux entreprises intéressées par le sujet, histoire de favoriser la mise en place d’une plateforme d’échanges où interviendront également des sociétés d’économie solidaire. Le cabinet a prévu d’établir, auprès de la communauté ainsi composée, un premier bilan dans quelques mois sur les données récoltées. Avec à la clé un livre blanc d’ici à la fin de l’année.

Le "partage d’expériences" L’initiative de Proconseil est en partie liée à l’arrivée récente au sein du cabinet de David Gau. Code de conduite Sensibilier les géants comme les TPE et PME Anticipation. Comment limiter le coût des accidents du travail ? Les principales caractéristiques du contrat de travail - Types de contrats. Publié le01.07.08 mise à jour21.12.15 Le contrat de travail existe dès l’instant où une personne (le salarié) s’engage à travailler, moyennant rémunération, pour le compte et sous la direction d’une autre personne (l’employeur). Le plus souvent, le contrat de travail doit être écrit. Son exécution entraîne un certain nombre d’obligations, tant pour le salarié que pour l’employeur. A SAVOIR Certaines conventions collectives rendent obligatoire la rédaction d’un contrat de travail à durée indéterminée et à temps plein.

Qui peut conclure un contrat de travail ? L’employeur peut être une personne physique (entrepreneur individuel…) ou une personne morale (association, SARL…). Côté salarié, toute personne peut conclure un contrat de travail avec, cependant, quelques restrictions concernant le majeur sous tutelle (le contrat doit alors être conclu avec son représentant, le tuteur) et les jeunes de moins de 18 ans.

Le contrat doit-il être écrit ? Le portage salarial (art. L’employeur est tenu de :