background preloader

Méthodes d'urgence

Facebook Twitter

L'interruption volontaire de grossesse (IVG) L’interruption volontaire de grossesse (ou IVG) est un recours pour une femme enceinte ne désirant pas poursuivre sa grossesse.

L'interruption volontaire de grossesse (IVG)

En France, c’est un droit pour toutes les femmes. Une mineure peut y avoir accès à condition d’être accompagnée par la personne majeure de son choix : rien ne l’oblige à en parler à ses parents. Entre la puberté et la ménopause, il est très difficile de contrôler sa fécondité en permanence, surtout si on ne dispose pas d'une contraception fiable et facile à utiliser. Ainsi une grossesse non prévue peut survenir chez n'importe quelle femme, à n'importe quel âge, et parfois alors même qu’elle utilise une contraception. En effet, en France, deux tiers des grossesses non désirées surviennent chez des femmes qui utilisent une contraception. La loi autorise l’IVG pendant les quatorze premières semaines suivant le début des dernières règles (par conséquent, il n’est pas possible de procéder à une IVG au-delà de 12 semaines de grossesse). Mode action contraception d'urgence.

En France, en 2009, 450 000 boîtes de Lévonorgestrel, un "contraceptif" d'urgence, ont été délivrées en pharmacie.

mode action contraception d'urgence

La même année, 108 000 IVG médicamenteuses ont été pratiquées. > Quelles sont les molécules utilisées, quel est leur mode d'action ? > Quels sont leurs effets secondaires et les questions éthiques qu'elles soulèvent ? Doc 1 : Les "contraceptions" d'urgence ou contragestions : Il existe deux types de molécules Doc 2 : La progestérone naturelle Doc 3 : Effets secondaires des "contraceptifs" d'urgence Le recours aux "contraceptifs" d'urgence ne peut pas être considéré comme un moyen de contraception habituel en raison des effets secondaires* liés aux fortes doses d'hormones administrées et en raison de l'effet contragestif de ces molécules.

*Les effets secondaires les plus fréquents sont des nausées, des vomissements, des maux de ventre, des céphalées et des saignements irréguliers. La contraception d'urgence. Ulipristal. NORLEVO - Lévonorgestrel - Posologie, Effets secondaires, Grossesse. Il n'existe pas d'étude sur les capacités individuelles à conduire un véhicule ou à utiliser une machine.

NORLEVO - Lévonorgestrel - Posologie, Effets secondaires, Grossesse

Néanmoins, en cas de fatigue ou vertige, les femmes ne doivent pas conduire ou utiliser des machines. La contraception d'urgence est une méthode occasionnelle; elle ne doit en aucun cas se substituer à une contraception régulière. Cette méthode ne permet pas d'éviter une grossesse dans tous les cas, surtout si la date du rapport non protégé est incertaine.

En cas de doute (plus de cinq jours de retard de règles ou saignements anormaux à la date prévue des règles, symptômes de grossesse), il est impératif de vérifier l'absence de grossesse par un test de grossesse. Si la femme a déjà eu un premier rapport sexuel non protégé dans le même cycle qui date de plus de 72 heures, une fécondation liée à ce premier rapport sexuel est possible. Interruption volontaire de grossesse (IVG) Conditions à remplir Délai Le délai légal d'avortement est fixé en France à la fin de la 12ème semaine de grossesse, soit 14 semaines après le 1er jour des dernières règles.

Interruption volontaire de grossesse (IVG)

Libre choix de la femme La femme est seule juge de sa situation et est libre de sa décision. La jeune fille mineure doit demander cette intervention elle-même en dehors de la présence de ses parents. Elle doit avoir l'autorisation de l'un de ses parents (ou représentant légal). Consultations préalables obligatoires 2 consultations médicales sont obligatoires avec un délai de réflexion d'une semaine entre les 2. À la première, le médecin procède à un examen clinique, il informe la patiente des différentes méthodes et lui présente les risques et les effets secondaires potentiels. Le médecin peut également proposer un dépistage de maladies sexuellement transmissibles (MST) et prescrire un futur mode de contraception. La 2ème consultation a lieu 7 jours minimum après la première. Entretien psycho-social Méthode chirurgicale Coût.

ELLAONE notice. Le traitement est possible dans les 5 jours qui suivent le rapport potentiellement fécondant.

ELLAONE notice

Il n'a aucune action sur la transmission d'infections sexuellement transmissibles. Ce médicament est destiné à un usage exceptionnel et ne peut constituer une méthode de contraception régulière. Levonorgestrel et RU-486. Des pilules pour la contraception d'urgence et l'avortement : Lévonorgestrel et RU-486 (Mifépristone) Gilles Furelaud, David Germanaud Article publié en décembre 2002 Avoir un enfant quand on le désire est actuellement considéré comme un droit pour de nombreuses femmes.

Un site regroupant : -quelques molécules intéressantes pour le programme (progestérone, RU-486, levonorgestrel, récepteur à la progestérone) -des résultats d'expérience (au delà du programme) -des informatiosn sur le principe d'action de ces molécules. – madamemichelotti

Ainsi, en l'an 2000, deux femmes françaises sur trois (dans la tranche d'âge 20 - 44 ans) utilisaient un moyen de contraception.

Levonorgestrel et RU-486

Toutefois, de nombreuses grossesses non désirées surviennent encore, ce qui conduit à un nombre important d'Interruptions Volontaires de Grossesse (IVG) en France : Les grossesses non désirées peuvent être particulièrement traumatisantes chez les adolescentes (10 000 en 1998, la moitié conduisant à une IVG)... Ce dossier présente et compare ces deux molécules, leurs modes d'actions et leurs utilisations, en France et dans le monde.

Contact : Remerciements Merci aux membres du laboratoire Biologie et Multimédia pour leur relecture et commentaires. Mifepristone. Mifégyne notice.