background preloader

Drones

Facebook Twitter

Faut-il éloigner les drones des monuments historiques ? - 12 octobre 2014. Des panneaux d'interdiction de survol de drones fleuriront-ils bientôt au pied des monuments ? On en est encore loin même si le risque de voir de tels engins percuter et dégrader un site classé grandit avec le nombre croissant de ces appareils dans les mains de particuliers non-rodés au pilotage. La récente vidéo montrant un quadracopter heurter l'un des six minarets de la Mosquée bleue d'Istanbul avant de perdre tout contrôle et de repartir de plus belle illustre la menace. A Paris où les sites sont nombreux et concentrés, les gestionnaires ne se montrent pas inquiets. "Les drones ne sont pas encore un sujet de réflexion, confie-t-on à la cathédrale Notre-Dame. Nous ne délivrons aucune autorisation à l'intérieur du monument afin d'éviter toute dégradation.

A l'extérieur, l'espace est soumis à autorisation et contrôlé par la préfecture de police, particulièrement réactive car toute proche. " La police à l'attaque des drones Les précédents existent pourtant bel et bien. Des drones pour faire la pluie et le beau temps ! Ambulance, livreur de bières ou pianiste... le drone sert à tout. En moins d’un mois, treize des dix-neuf centrales nucléaires françaises ont été survolées par des drones, dont cinq vendredi soir. Initialement créés à des fins militaires, les drones inquiètent le gouvernement qui «mobilise» tous les moyens pour «identifier les responsables» et «y mettre un terme» . Cependant, depuis leurs balbutiements lors de la Première Guerre mondiale, ces engins volants ont bien évolué.

De l’anglais «faux-bourdon», ce robot volant piloté à distance a élargi son champ d’action, trouvant des usages dans des domaines très variés de la vie quotidienne. Le drone ambulance En matière d’arrêt cardiaque, chaque minute perdue représente 10% de chance de survie en moins. C’est ce constat qui a inspiré Alec Momont, jeune étudiant belge, pour créer le drone ambulance. Le drone, présenté mardi aux Pays-Bas à l’université de Delft, peut se rendre auprès de la victime à plus de 100 km/h et de façon autonome.

Le drone humanitaire Le drone, guide GPS Le drone agriculteur. AirDog, le bon drone qui suivra toujours son maître, aussi sportif qu'il soit. Après Facebook: Google rachète un fabricant de drones, pourquoi? @lpp_pedro. Facebook veut investir dans des drones pour améliorer l’accès internet. Facebook est actuellement en discussion pour racheter Titan Aerospace, un fabricant de drones qui serviraient à créer des réseaux internet dans les régions qui en sont dépourvues, affirme le site spécialisé sur le secteur technologique TechCrunch. Le premier réseau social en ligne mondial offrirait 60 millions de dollars pour Titan Aerospace, une société non cotée fondée en 2012.

Les drones de Titan fonctionnent à l’énergie solaire, qu’ils sont capables de stocker pour se maintenir à 20 kilomètres d’altitude pour une durée de cinq ans. Ils peuvent remplir la plupart des tâches confiées à des satellites géostationnaires, mais sont moins coûteux, souligne TechCrunch. Ils peuvent par exemple servir à surveiller la météo ou à faire des images de la Terre, mais c’est leur usage dans les communications qui intéresse Facebook. Le géant de l’internet Google a un projet un peu similaire pour lequel il a déjà effectué des tests, où ce sont des montgolfières qui sont utilisées à la place des drones.

Avec le drone armé, "on abat les gens comme du gibier" Avec le drone armé, utilisé par l’armée américaine depuis le début des années 2000, et bientôt par la France, la guerre change de visage. Mais, à distance, la “guerre sans risques” est-elle encore la guerre ? Pour le philosophe Grégoire Chamayou, auteur d’une impressionnante Théorie du drone, le drone Predator prolonge en réalité l’histoire des chasses à l’homme en transformant l’usage de la violence armée en pur abattage. Analyse d’une arme de terreur et de terrorisation. Quel enjeu philosophique avez-vous voulu soulever avec votre théorie d’une arme telle que le drone ? Grégoire Chamayou - Le drone, c’est un “objet violent non identifié” : il met en crise les catégories de pensée traditionnelles.

Cette théorie fait suite à votre précédent essai, Les Chasses à l’homme. Oui, le drone est l’avatar le plus contemporain, le plus technologique de cette histoire-là. Cibler, traquer, attaquer : à partir de quels critères les opérateurs procèdent-ils ? Ce qu’on nous fait faire nous fait être. Visitez le Grand Canyon depuis votre ordinateur. Les drones belges voleront grâce à un arrêté royal. Toute une série d'entreprises attendent avec impatience le feu vert pour lancer de nouvelles activités. Par exemple le survol de sinistres pour des compagnies d'assurance ou le survol d'habitations pour des agents immobiliers. Mais pour Koen Meuleman, le porte-parole de l'association des exploitants de drones, le texte est trop restrictif.

Il dénonce notamment la hauteur maximale de vol qui sera limitée à 60m. "Ça pose un problème pour pas mal d'applications. Vous avez des applications dans la topographie/cartographie dans lequel on utilise d'autres types de drones qui volent à une hauteur de plus ou moins 100m. " Le drone devra aussi être homologué, devra toujours rester dans le champ de vision du pilote, et ne pourra pas voler dans une zone de 20km autour des aéroports du pays.

Ce qui restreint considérablement les zones qui pourront être survolées. C’est quand même un grand frein pour les autres applications. Au niveau de la protection de la vie privée, rien de spécifique n'est prévu. Paper Planes Transform Into Tiny Drones. Irak, Ukraine : aux drones, citoyens ! Et c’est reparti. Comme en 14. Une photo satellite produite par l’Otan semble suggérer que l’armée russe intervient en Ukraine (ce que confirme la multiplication des témoignages des mères de soldats russes tombés en Ukraine) ? Qu’attend-on pour taper Poutine ? Et les horribles coupeurs de têtes de l’Etat islamique (EI), qui progressent en Syrie et en Irak, qu’attend-on pour les bombarder comme ils le méritent ? Allons-y. Védrine fait du Védrine « Nous n’avons pas encore de stratégie » : l’aveu d’impuissance d’Obama, dans la nuit, à propos des progrès de l’EI en Syrie et en Irak a fait sursauter Patrick Cohen. « Vous avez déjà entendu un dirigeant expliquer, micros ouverts, qu’il n’a pas de stratégie ?

Quelle incongruité ! En réponse, Védrine fait du Védrine. L’indignation morale universelle Obama ? Quant à une intervention contre l’EI (les difficultés du traitement journalistique de l’EI seront un des thèmes de notre émission de la semaine), très bien, mais qui pourrait y prendre part ? Google teste la livraison par drone. Souriez vous êtes vus du ciel.

Dans le ciel limpide de Londres flotte depuis le mois de juin un étrange ballon noir. Localisé dans le quartier populaire de Peckham, dans le sud de la ville, il est arrimé au niveau supérieur d’un parking désaffecté, vaisseau brutaliste dont les deux derniers étages hébergent depuis huit ans Bold Tendencies, un projet artistique estival, ainsi qu’un bar de plein air très couru avec une vue stupéfiante sur la skyline londonienne. C’est dans cet endroit entre ciel et terre que l’artiste britannique James Bridle a installé son projet The Right to Flight, qui reprend le titre d’un célèbre livre du photographe et fou de ballon Félix Nadar, le Droit au vol, paru en 1865. Père de la photographie aérienne, celui qui inspira à Jules Vernes le personnage principal de son roman De la Terre à la Lune créa une société pour expérimenter avec les appareils «plus lourds que l’air» dès 1863.

L’installation «The Right to Flight» vue du toit. Photo James Bridle Une «impulsion utopique dévoyée» ENVIRONNEMENT • Des drones pour soutenir l'agriculture indonésienne.