background preloader

Conseils

Facebook Twitter

Effet Orton. Il y a de nombreuses façons de simuler un effet Orton.

Effet Orton

Nom de son inventeur le canadien Michael Orton. Effet qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler celui de David Hamilton dans les années 70… J’aime bien l’utiliser en automne, l’été indien convient à merveille pour ce traitement! Une post-production très facile à réaliser et qui ajoute un vrai plus à nos photos. Comme toujours n’hésitez pas à jouer avec les différents réglages pour vous approprier la technique. La technique originale inventée par Michael Orton était de superposer au moins deux images parfois plus, mais d’une scène identique avec des expositions différentes sur le film de glissière.

Ici une photo prise au Parc de l’Orangerie à Strasbourg qui donne un résultat honnête. . + 11 vidéos indispensables de Michael Orton. Et voici maintenant étape par étape, la recette pour faire des images Orton facilement dans Photoshop Ouvrez n’importe quelle image pour essayer la technique suivante. Envie d’apprendre d’autres choses? Commen photographier la neige. L'hiver n'est pas une saison à bannir pour les photographes.

Commen photographier la neige

Le soleil très bas offre souvent une lumière dorée et la neige permet des compositions graphiques intéressantes. Toutefois, la neige vient rarement sans le froid et sans quelques problèmes. Sony NEX-5 et Tamron 18-200 mm. Le froid pose deux problèmes : les batteries se déchargent très vite et le choc thermique entre l'intérieur et l'extérieur génère de la condensation, voire du givre sur les lentilles de l'objectif et le capteur. Si vous faites des photos en argentique (avec des films, pellicules), le froid peut rendre les films cassants. Voici nos conseils pour éviter les principaux écueils. Le froid et l'eau Il faut tenir la batterie au chaud ou l'échanger régulièrement avec une autre conservée au chaud (à l'intérieur d'un vêtement par exemple) dès que nécessaire. L'objectif et le capteur doivent venir progressivement à température ambiante froide pour éviter la condensation sur leur surface (due au choc thermique chaud/froid).

MP #59 : Comment prendre des photos des lumières et des illuminations. En plein préparatifs pour Noël, les décorations ont envahi nos villes et vous avez été nombreux à nous demander un Mercredi Pratique pour être sûr de bien réussir vos photos.

MP #59 : Comment prendre des photos des lumières et des illuminations

Voici donc nos idées pour que vous immortalisiez toutes ces décorations et lumières. Avoir le bon matériel Nullement besoin d’avoir un appareil dernier cri si vous n’avez pas de pied : c’est le seul accessoire vraiment indispensable. En effet, vous aurez à choisir des vitesses d’obturation plutôt lentes, de l’ordre de quelques secondes. Impossible de rester parfaitement immobile si longtemps, et vos photos seront floues. Choisir la bonne heure C’est la clef pour avoir les bonnes couleurs et la bonne lumière.

Les bons réglages Le premier réglage à faire est celui de la balance de blanc : l’idéal est de choisir le mode tungstène, ce qui permettra à votre boîtier de restituer les blancs de la façon la plus authentique. L’hyperfocale. Bienvenue sur Apprendre la Photo !

L’hyperfocale

Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui répond aux 5 problèmes courants des débutants : Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement ! Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! :) On a pas mal parlé de profondeur de champ précédemment, et comment jouer avec pour obtenir un flou d’arrière-plan ou même un flou d’avant-plan. Mais si vous souhaitez maximiser la profondeur de champ intelligemment, notamment si vous faîtes de la photo de paysage ou de reportage, il vous faut connaître l’hyperfocale. (Je vous conseille de lire et de comprendre les articles que je donne en lien ci-dessus avant de vous attaquer à celui-ci, ce sera plus logique et plus simple Oui, encore un nom barbare Rassurez-vous, on va y aller doucement, ça ne fera même pas mal Et le jeu en vaut la chandelle, car en connaissant et en utilisant l’hyperfocale, vous pourrez obtenir la plus grande zone de netteté possible.

Mesure de lumière. Pour compléter l’article sur les bases de la photo qui avait été précédemment été publié sur Lense, on va s’intéresser aujourd’hui à la mesure de lumière dans un appareil photo..

Mesure de lumière

Bien que toutes les marques possèdent leurs spécificités, elles utilisent globalement les mêmes recettes pour déterminer la luminosité de la scène qu’on photographie. Nous allons donc essayer d’aborder les différents principes de mesures, pour que chacun puisse les comprendre et les appliquer à son matériel. Niveau : débutant – amateur Si vous avez suivi les épisodes précédents (imaginez un “previously, in Lense basics” avec la voie grave et l’accent américain) vous savez maintenant que pour prendre une image correctement exposée, on peut jouer avec plusieurs combinaisons d’ouvertures, de sensibilités et de vitesses d’obturation. Mais au final on utilise souvent le mode auto ou priorité… sans forcément savoir ce qui se passe dans le boitier. // Les Valeurs EV et la mesure “a l’œil”