Avis aux médias : Élections provinciales 2012-Des organisations environnementales demandent des engagements aux partis politiques
Québec meilleure mine pointe les libéraux | Hugo Fontaine | Énergie et ressources «Deux compagnies qui tentent de contourner les évaluations environnementales, un ancien chef de cabinet de Jean Charest sur leurs conseils d'administration et un gouvernement sortant qui a laissé mourir au feuilleton le projet de loi 14, qui aurait obligé des évaluations environnementales pour toute nouvelle mine, ça commence à faire beaucoup», dénonce Ugo Lapointe, porte-parole de la Coalition. M. Lapointe fait notamment référence à la présence sur les conseils d'administration d'Orbite et Canada Lithium de Stéphane Bertrand, chef de cabinet du premier ministre Jean Charest de 2003 à 2007. M. Bertrand est membre du conseil d'Orbite depuis août 2009. Il est inscrit au registre des lobbyistes pour le compte d'Orbite, comme plusieurs autres dirigeants et membres du conseil de la société. Québec meilleure mine pointe les libéraux | Hugo Fontaine | Énergie et ressources
Montréal, jeudi 9 août 2012. Les membres de la coalition Québec meilleure mine! dénoncent les compagnies Canada Lithium et Orbite Aluminae dans leurs tentatives de contourner les évaluations environnementales et pointe du doigt les libéraux dans cette affaire. « Deux compagnies qui tentent de contourner les évaluations environnementales, un ancien chef de cabinet de Jean Charest sur leur conseil d’administration et un gouvernement sortant qui a laissé mourir au feuilleton le projet de loi 14, qui aurait obligé des évaluations environnementales pour toute nouvelle mine, ça commence à faire beaucoup » dénonce Ugo Lapointe, porte-parole de Québec meilleure mine! Stéphane Bertrand, lobbyiste proche des libéraux Stéphane Bertrand est l’ancien chef de cabinet du gouvernement libéral qui siège sur le conseil d’administration des deux compagnies. Deux minières tentent de contourner les ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES | Coalition pour que le Québec ait meilleure mine! Deux minières tentent de contourner les ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES | Coalition pour que le Québec ait meilleure mine!
Nouvelle tuile pour l'exploitation du gaz de schiste | Mathieu Perreault | Gaz de schiste Nouvelle tuile pour l'exploitation du gaz de schiste | Mathieu Perreault | Gaz de schiste «On ne peut pas prouver qu'un tremblement de terre est causé par une injection précise », explique Cliff Frohlich, géophysicien à l'Université du Texas, qui publie les résultats de ses recherches dans le plus récent numéro de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. «Mais il est maintenant certain que la probabilité augmente.» Selon deux spécialistes québécois interviewés par La Presse, l'étude de M. Frohlich pourrait compliquer les activités de l'industrie du gaz de schiste. «La fracturation de la roche durant l'exploitation ne pourrait pas causer de t remblements de terre», explique Marc Durand, ingénieur en géologie à l'UQAM, aujourd'hui à la retraite. M.
Comment tirer profit des mines du Québec? La position des partis | Le blogue d'Alec Castonguay Le boom mondial des ressources naturelles et le Plan Nord du gouvernement Charest ont propulsé la gestion des mines au coeur des débats depuis trois ans. Comment exploiter la richesse de notre sous-sol afin d’en tirer le maximum de retombées économiques, sans faire fuir les investisseurs? Un équilibre délicat. Mon collègue blogueur Pierre Duhamel aborde cinq chemins qu’il juge néfaste dans son billet «5 mythes sur les ressources naturelles du Québec», un texte qui tombe à point pour stimuler le débat en campagne électorale. Comment tirer profit des mines du Québec? La position des partis | Le blogue d'Alec Castonguay
Acheter des claims miniers pour protéger sa propriété Le gouvernement du Québec permet à quiconque qui a accès à Internet et possède une carte de crédit valide de se procurer des claims miniers à partir d’un site mis en ligne par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune. Une situation que dénoncent des citoyens de l’Outaouais qui disent avoir été forcés de se procurer des concessions minières afin de protéger leurs propriétés contre l’appétit des entreprises qui pourraient être tentées d’y rechercher des minéraux. « Je suis devenu propriétaire de trois claims en moins de deux heures, a expliqué au Devoir Vallier Dumont, résidant du village de Ripon, situé au nord de Montebello. Je n’en revenais pas. C’est très simple. Mais je n’avais pas le choix. Acheter des claims miniers pour protéger sa propriété
Après une semaine de campagne électorale, deux thèmes semblent s’imposer. Il faut mettre un terme à la corruption et développer les ressources naturelles pour équilibrer les finances publiques, financer des nouveaux programmes ou tout simplement financer notre dette publique. Défenseurs et pourfendeurs du Plan Nord voient dans ces ressources la poule aux oeufs d’or qui règlera tous nos problèmes. Une fois cette considération générale énoncée, les divergences entre partis sont nombreuses et substantielles. Voici quelques idées reçues et mythes entourant l’exploitation de nos ressources. Mythe 1 : L’or pousse dans les arbres, nous n’avons qu’à le cueillir 5 mythes sur les ressources naturelles du Québec | Le blogue de Pierre Duhamel 5 mythes sur les ressources naturelles du Québec | Le blogue de Pierre Duhamel
Plan Nord - Québec paiera la grosse part d'une route pour une mine de diamants Le gouvernement Charest injecte des dizaines de millions de dollars pour faciliter le boom minier dans le cadre de son Plan Nord. C'est en effet l'État québécois qui assumera la plus grande part des coûts du prolongement de la route 167, un nouveau tronçon qui facilitera la mise en exploitation de la première mine de diamants de la province. Un gisement dont la valeur brute pourrait dépasser les 5 milliards de dollars. Plan Nord - Québec paiera la grosse part d'une route pour une mine de diamants
Le Plan vert – Québec solidaire
Echofete 2012
Louis Rousseau: Déracinés du système La scène se passe le 26 juillet, à la jonction de deux chemins forestiers, à 250 kilomètres à vol d'oiseau au nord de l'élection québécoise en cours. Elle est triste et digne. Sauf qu'ici, l'oiseau que tient délicatement dans ses mains un neveu algonquin est un bébé qui ne sait pas encore voler. Il est tombé d'un arbre. Quel est le lien avec l'élection? Louis Rousseau: Déracinés du système
Connexion Tanya Handa - Professeure en science de la biodiversité et écologie forestière, Département des sciences biologiques, Université du Québec à Montréal; Alain Fréchette - Consultant en environnement, chargé de cours à l’Institut des sciences de l’environnement, Université du Québec à Montréal et Pierre Drapeau - Professeur en biologie de la conservation animale, Département des sciences biologiques, Université du Québec à Montréal 3 août 2012 Environnement / Actualités sur l'environnementOù est le «Plan Sud» pour la biodiversité du Québec? À tous les chefs des partis politiques québécois, Cette semaine, une lettre ouverte cosignée par 54 professeurs ou chercheurs de dix universités différentes vous a été acheminée. Ces experts en environnement et en écologie demandent un moratoire sur le développement des milieux naturels résiduels dans la vallée du Saint-Laurent pour protéger cette région qui comprend la plus haute biodiversité de la province. Où est le «Plan Sud» pour la biodiversité du Québec? Où est le «Plan Sud» pour la biodiversité du Québec?
L'autre Plan Nord L'autre Plan Nord Bienvenue dans l’autre Plan Nord ! Un volet moins médiatisé que celui des grands chantiers, mais qui pourrait se révéler porteur à long terme, en utilisant les ressources renouvelables pour générer du travail pour les populations locales tout en assurant un développement responsable. « Mon but, c’est de créer des emplois avec des produits à valeur ajoutée qui sont écologiquement durables », affirme Marc Allard, 57 ans, président de Nunavik Biosciences. Fondée en 2005, l’entreprise a attiré l’attention l’an dernier avec sa gamme de cosmétiques Ungava, au salon Beyond Beauty, à Paris. « Des distributeurs m’ont approché pour qu’on leur fournisse 300 000 pots par année. Mais pour l’instant, on ne peut en produire plus de 40 000 », dit-il. Une quarantaine d’Inuits font la récolte des algues, qui fournis­sent l’ingrédient actif des crèmes et des gels Ungava.
voir 5 août 2012 18h53 · Ianik Marcil Les économies occidentales font face à des turbulences potentiellement historiques. Tout indique que plusieurs pays européens sont déjà entrés en récession et la situation aux États-Unis n’est pas reluisante. Ajoutons à cela une baisse marquée de la croissance des nouveaux géants comme la Chine, le portrait n’est pas rose.
Si j’avais à résumer l’ADN du militant et bailleur de fonds péquiste, je dirais que c’est quelqu’un qui veut accroître le rôle de l’État. En simplifiant de la même manière avec le militant libéral, je serais tenté de dire que ce dernier veut plutôt faire des affaires avec l’État. Ils m’haïront peut-être tous les deux, mais leur relation est presque symbiotique. Le péquiste de choc aime faire de l’ingénierie sociale. Un parti et son péché | Le blogue de Pierre Duhamel
Point chaud - «Tout est à repenser» Benoît Lacroix en cinq dates8 septembre 1915 : Naissance dans le 3e rang, à Saint-Michel-de-Bellechasse.5 juillet 1941 : Il est ordonné prêtre chez les dominicains, ordre où il est entré quatre ans plus tôt.1951 : Il obtient un doctorat en sciences médiévales.24 décembre 2010 : Il signe son dernier éditorial dans Le Devoir, où on a pu le lire à l’occasion de Noël ou Pâques depuis plus de 20 ans.4 août 2012 : Il fête 75 ans de vie religieuse. « J’aime ça quand les étudiants crient. Mais ce qui m’intéresse, c’est l’écho », a confié au Devoir le père Benoît Lacroix, la semaine dernière. Leurs slogans ont retenti sur les pavés, ils résonnent maintenant dans les discours électoraux qui font de l’éducation un enjeu central. Mais attention, dit l’historien : il ne faudrait pas que les jeunes aient à descendre dans la rue pour qu’on les écoute enfin.
A Parti Québécois government would fight Newfoundland and Labrador’s claim over the Old Harry oil deposit in the Gulf of St-Lawrence, party leader Pauline Marois said, adding that she would challenge a recent agreement between the two provinces and Ottawa. Ms. Marois said the residents of these remote communities located on what is also called the Magdalen Islands are worried of possible oil spills and destruction of their fishery resources and tourism industry, an important source of livelihood for the area. PQ would battle Newfoundland over St-Lawrence oil deposit: Marois
CAQ: le pétrole pour s'attaquer à la dette | Martin Croteau | Élections Québec 2012 Un éventuel gouvernement caquiste affecterait 100% des redevances pour l'exploitation des ressources naturelles au remboursement de la dette, a annoncé M. Legault, lundi, devant le siège social de la Caisse de dépôt et placement. Si les deux principaux gisements du Québec -l'île d'Anticosti et Old Harry dans le golfe du Saint-Laurent- sont exploités à plein rendement, un gouvernement caquiste croit pouvoir générer des milliards en redevances chaque année. La cible de M.
Quand François Legault spécule sur le pétrole | Vincent Brousseau-Pouliot | Élections Québec 2012
Gisement Old Harry: le PQ pris entre deux feux | Paul Journet | Élections Québec 2012
Îles-de-la-Madeleine: un gouvernement péquiste pourrait renoncer à exploiter Old Harry
Projets pétroliers - Moratoire réclamé à Anticosti
Anticosti: une beauté sauvage | David Santerre | Énergie et ressources
Île d’Anticosti - L’anti-côte ou l’île des naufrages
Drilling for oil in the Gulf of St. Lawrence without a clue
Exploration pétrolière à Anticosti: à la recherche de la prospérité perdue | David Santerre | Énergie et ressources
Île d’Anticosti - Junex lance ses activités d’exploration pétrolière
Exploration pétrolière à Anticosti: la peur de l'inconnu | David Santerre | Énergie et ressources
Retrait du Canada du protocole de Kyoto: la justice rejette la contestation | Lia Lévesque | Changements climatiques
Les effets du changement climatique sur la santé humaine se font déjà sentir