background preloader

Geographie

Facebook Twitter

Obgeographiques. Géoesthétique – Livre » le peuple qui manque - a people is missing. Géoesthétique est un livre manifeste constitué d’écrits de géographes, d’historiens et théoriciens de l’art, d’artistes et de commissaires d’exposition. L’ouvrage revient sur un tournant spatial dans l’art contemporain, autant, au sein des pratiques de l’art aujourd’hui qu’au sein du récit de l’art et de son histoire.Alors que la cartographie, en tant que discipline, a été profondément imbriquée dans la production des récits de la modernité, de la rationalité et du positivisme, mais aussi de l’histoire du colonialisme et des récits nationaux, elle est devenue aujourd’hui le lieu privilégié de l’invention de contre-pratiques et de contre-cartographies d’artistes.

Edition : B42Une coproduction de l’Ecole Supérieure d’Art de Clermont Métropole, Parc Saint Léger-Centre d’art contemporain, École Nationale Supérieure d’Art de Dijon Traductions par Hélène Valance, Katarzyna Cohen, Marion Pacouil, Isabelle Montin, Marco-Antonio Quirós, Kantuta Quirós Parution : Mars 2014. Échelle 1, feuilleton cartographique | Mapper.fr. En 2013, j’ai participé à « Échelle 1 » avec Guillaume Monsaingeon, Thierry Kressmann et Marion Lacroix : Echelle 1 est un feuilleton cartographique en sept épisodes, d’avril à octobre 2013, qui s’est déroulé dans le cadre de Marseille Provence 2013, capitale européenne de la culture. (…) C’est l’histoire d’un lieu, d’un territoire, en nous racontant le territoire à travers les cartes : son histoire, son économie, son quotidien, ses faits-divers etc. (…) C’est aussi une histoire de cartes en révélant des cartes à travers ce territoire : des plans techniques, des cartes météos, des cartes artistiques , scolaires etc.

Echelle 1, c’est exactement la rencontre entre un territoire et ses représentations cartographiques, reliant le territoire et les cartes, cartes de ce territoire mais aussi cartes du monde entier, voire du cosmos. Chaque épisode a un thème propre, choisi en fonction des caractéristiques du lieux dans lequel il se déroule et des enjeux cartographiques qu’il induit. Nicolas DESPLATS. "Géographie subjective" - Conception collaborative de cartes collectives. D’aucuns diront que l’expression “carte subjective” relève du pléonasme. Oui ! Mais les cartes actuelles de nos villes prétendent néanmoins atteindre une forme d’objectivité et c’est en réaction à ce statut de vérité officielle et scientifique que Catherine Jourdan crée avec des habitants des cartes subjectives.

Philosophe de formation, Catherine Jourdan est aujourd’hui artiste et psychologue. Son travail questionne l’espace urbain et en particulier l’espace public. Géographie subjective réunit, sous un même nom et un même questionnement, divers projets de cartes subjectives réalisées avec des habitants. "Une carte subjective est une carte réalisée par un habitant ou un groupe d’habitants avec l’aide d’une équipe de géographes du dimanche ou autres artistes. Elle est ensuite imprimée et rendue publique dans les espaces de communication de la ville. " [1] Pourquoi ? Être cartographe public de la subjectivité collective "Cartographe public" : un engagement Comment ?

Une méthode, la résidence.