background preloader

Nucléaire

Facebook Twitter

Radioactivité. FUKUSHIMA nous n'oublierons jamais. Nos communiqués de presse. Iode 131, césium 134 et césium 137 à la centrale de Krško (Slovénie) D’après le site public European Radiological Data Exchange Platform, de l’iode-131 est détecté uniquement en Slovénie et en Croatie, à quatre endroits différents : à Zagreb, à Ljubljana, à Krsko, et à la limite des trois pays Croatie-Hongrie-Serbie.

Iode 131, césium 134 et césium 137 à la centrale de Krško (Slovénie)

Quelques remarques viennent immédiatement à l’esprit : Les informations fournies par l’AIEA sont lacunaires (pas de carte, localisation vague, pas de mesure fournie). Il va sans dire qu’il s’agit bien là de rétention d’information. Pour quelle raison l’AIEA a-t-elle fait seulement hier ce communiqué sur l’iode-131 ? Deux semaines après ces détections suspectes, il est évident que cette organisation sait déjà où se situe le problème. Les informations fournies par la carte mise à disposition du public par la commission européenne sont incomplètes également : aucune information sur une présence d’iode-131 dans les 5 pays cités hier (Allemagne, Hongrie, République tchèque, Autriche, Slovaquie). Carte de situation de la centrale de Krško. LES COULISSES DE L'INFO: TCHERNOBYL CHRONIQUES DES JOURS GRAVES. Vladimir Shevchenko, réalisateur de films et caméraman pour la TV Ukrainienne, a couvert le désastre de Tchernobyl depuis les tous premiers jours.

LES COULISSES DE L'INFO: TCHERNOBYL CHRONIQUES DES JOURS GRAVES

Non prévenu, comme beaucoup d'autres, des dangers des radiations, il y laissera sa peau en quelques semaines. Ce petit film d'origine imprécise, monté à partir d'images d'archives, nous fait partager le travail, le destin et la fin tragique de ces hommes, qui ont sacrifié leur vie pour qu'une pollution et une explosion gigantesques ne se produisent pas, ce qui aurait probablement signé entre autres la fin d'une grande partie de l'Europe Le commentaire original semble contenir quelques erreurs et/ou imprécisions, que je me suis efforcé de rectifier.

LES COULISSES DE L'INFO: SORTIR DU NUCLEAIRE : Est un choix ou un devoir? Après la catastrophe de Fukushima en Mars dernier, le monde semble avoir redécouvert les dangers du nucléaire.

LES COULISSES DE L'INFO: SORTIR DU NUCLEAIRE : Est un choix ou un devoir?

Je dit redécouvrir, car le bon peuple semblait alors avoir oublié toute l'horreur de la catastrophe de Tchernobyl quelques 25 années en arrière. LES COULISSES DE L'INFO: TCHERNOBYL : Un autre regard sur la catastrophe! :Voici un article que j'avais trouvé sur le web il y a de cela quelques temps.

LES COULISSES DE L'INFO: TCHERNOBYL : Un autre regard sur la catastrophe!

Certes l'hypothèse présentée ici est disons quelque peu "exotique". Cependant, j'aurais tendance à rapprocher cette hypothèse de celle de la cause humaine du séisme japonais du mois de mars de cette année. LES COULISSES DE L'INFO: LA SURETE DES CENTRALES NUCLEAIRES EN FRANCE REMISE EN QUESTION. Une action menée par les militants de l'ONG GREENPEACE remet en cause la sûreté des sites nucléaire français.

LES COULISSES DE L'INFO: LA SURETE DES CENTRALES NUCLEAIRES EN FRANCE REMISE EN QUESTION

En effet, 9 militants de Greenpeace ont réussi à s'introduire dans la zone sécurisée de la centrale de Nogent sur Seine dans la région parisienne. De plus, deux autres militants de l'ONG ont été interpellé par le service de sécurité d'EDF dans la centrale nucléaire du Cruas (Drôme) et remis à la gendarmerie par ces derniers. L'ONG avait menée lundi 04/12/2011 une opération de grande ampleur sur plusieurs sites nucléaires français, pour mettre en évidence les failles de sécurité de ces sites et démontré qu'en plus des risques sanitaires, il existait une possibilité d'attaque terroriste sur le parc nucléaire de la France, contrairement à ce qu'affirme les responsables politiques et la direction d'EDF. LES COULISSES DE L'INFO: TCHERNOBYL : Une catastrophe sans fin.

Comme promis, je consacre un article complet à la catastrophe de Tchernobyl.

LES COULISSES DE L'INFO: TCHERNOBYL : Une catastrophe sans fin

Le 26 Avril 1986, l'Europe ouvrit les yeux sur la plus grande catastrophe nucléaire que le monde n'avait jamais connu jusqu'alors.! Fuites radioactives, combustible impossible à approcher, réaction toujours en cours et impossible à maîtriser......cela fait 25 ans cette année que la centrale la plus tristement célèbre et son réacteur n°4 constitue toujours un problème planétaire toujours pas résolu. On peut certes considéré le sarcophage comme une protection, un rempart qui nous protège de cette mort silencieuse, il n'en est rien !!!!!

13 Neutron Beams Came Out Of Fukushima; Direct Evidence Of Holes In Reactors And Multiple Melt Throughs. The 13 measured neutron beams are DIRECT evidence that uranium and plutonium was released out of the plant's nuclear reactors and possibly also out of the spent nuclear fuels ponds.

13 Neutron Beams Came Out Of Fukushima; Direct Evidence Of Holes In Reactors And Multiple Melt Throughs

These 13 beams are proof positive that reactors were breached and that fission material came out of the reactors, because the reactor needs to have a hole in it in order for a neutron beam to appear outside of the containment building. After a spent fuel pool boils off all cooling water and the fuel melts down, that can also generate a neutron beam. So where the beams came from and the specific locations within the complex are very critical pieces of information. These piece of information can help investigators piece together what melted, where and how badly it went. Of course, none of this information is going to come out, because that would lead to the truth of how bad Fukushima really is, so we will bet that NO ONE will ever release any information regarding the specifics of where these rays came from.

End.