background preloader

DÉBAT GPA

Facebook Twitter

Controverse. Les articles scientifiques doivent-ils être gratuits ? Depuis 2011, une jeune scientifique kazakhe, Alexandra Elbakyan, met gratuitement en ligne des millions de publications de chercheurs, malgré sa condamnation en 2015 par la justice américaine.

Controverse. Les articles scientifiques doivent-ils être gratuits ?

Cette “Robin des bois” suscite le débat dans le monde scientifique. Cela améliorerait la connaissance — The New York Times (extraits), New York. PMA, GPA, quel pays autorise quoi ? Le point sur la législation dans le monde alors que la Manif pour tous se mobilise dimanche contre la procréation médicalement assistée et la gestation pour autrui.

PMA, GPA, quel pays autorise quoi ?

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent Alors que le mouvement dit de la « Manif pour tous » se mobilise dimanche contre la procréation médicalement assistée (PMA) et la gestation pour autrui (GPA), des thématiques qui font aussi réagir les ténors de l'UMP, voici l'état de la législation dans différents pays. PMA, GPA, quelle différence ? La PMA englobe les différentes pratiques d'aide à la fécondation : in vitro ou par donneur anonyme. Traitement de l'infertilité et problèmes éthiques. Procréation médicalement assistée : que dit aujourd'hui la loi ?

Le projet de loi sur le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels présenté mercredi 7 novembre au conseil des ministres par la garde des sceaux, Christiane Taubira, n'aborde pas certaines questions auxquelles les associations homosexuelles sont très attachées, notamment la procréation médicalement assistée (PMA).

Procréation médicalement assistée : que dit aujourd'hui la loi ?

En quoi consiste la PMA ? La PMA repose essentiellement sur l'insémination artificielle (méthode la plus ancienne et la plus simple) et sur la fécondation in vitro (FIV), pratiquée pour la première fois avec succès en 1982 avec Amandine, le premier bébé éprouvette, par le professeur René Frydman. La GPA en débat. Etat civil d’enfants nés par GPA : la France de nouveau condamnée. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gaëlle Dupont La France a de nouveau été condamnée, jeudi 21 juillet, par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), pour avoir refusé de transcrire à l’état civil les actes de naissance d’enfants nés à l’étranger par gestation pour autrui.

Etat civil d’enfants nés par GPA : la France de nouveau condamnée

Elle se prononçait dans les dossiers Foulon et Bouvet, où des hommes ont eu recours à des mères porteuses en Inde. La Cour estime que le refus de transcription constitue une violation du droit au respect de la vie privée des enfants, garanti par l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme. Elle condamne l’Etat à verser 5 000 euros à chacun des enfants concernés pour « dommage moral », et 15 000 euros à chaque famille au titre des frais de procédure.

Lire aussi : La France sort le chéquier pour clore un contentieux sur la GPA. GPA : Je suis favorable aux «femmes porteuses» et non aux «mères porteuses» Moi je n’ai pas changé de regard sur ce sujet!

GPA : Je suis favorable aux «femmes porteuses» et non aux «mères porteuses»

J’ai toujours été favorable à deux points : - La modification de l’article 365 du Code civil, afin de permettre – et je suis d’ailleurs contente de voir que NKM me rejoint sur ce point - l’adoption simple à la personne de même sexe qui élève un enfant avec un parent homosexuel, c’est-à-dire, au moyen d’une sécurisation juridique qui ne casse pas la filiation. Ce qui casse la filiation, c’est l’adoption plénière. La légalisation des mères porteuses fait débat. Voici quelques explications pour en savoir plus. Le recours à une mère porteuse est interdit en France depuis 1994… alors que les partisans de la gestation pour autrui ne cessent d’augmenter.

La légalisation des mères porteuses fait débat. Voici quelques explications pour en savoir plus.

Pour mieux comprendre les enjeux d’une telle pratique, nous avons fait le point en onze questions-réponses. Qu’est-ce que la gestation pour autrui (GPA) ? Elle a été rendue possible par la mise au point de la technique de fécondation in vitro (fiv), au début des années 80. Elle consiste à réaliser une fécondation avec le sperme et l’ovocyte des parents intentionnels, ou avec l’ovocyte d’une donneuse, et à implanter l’embryon dans l’utérus d’une femme « gestatrice », qui n’aura donc pas de lien génétique avec l’enfant.

On l’oppose à la procréation pour autrui, dans laquelle l’ovocyte de la mère porteuse est fécondé par insémination avec le sperme du père d’intention. La GPA dans le monde. La gestation pour autrui est légale dans 16 pays : l’Australie, l’Afrique du Sud, l’Arménie, l’Australie, la Biélorussie, la Belgique, le Brésil, Hong Kong, Israël, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Russie, la Slovaquie et la Thaïlande. 13 pays l’encadrent.

La GPA dans le monde

Outre l’Australie, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande et la Thaïlande déjà cités, il s’agit du Canada, du Ghana, de l’Inde, du Japon, du Nigeria, des Philippines, du Sri Lanka, de l’Ukraine et du Venezuela. Un certain nombre la pratique sans qu’elle fasse l’objet d’une loi. C’est le cas du Bangladesh, du Cameroun, de la Colombie, de l’Irlande, du Kenya, du Liban, du Mexique, du Népal, du Nigeria, de l’Ouganda, de la Pologne, du Panama, du Pérou.

Aux États-Unis, en l’absence de législation fédérale, chaque État applique ses propres règles, notamment sur la question de la rémunération de la mère porteuse. La gestation pour autrui, violation des droits de l’homme et de la dignité. La gestation pour autrui, généralement présentée comme une œuvre altruiste et généreuse, est une forme de procréation médicalement assistée qui permet à des couples stériles d’avoir des enfants.

La gestation pour autrui, violation des droits de l’homme et de la dignité

Elle ouvre en réalité la porte à toutes sortes d’abus car elle ne respecte pas la dignité humaine des personnes. Voici le texte de la communication donnée par l’auteur, docteur en droit, avocate, au Conseil de l’Europe puis au Parlement européen en avril et juillet 2012, à l’invitation de l’European Center for Law and Justice. LA GESTATION POUR AUTRUI est un contrat par lequel une femme accepte de porter un enfant pour quelqu’un d’autre. I- La gestation pour autrui Un contrat « est une convention par laquelle une ou plusieurs personnes s’obligent, envers une ou plusieurs autres, à donner, à faire ou à ne pas faire quelque chose »[1]. Enquête société Mères porteuses : les arguments pour et contre. On en est où dans les autres pays ?

Enquête société Mères porteuses : les arguments pour et contre

La controverse sur la légalisation des mères porteuses dure depuis des années. La loi de bioéthique de 2004 devant être révisée l’an prochain, le débat se fait désormais plus que polémique. D’un côté, les partisans du « pour », de l’autre les adeptes du « contre ». Petit récapitulatif des arguments les plus souvent cités dans les deux camps. Enquête. Au Japon, des mères porteuses au service des riches Chinois. Maintenant qu’il est possible aux Chinois d’avoir plus d’un enfant, l’élite a parfois recours à la GPA sur l’archipel, où un commerce clandestin a vu le jour.

Enquête. Au Japon, des mères porteuses au service des riches Chinois

A Kabukicho, le plus grand quartier de plaisirs du Japon, dans l’arrondissement de Shinjuku, à Tokyo, se trouve un vieux bâtiment de style occidental. Le deuxième étage, qui était autrefois un bar, a été entièrement réaménagé : équipé d’appareils d’examen, tels qu’un microscope et un moniteur à ultrasons dont l’usure se fait bien sentir, le lieu sert à implanter clandestinement dans l’utérus de mères porteuses des embryons de couples chinois. Dans la soirée du 11 février, pendant les congés du nouvel an chinois, une Pékinoise de 45 ans se présente sur les lieux avec un interprète.

VU DU CANADA. L'appel de la France contre les mères porteuses. Après la mobilisation de 70 000 personnes à Paris pour la Manif pour tous, le quotidien québécois Le Devoir se penche sur la position du gouvernement français au sujet de la gestation pour autrui. Jusqu’à quand les couples français pourront-ils venir recruter des mères porteuses canadiennes ? S’il n’en tenait qu’à Manuel Valls, la pratique cesserait immédiatement. Le Premier ministre français a en effet annoncé que la France allait prendre la tête d’une.

Le marché des mères porteuses sous tension. En réglementant le marché florissant et lucratif de la gestation pour autrui, le gouvernement indien a créé des obstacles quasi insurmontables pour de nombreux étrangers, souvent gays. Le Dr Shivani Sachdev passe en revue la liste de ses patients “en attente” sur son ordinateur et pousse un grand soupir. “J’ai une quantité d’embryons congelés dans mon laboratoire et, à cause de ces nouvelles règles [régissant la gestation pour autrui (GPA) et l’adoption, instituées en décem­bre 2012], je ne peux plus rien faire”, explique-t-elle en levant un instant les yeux de son écran, pour aussitôt revenir à la liste. “Je ne peux tout de même pas les détruire.

Il y a des parents qui attendent que le traitement commence et pour eux ces embryons ne sont rien de moins que leurs futurs bébés.”