background preloader

Liens des figures

Facebook Twitter

Les membranes cellulaires. I) Composition des membranes 1) Diversités des lipides membranaires a) Phospholipidesb) Glycolipidesc) Cholestérol2) Diversités des protéines membranaires a) Les protéines extrinsèquesb) Les protéines ancrées dans les acides grasc) Les protéines transmembranaires3) Diversités des glucides membranairesII) Propriétés des membranes 1) Auto-assemblage des lipides2) Asymétrie membranaire3) Fluidité membranaireIII) Différenciation de la membrane plasmique 1) La bordure en brosse2) Les microvillosités isolées3) Les intra-digitations Les membranes cellulaires sont des doubles couches phospholipidiques dans lesquelles s’insèrent de manière asymétrique et inhomogène d’autres structures les caractérisant.

Les membranes cellulaires

La membrane délimitant la cellule est appelée membrane plasmique et les membranes des organites sont appelées par le nom de l’organite concerné (membrane nucléaire, membrane mitochondriale, etc.). Le gène NXF1 et sa protéine - rts.ch - découverte - santé et médecine - recherche et techniques - génome. Le gène NXF1 et sa protéine Françoise Stutz, du Département de biologie cellulaire de l'Université de Genève, nous parle plus en détail de la protéine NXF1, dont la fonction est de transporter certaines molécules à l'extérieur du noyau de la cellule.

Le gène NXF1 et sa protéine - rts.ch - découverte - santé et médecine - recherche et techniques - génome

Chacune de nos cellules est composée d'un liquide, le cytoplasme, et d'un noyau où se trouvent les gènes, regroupés dans un long filament d'ADN. L'ADN, le code génétique, contient toute l'information nécessaire à la vie: comment notre corps fonctionne, en quoi il diffère d'une plante ou d'un animal, à quoi il ressemble. Mais les gènes ne peuvent pas parler directement aux cellules. Il leur faut un porte-parole: les protéines. Pour transformer un gène en protéine, il faut procéder par étapes.

NXF1: exportateur des ARN messagers (cliquez pour agrandir l'image) [DR] La protéine NXF1 intervient dans le transport des ARN messagers. NXF1 est essentielle pour l'export des ARNs messagers [DR] Dans ces photos, on a coloré les ARN messagers en rouge. Cytosquelette. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cytosquelette

Éléments du cytosquelette d'une cellule eucaryote. Bleu : lamines. Vert : microtubules. Rouge : actine toutes les composantes du cytosquelette sont renouvelées par polymérisation en permanencele cytosquelette est à l'origine de la plupart des forces exercées par la cellule pour se déplacer et se nourrir, ce en quoi il s'apparente plutôt à un ensemble de "muscles".enfin, les propriétés mécaniques du cytosquelette sont très variables suivant les composantes et les situations considérées. Les cytosquelettes de tous les eucaryotes sont assez similaires (bien que des différences importantes existent entre les cellules animales et végétales), tandis que ceux récemment découverts chez les procaryotes semblent organisés de façon tout à fait différente.

Cytosquelette des eucaryotes[modifier | modifier le code] Composition et structure globale[modifier | modifier le code] Cytosquelette des végétaux[modifier | modifier le code] BIOTECHNOZEN: Les neurones. 1. - La structure cellulaire des neurones Les neurones sont les cellules qui constituent le tissu nerveux, qu'il s'agisse du système nerveux central ou périphérique.

BIOTECHNOZEN: Les neurones

Leur structure est divisée généralement en trois parties: le soma (corps), les dendrites et l'axone. La membrane des neurones est tout à fait spécifique, surtout au niveau de ses arborescences caractéristiques et de son organisation protéique. Cette membrane permet en effet, via l'activation de certains canaux ioniques, la propagation d'une information électrique que l'on nomme influx nerveux ou "potentiel d'action". Cette information est véhiculée le long de l'axone et des dendrites, jusqu'aux synapses.

Le Soma Le soma est le corps de la cellule. La taille du corps cellulaire d'un neurone avoisine le plus souvent les 20 micromètres de diamètre et sa forme tridimensionnelle est déterminée par le cytosquelette sur lequel repose la membrane plasmique. Neurotransmetteur. Récepteur ionotrope. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Récepteur ionotrope

Récepteur ionotrope: le ligand, un neurotransmetteur, se lie à un site extracellulaire, ce qui provoque l'ouverture d'un canal transmembranaire par lequel peuvent pénétrer des ions (d'après Purves et al[1]) Classification[modifier | modifier le code] les récepteurs pentamériques (ou Cys-loop): ils sont constitués de 5 sous-unités. On y distingue les canaux cationiques (récepteur nicotinique ou nAChR, récepteur sérotoninergique 5HT3) et les canaux anioniques (récepteur GABAA, GABAB et GABAC, récepteur Glycine).les récepteurs tetramériques (ou récepteur glutamate): ils sont constitués de 4 sous-unités, sont activés par le glutamate et sont sélectifs pour les cations. On y distingue les récepteurs NMDA, récepteurs kaïnate et récepteurs AMPA en fonction de leur pharmacologie respective.les récepteurs trimériques (ou P2X): ils sont constitués de 3 sous-unités, sont activés par l'ATP et sont sélectifs pour les cations.