background preloader

Marjane Satrapi

Facebook Twitter

"La Bande des Jotas" de Marjane Satrapi, un road movie décalé. La réalisatrice et dessinatrice d'origine iranienne Marjane Satrapi signe avec La Bande des Jotas un road movie à l'humour noir plutôt déjanté.

"La Bande des Jotas" de Marjane Satrapi, un road movie décalé

Ce film, qui ne sortira que dans une vingtaine de salles le 6 février, n'a rien à voir avec ses deux premiers opus coréalisés avec Vincent Paronnaud, Persépolis et Poulet aux prunes, qui ont recueilli de nombreux prix. Avec La Bande des Jotas, Marjane Satrapi, qui réalise seule et joue le rôle principal, a voulu "oublier les productions importantes" pour retrouver du plaisir. "Maintenant je sais qu'après chaque grand projet, je ferai un petit film expérimental", dit-elle dans les notes du film. Le siècle des Lumières. Marjane Satrapi : "Mon tout premier film au cinéma, c'était un Bruce Lee" - Sortir. Marraine de la 11e édition de Mon Premier Festival, la réalisatrice revient sur ses premiers souvenirs cinématographiques.

Marjane Satrapi : "Mon tout premier film au cinéma, c'était un Bruce Lee" - Sortir

On y croise King Kong, Ava Gardner et une sérieuse addiction à Kurosawa. L'Iran, Bruce Lee, Pixar, les VHS, les films pour enfants : Marjane Satrapi, marraine de la onzième édition de Mon Premier Festival, évoque sa cinéphilie à tendance cinéphage. Premiers émois « Mon tout premier film au cinéma, c'est Le Retour du dragon, de Bruce Lee, que je suis allée voir avec mes cousins à Téhéran. Je devais avoir 4 ans et eux 8. Cinéphilie clandestine « Mon père était très cinéphile, il allait voir tous les films américains qui sortaient dans les années 60. 365 x Kurosawa. Marjane Satrapi. Dessinatrice et scénariste iranienne de bandes dessinées, d’expression française (Recht 1969).

Marjane Satrapi

Née en Iran dans la région de Gilan, sur les bords de la mer Caspienne, Marjane Satrapi grandit dans un milieu favorisé (son père est ingénieur) et elle a 10 ans lorsque le régime du chah est renversé par la révolution, qui aboutit au retour du chef spirituel de la communauté chiite, l’imam Khomeyni, exilé depuis quinze ans. Scolarisée dans un établissement français de Téhéran alors qu’éclate la guerre contre l’Iraq, elle fuit en Autriche où elle poursuit ses études au lycée français de Vienne. De retour en Iran, elle entre à l’école des Beaux-Arts de Téhéran et obtient une maîtrise de communication visuelle.

Tout en poursuivant une production qui l’inscrit désormais dans le courant de la « nouvelle bande dessinée » française (Broderies, 2003 ; le Soupir, 2004 ; Poulet aux prunes, id., Prix du meilleur album au festival d’Angoulême 2005), M. Marjane Satrapi. Marjane Satrapi : "Les serial-killers m'obsèdent" Jerry est schizophrène.

Marjane Satrapi : "Les serial-killers m'obsèdent"

Employé dans une usine de baignoires, il tue une de ses collègues dont il s’est entiché, mais tout va pour le mieux, puisqu’il s’entend très bien avec son chat, M. Moustache et son chien, qui l’incitent à continuer ses meurtres. Telle est la trame du quatrième long-métrage de Marjane Satrapi, qui sort en salles le 11 mars. Un genre d’horror-comédie où jouent Ryan Reynolds et Gemma Arterton. Marjane Satrapi revient sur les origines de son projet et sur l’actualité. Comment vous êtes-vous retrouvée sur ce projet de film de genre tourné aux Etats-Unis ? Marjane Satrapi – C’est étonnant, n’est-ce pas ? Comment expliquez-vous cette attirance ? Les serial-killers m’obsèdent. C’est une constante dans vos œuvres, ce type de personnages marginaux… Oui, parce que je préfère les immoraux.

Vous n’avez pas eu trop de difficultés à imposer votre vision au système américain ? Faut pas rêver, on n’a jamais le final cut aux Etats-Unis. Persepolis Interview Marjane 4m. Marjane Satrapi. Marjane Satrapi. Persépolis. 1Dans les quatre volumes de sa bande dessinée Persépolis Marjane Satrapi décrit et illustre en noir et blanc son autobiographie.

Marjane Satrapi. Persépolis

Elle y superpose de manière vertigineuse et transparente les événements et les faits marquants de l’Iran contemporain qu’elle entremêle avec les vies au quotidien sous le régime des mollahs. Le récit de sa vie d’adolescente exilée fait appel à des questions universelles comme celles de l’intégration, de l’adaptation à d’autres cultures et de l’identité. 2Née en Iran en 1969, Marjane Satrapi est issue d’une famille aisée dont les opinions politiques étaient plutôt de gauche. Elle a bénéficié d’une ouverture culturelle dès son jeune âge due à un mélange de traditions et de cultures puisque sa famille paternelle est originaire de la région de la mer Caspienne où se fait sentir l’influence russe tandis que l’on relève, du côté maternel, une descendance de la dynastie des Qajars (issue d’une tribu turkmène chiite).

Marjane Satrapi, de Persepolis à Poulet aux Prunes - par Océane. Marjane Satrapi (auteur de Persepolis) Biographie : Marjane Satrapi est une auteur de bande dessinée française d'origine iranienne et d'expression francophone.

Marjane Satrapi (auteur de Persepolis)

En 1984, à l'âge de 14 ans, elle est envoyée par ses parents au lycée français de Vienne, en Autriche où elle reste pendant quatre ans. Après un retour en 1988 en Iran, et l'obtention d'une maitrise de communication visuelle obtenue à l'école des beaux arts de Téhéran, elle part ensuite, en 1994, en France et fait des études à l'École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg. Dès son premier ouvrage, le premier tome de "Persépolis", elle rencontre un succès critique et commercial, qui s'est poursuivi par la suite. En 2003, elle publie "Broderies", nommé dans la catégorie du meilleur album au Festival d'Angoulême 2004.

Entre 2005 et 2007, elle réalise l'adaptation de Persépolis en long métrage d'animation. Marjane Satrapi. Marjane Satrapi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marjane Satrapi