background preloader

Impression 3D et médecine

Facebook Twitter

L'impression 3D repousse les limites de la chirurgie. Article extrait du mensuel Sciences et Avenir n°826 disponible en kiosque jusqu'au 1er janvier 2016.

L'impression 3D repousse les limites de la chirurgie

En savoir plus via l'encadré en bas de page >> Kaiba est un petit garçon en bonne santé. Il doit la vie à une intervention qu’aucun chirurgien n’aurait pu réaliser sans avoir recours à une technologie qui a permis de reproduire en volume un tube implanté autour de l’une de ses bronches. Ce petit Américain souffrait à la naissance de trachéobronchomalacie, une maladie caractérisée par une faiblesse de la paroi de la trachée et des bronches. Celle-ci s’affaissait très fortement lors de l’expiration, réduisant de moitié le calibre du conduit. L'impression 3D ou l'art chirurgical du sur-mesure. Scientist Grow Kidneys In A Laboratory That Function When Transplanted Into An Animal.

Growing functional organs in the lab is something of a medical holy grail.

Scientist Grow Kidneys In A Laboratory That Function When Transplanted Into An Animal

In some impressive new research, scientists have been able to transplant lab-grown kidneys into animals that could then pass urine. Though this research, published in PNAS, is encouraging, human trials are still likely to be years away. The number of people requiring kidney transplants has been growing worldwide, with demand for donated kidneys far outstripping the supply. In the U.K., for example, the average waiting time for a kidney transplantation is three years.

The kidney is actually one of the most complicated organs to grow. This has led researchers to look for other ways to source this organ. To get around this problem, the researchers effectively grew extra plumbing and another bladder in host animals. “This is an interesting step forward,” Professor Chris Mason, from University College London who was not involved with the study, told BBC News. Un rein fonctionnel créé à partir de cellules souches humaines. Le Comptoir du Futur - 12 - Santé du futur, si la mort était condamnée. Un cerveau dans un bocal? Pas si vite. (Agence Science-Presse) Des scientifiques ont-ils produit une réplique d’un cerveau humain?

Un cerveau dans un bocal? Pas si vite

Pas tout à fait. Ce qu’ils ont produit fait la taille du cerveau d’un foetus de 5 semaines, soit la taille d’un petit pois. Et les données de cette recherche, qui permettraient à d’autres scientifiques de confirmer si c’est sérieux, sont très maigres. Cliquer sur la photo pour agrandir N’empêche que Rene Anand, de l’Université d’État de l’Ohio, a eu son heure de gloire mercredi, lorsque le communiqué de presse de son institution s’est mis à circuler. Selon le rapport présenté le 18 août au Symposium militaire sur la recherche des systèmes de santé, en Floride, le cerveau aurait sa propre moelle épinière et “le début d’un oeil” —une rétine. Cell transplantation procedure may one day replace liver transplants. Un mini-cerveau humain créé en laboratoire. IN VITRO.

Un mini-cerveau humain créé en laboratoire

Des chercheurs américains ont créé un mini-cerveau humain dans un laboratoire, qui serait le plus complet à ce jour. Une percée qui pourrait potentiellement faire avancer la recherche sur des maladies neurologiques comme Alzheimer. "Non seulement il ressemble à un cerveau développé mais ses différents types de cellules expriment quasiment tous les gènes, [qu'expriment] celles d'un cerveau", affirme Rene Anand, professeur de chimie biologique à l'université de l'Etat d'Ohio (Etats-Unis) qui a mené ces travaux.

Il précise que ce cerveau cultivé in vitro à partir de cellules de peau humaines, de la taille d'une gomme de crayon à papier, présente une structure du cerveau d'un fœtus de cinq semaines avec des types multiples de cellules, toutes les principales régions cérébrales et une moelle épinière. Mais il ne possède pas de système de vascularisation. Des travaux encore non-publiés Le potentiel de ce modèle de cerveau est très prometteur pour la santé humaine" - Pr René Anand. PREMIERE. Maxence, 6 ans, reçoit une prothèse de main imprimée en 3D. PROTHÈSE.

PREMIERE. Maxence, 6 ans, reçoit une prothèse de main imprimée en 3D

Maxence est né sans main droite. Mais à 6 ans, ce petit garçon vivant en Isère va devenir ce lundi 17 août 2015 le premier enfant français équipé d'une prothèse imprimée en 3D. "Ce n'est absolument pas médical. Il ne va pas subir de greffe, ni d'opération. La prothèse sera scratchée et il pourra l'enlever à la guise", explique la mère de l'enfant, Virginie Contegal.

Des mini-organes cultivés in vitro. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Benjamin Prud'homme (généticien, Institut de biologie du développement de Marseille-Luminy CNRS) et Nicolas Gompel (généticien, LMU de Munich) Remplacer un organe défaillant par un autre est devenu un acte chirurgical courant, mais qui est limité par les dons d’organes.

Des mini-organes cultivés in vitro

Les progrès spectaculaires de la biologie des cellules-souches, ces cellules indifférenciées à l’origine des différents types cellulaires (neurones, muscle, épiderme, etc.) ont nourri l’idée qu’on pourrait un jour produire des organes in vitro, comme on fait pousser une plante à partir d’une graine. Biotech Interest in Mini Organs Booms. Illustrations by Claire Welsh/Nature.

Biotech Interest in Mini Organs Booms

Biotech Firm 3D Prints Fake Rhino Horn That's Genetically Identical To The Real Thing. Biotech startup Pembient is planning to deploy the forces of DNA technology and economics to save the rhino.

Biotech Firm 3D Prints Fake Rhino Horn That's Genetically Identical To The Real Thing

It's risky plan, that could undermine other efforts, but with poaching out of control and subpopulations on the verge of extinction Pembient argue this is the best bet for the survival of the rhinoceroses in the wild. The problem is familiar. The belief that rhino horn treats fevers or beautifies the skin, has stoked a global industry with prices soaring to $65,000 per kilogram ($30,000 /pound). With prices higher than cocaine, organised crime cartels have inevitably got involved. L'impression 3D offre une nouvelle vie aux enfants amputés en Ouganda. Amputé, il fabrique sa prothèse tout seul. Nicolas Huchet, mécanicien, se retrouve amputé de l'avant bras droit à l'âge de 18 ans, à cause d'un accident du travail.

Amputé, il fabrique sa prothèse tout seul

Il souhaite bénéficier d'une prothèse nouvelle génération qui lui permettrait de bouger les doigts, contrairement aux prothèses que lui propose la Sécurité Sociale. An Affordable 3D-Printed Arm. Impression 3D et médecine. Quand l'impression 3D fabrique des prothèses Iron Man pour les enfants handicapés. Une prothèse unique en son genre vient en aide aux enfants handicapés.

Quand l'impression 3D fabrique des prothèses Iron Man pour les enfants handicapés

Inspirée d'un super-héros, elle a pour ambition d'améliorer l'estime de soi chez les enfants atteints de problèmes au niveau de la main. Imprimer des objets en 3D c'est bien, mais les applications vont bien au-delà de ce qu'on pourrait penser. En effet, de plus en plus d'expériences montrent que l'impression 3D ouvre des portes dans de nombreux domaines, y compris la médecine. La dernière prouesse en date ? Amputé, il fabrique sa prothèse avec une imprimante 3D.

Infection virale : une interaction déterminante reconstituée en 3D. Fabrication additive. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Applications[modifier | modifier le code] La fabrication additive décrit les technologies qui peuvent être utilisées n'importe où dans le cycle de vie d’un produit depuis la pré-production (prototypage rapide) à la production à grande échelle (fabrication rapide) et même pour les applications d'outillage[3]. La fabrication additive est économiquement appropriée à la production de très petits composants en grandes quantités ou à la production à façon de pièces avec une grande complexité géométrique.

Mise en forme[modifier | modifier le code] Trois entrées sont nécessaires pour la fabrication additive : les matériaux, l’énergie et le modèle CAO. La matière de base peut être surtout sous forme de liquide, de poudre, de ruban ou de fil. La mise en forme de la matière se fait grâce à un laser, un faisceau d'électrons, une lumière visible, des rayons UV ou IR ou grâce à une source de chaleur. Le processus de mise en forme peut être : Doctors Saved A 4-Year-Old Girl With Help From A 3D-Printed Model Heart. Santé - Médecine. Un stylo pour imprimer en 3D des cellules souches. Impression tridimensionnelle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'impression 3D ou impression tridimensionnelle sont les termes courants utilisés pour parler des procédés de fabrication additive. Initialement, en raison de leurs défauts originels, ces procédés ont été développés pour le prototypage rapide, mais maintenant ils sont de plus en plus utilisés pour la fabrication de pièces fonctionnelles.

Une imprimante 3D pour réaliser des prothèses - En ce moment (6695) L'imprimante 3D est devenue, depuis quelques temps, la technologie star des médias. Elle suscite une curiosité et une émulation comparables à ce qu'avait provoqué l'ordinateur à la fin des années 90. Si tous les regards se tournent vers cette machine c'est que son procédé, à la fois simple et révolutionnaire, semble presque sans limite. Une prothèse de main fabriquée grâce à une imprimante 3D. Par Francetv info Mis à jour le , publié le C'est l'histoire d'une prothèse fabriquée grâce à une imprimante 3D, qui a changé la vie d'un garçon de 12 ans. Privé de l'usage de l'une de ses mains depuis la naissance, Leon découvre désormais les gestes du quotidien.

Le jeune garçon, qui habite Marblehead, dans l'Etat américain du Massachussetts, arbore avec fierté sa main robotique et se qualifie lui-même de "cyborg". Une prothèse "Clone Trooper" pour un enfant handicapé de 7 ans. Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter.