background preloader

Veille Comptable

Facebook Twitter

ING P3 07. Leçon n° 4 : les coûts complets, principes et fondements. Cours de Comptabilité analytique - niveau L2 < retour au sommaire Leçon n° 4 : les coûts complets, principes et fondements Exposé : La méthode des coûts complets est fondée sur le principe d’une prise en compte complète des coûts directs et des coûts indirects de l’entreprise, par le biais d’une répartition préalable pour les seconds, dans des « centres d’analyse ».

Leçon n° 4 : les coûts complets, principes et fondements

Malgré ses imperfections, la méthode reste encore solidement implantée dans les entreprises et la compréhension de ses principes est donc nécessaire. La méthode des coûts complets repose sur le principe d’une affectation de toutes les charges de la comptabilité analytique au coût des produits fabriqués. 1.1 Principe général Le principe général de calcul du coût d’un produit repose sur l’affectation de l’ensemble des charges incorporables de la comptabilité générale et s’il en existe, des charges supplétives, au coût du produit. 1.2 Le traitement des charges indirectes dans les centres d’analyse 1.2.1 Les centres d’analyse. Démarches fiscales par envoi de fichiers. Vous disposez d'une solution globale La procédure EDI vous permet de transmettre : vos déclarations et vos paiements de TVA (mode EDI-TVA) ; vos déclarations de résultats et 1330-CVAE et déclaration de loyers (mode EDI-TDFC : Transfert des Données Fiscales et Comptables) ; vos paiements de CVAE, d’impôt sur les sociétés et de taxe sur les salaires (mode EDI-PAIEMENT).

Démarches fiscales par envoi de fichiers

La procédure EDI vous permet de recevoir : les informations qui vous permettront de déclarer les loyers de vos locaux professionnels (mode EDI-REQUETE). Obligations : depuis le 1er octobre 2013, les entreprises non soumises à l'impôt sur les sociétés ayant un chiffre d'affaires supérieur à 80 000 € doivent télédéclarer leur TVA et télérègler les montants dus au titre de la TVA ; Elles ont également l'obligation de télédéclarer leur déclaration de résultat et leur déclaration n° 1330 CVAE depuis mai 2014.

IG2 GEOSI OSI EDI. Recouvrement de créance (par huissier ou injonction de payer) L'injonction de payer est une procédure judiciaire impliquant une juridiction, compétente en fonction du montant et de la nature du litige.

Recouvrement de créance (par huissier ou injonction de payer)

Contenu La requête contient : pour les personnes physiques, l'indication des nom, prénoms, profession, domicile, nationalité, date et lieu de naissance du demandeur,l'indication des nom et domicile de la personne contre laquelle la demande est formée, ou, s'il s'agit d'une personne morale, de sa dénomination et de son siège social,l'objet de la demande,l'indication précise du montant de la somme réclamée avec le décompte des différents éléments de la créance et le fondement de celle-ci. Elle est accompagnée de toutes les pièces justificatives prouvant le bien-fondé de la demande (bon de commande, contrat, facture impayée, lettre de mise en demeure, etc.). Si l'une des indications est manquante, la demande est nulle. Lettre de requête en injonction de payer. 14 Mise en demeure 0. Délais de paiement entre professionnels et pénalités de retard - professionnels.

Dans les contrats entre professionnels, le paiement fait l'objet d'une négociation entre les partenaires commerciaux. Le délai de paiement doit obligatoirement figurer sur la facture et dans les CGV. Plusieurs délais de paiement sont possibles : paiement comptant : le client a l'obligation de payer le bien ou la prestation le jour de la livraison ou de la réalisation paiement à réception : avec un délai d'au moins une semaine, incluant le temps d'acheminement de la facturepaiement avec délai par défaut : avec un délai maximal fixé au 30e jour suivant la réception des marchandises ou l'exécution de la prestation (en l'absence de mention de délai dans le contrat)paiement avec délai négocié : des clauses particulières figurant aux conditions de vente ou convenues entre les parties peuvent amener le délai jusqu'à 60 jours après l'émission de la facture ou, à condition d'être mentionné dans le contrat, à la fin du mois après 45 jours.

Attention : Reglt%202014 03 Plan%20comptable%20general. Méthodes de valorisation des stocks [Sciences de gestion.fr] Le CUMP (coût unitaire moyen pondéré) Le CUMP (coût unitaire moyen pondéré) est, avec le FIFO (first in, first out) et le LIFO (last in, first out) une méthode de valorisation des stocks (elle permet de valoriser le stock final et les sorties de stock).

Le CUMP (coût unitaire moyen pondéré)

Le CUMP est parmi les trois méthodes la plus simple et donc la plus utilisée. Elle consiste à faire la moyenne entre les différents coûts des produits qui sont entrés en stock. Quand utiliser la méthode CUMP ? La méthode CUMP est généralement utilisée pour des produits qui peuvent faire se conserver longtemps c’est-à-dire des produits non périssables et des produits qui ne prennent pas de la valeur avec le temps. C’est le cas le plus souvent rencontré puisque c’est la façon de ranger le stock qu’utilisent les personnes qui n’ont pas de méthode particulière pour le ranger. Comment calculer le CUMP ? Le CUMP est calculé après chaque entrée en stock de la façon suivante : Le coût d’achat correspond au coût unitaire d’achat multiplié par les quantités achetées.