background preloader

VEILLE ECONOMIE COLLABORATIVE

Facebook Twitter

Le transport terrestre rattrapé par l'économie solidaire. Les circuits touristiques ont dégringolé de 75% entre 2014 et 2015, selon la Fédération nationale du transport touristique.

Le transport terrestre rattrapé par l'économie solidaire

Crise mondiale, difficultés de financement et développement de l’économie solidaire, autant de facteurs dont pâtit l'activité. AirBnB commence à ébranler l’industrie touristique marocaine. En plus des hôtels, le transport touristique terrestre pâtit aussi de cette économie collaborative. AirBnB au Maroc, c'est plus de 15.000 lits, un chiffre qui augmente de 30% par mois, selon la Fédération nationale du transport touristique (FNTT).En fait, la filière enchaine les coups durs. Difficultés de financement auprès des banques, crise économique mondiale, événements politiques du monde arabe et développement d’une industrie touristique digitale… Autant de facteurs qui ont engendré une baisse de 75% des circuits touristiques entre 2014 et 2015.

L’économie collaborative, en plein « boom » en France. Crédit photo : Pixabay / Public Domain L’économie collaborative est une véritable révolution dans le monde de la consommation.

L’économie collaborative, en plein « boom » en France

L'économie collaborative peut-elle faire baisser la dépense publique ? Emploi et politiques sociales L’économie du partage est en train de bouleverser, en quelques années seulement, plusieurs secteurs économiques.

Source : Ifrap Auteur : Manon Meistermann Date : 21 octobre 2015 Type : article Source : Google Cet article présente les limites de l'économie collaborative. En effet, certains secteurs sont en baisse à cause de ce nouveau mode de consommation. Il est mis en avant que l'enjeu pour les états est de trouver la bonne mesure entre accompagner les anciens secteurs et faire développer les nouveaux pour la croissance. – licencemarketingdigital

Désormais devenu incontournable pour de nombreux consommateurs, l’économie collaborative prend un poids considérable et est en train de bouleverser notre façon de consommer, de nous loger et de voyager.

L'économie collaborative peut-elle faire baisser la dépense publique ?

Jeremy Rifkin: "Le capitalisme va devoir vivre avec l'économie collaborative". La France, qui accueille fin 2015 la grande conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP21), doit s'engager pleinement dans la 3e révolution industrielle, basée sur l'alliance entre le développement des énergies renouvelables et les technologies d'Internet (objets connectés, plateformes d'économie collaborative, etc) et oublier "l'économie du XXe siècle" qui a fait son temps.

Source : Challenges Auteur : Laure-Emmanuelle Husson Date : 20 juillet 2015 Type : Interview écrite Source : Google Selon Jeremy Rifkin, interviewé pour cet article, l'économie collaborative s'inscrit dans la 3e révolution industrielle, qui comprend les énergies renouvelables, les objets connectés et les plateformes collaboratives. Ce spécialiste a déjà travaillé pour plusieurs projets afin d'accompagner cette troisième révolution industrielle. Il décrit cette dernière comme une opportunités pour les pays à ne pas louper. – licencemarketingdigital

Tel est en substance le message adressé par Jeremy Rifkin, économiste américain spécialiste de la prospective et auteur en 2012 de "La 3e révolution industrielle", au gouvernement français.

Jeremy Rifkin: "Le capitalisme va devoir vivre avec l'économie collaborative"

Economie collaborative, les valeurs d'Internet pour modèle sociétal - Curiouser. Quel est le point commun entre Une ruche qui dit oui et un hackerspace de San Francisco ?

Economie collaborative, les valeurs d'Internet pour modèle sociétal - Curiouser

Tentative de décryptage d’un mouvement en plein essor, qui puise ses sources dans l’histoire d’Internet. L’économie collaborative est un terme qui regroupe l’ensemble des nouvelles formes de partage, d’échange et de location permises par Internet, afin de collaborer entre particuliers. Le terme de consommation collaborative s’est popularisé grâce au livre « What’s mine is yours. The rise of collaborative consumption » de Rachel Botsman et Roo Rogers, qui a théorisé ce mouvement. L’usage et le partage prennent le pas sur la possession et l’accumulation des biens. Les 3 secteurs qui vont tirer l’économie collaborative dans les prochains mois. Airbnb, Blalacar… Les modes de consommation ne cessent d’évoluer et de bousculer les acteurs historiques.

Source : Frenchweb Auteur : Olivier Harmant Date : 1er juillet 2015 Type : article Source : Google Cet article présente une vue globale de l'économie collaborative et de ses acteurs en donnant des exemples concrets, avec des données chiffrées, les gains ainsi que des raisons qui poussent à utiliser ces moyens, mais aussi les limites. Il donne un profil des utilisateurs de l'économie collaborative, ainsi que les réaction des entreprises face à ses nouvelles plateformes permettant le partage, pour ne pas se laisser distancer. – licencemarketingdigital

Et la tendance ne fait que commencer, selon une étude réalisée par Ipsos pour ING, qui estime que 150 millions de consommateurs en Europe prévoient de mettre à disposition un de leurs biens à d’autres particuliers.

Les 3 secteurs qui vont tirer l’économie collaborative dans les prochains mois

A un tel niveau, le recours à la «sharing economy», l’économie dite collaborative, reste encore moins répandu en Europe (5%) qu’aux Etats-Unis (9%). Mais le mouvement devrait se poursuivre puisque 32% des consommateurs européens envisagent d’y participer. Crowdfunding : bientôt le Big Bang. Bulle médiatique, croissance exponentielle, multiplication des plates-formes… Le crowdfunding, en plein boom, suscite beaucoup d’attentes.

Crowdfunding : bientôt le Big Bang

Mais comment ce nouveau modèle de financement survivra-t-il à son rapprochement avec ses « frères ennemis » du secteur bancaire ? Depuis six ans, Vincent Ricordeau se démène sans compter. En 2009, cet ancien spécialiste du marketing sportif a cofondé KissKissBankBank, un site de financement participatif en dons. Quatre ans plus tard, il a créé hellomerci, une plate-forme de prêts entre particuliers, avant de lancer l’année suivante Lendopolis, dédié à l’investissement dans les PME. Un activisme payant puisqu’en France, le crowdfunding explose. « Les États ont rendu possible le développement de sites de financement participatif.

Le tourisme collaboratif - Infographie complète #consocollab. Accueil Séjourner Dîner Se déplacer Visiter Echanger des services Souvent considérée comme une solution anti-crise, la consommation collaborative est aussi une alternative aux modes de consommation traditionnels.

Infographie sur le tourisme collaboratif (mai 2014) Recensement des acteurs qui jouent un rôle dans les futures vacances des consommateurs. – licencemarketingdigital

Propulsés par les possibilités qu’offre Internet, de nombreux acteurs se sont lancés sur ce marché en quelques années et notamment dans le secteur touristique.

Le tourisme collaboratif - Infographie complète #consocollab

Non, l’économie collaborative n’est pas en plein essor - 28 septembre 2015. A l’heure où les termes "ubérisation" et "économie collaborative" sont sur toutes les lèvres, l’ObSoCo a publié aujourd'hui la vague 2015 de son Observatoire des pratiques de consommation émergentes. 21 pratiques à la marge des logiques marchandes ordinaires ont été passées au peigne fin, dont sept qui concernent plus d’un Français sur deux comme l’achat de produits bio (80%) ou la vente d’occasion (54%).

Magazine « Challenges » contredit de nombreux articles en indiquant que l’économie collaborative n’est pas en plein essor. L’article explique qu’il y a eu un fort taux d’évolution au début des années 2000, mais maintenant ces pratiques stagnent. – licencemarketingdigital

Résultat: 99% des personnes interrogées ont adopté au moins l’une des 21 pratiques au cours des 12 derniers mois, 76% au moins cinq.

Non, l’économie collaborative n’est pas en plein essor - 28 septembre 2015

Airbnb et les frontières de l’économie collaborative. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Philippe Escande Petite révolution dans le monde encombré de l’économie collaborative.

Airbnb et les frontières de l’économie collaborative

À partir de ce jeudi, 1er octobre, Airbnb va collecter directement la taxe de séjour auprès de ses clients qui louent des appartements à Paris. Une bonne nouvelle pour la Mairie de la capitale qui jusqu’à présent ne percevait pas grand-chose de la part de ce nouveau mode d’hébergement. Et une bonne nouvelle pour le site internet californien qui s’installe durablement, avec la bénédiction des autorités, dans le paysage de l’hôtellerie parisienne.

Installé, le groupe l’est, en fait, déjà largement. Le premier hôtelier mondial À l’instar de Uber ou Blablacar, la société est l’un des représentants emblématiques du nouvel âge de l’internet, né au tournant des années 2010 à la faveur du débarquement des smartphones qui ont introduit le réseau dans la poche de milliards d’êtres humains. Ce tsunami remet en cause les modèles économiques les plus solides. Le blog de la Consommation Collaborative.

Source à suivre (flux RSS, Netvibes...), il s’agit d’un blog sur la consommation collaborative. De nombreux articles sur le sujet y sont publiés régulièrement. Très complet et mis à jour régulièrement. – licencemarketingdigital

Les pratiques CO étude Ipsos pour Ademe 2 déc. La consommation collaborative, mode ou révolution ? - FUTUREMAG - ARTE. Concommation collaborative Partie2. La consommation collaborative Partie 1. Infographie : la consommation collaborative en 12 chiffres clés. Economie Entreprises Digital Manager Immobilier Création d'entreprise. Consommation collaborative : tout ce qui est à moi est à toi ? Non, la consommation collaborative n’est pas une menace (et autres idées reçues) Tour à tour portée aux nues puis taillée en pièces, post-moderne pour les uns et déjà dépassée pour les autres, souvent débattue, parfois incomprise, ultra alternative ou ultra capitaliste… il est temps de déconstruire quelques idées reçues sur la consommation collaborative. Cet article est le fruit d’une réflexion personnelle suite à la lecture attentive du rapport publié par le PIPAME : « Enjeux et perspectives de la consommation collaborative ». 1- Non, la consommation collaborative n’est pas un effet de mode Les questionnements autour des modes de production, de financement et de consommation actuels ont entraîné des changements de comportement : sept ans après la crise de 2008, la consommation collaborative a atteint son âge de raison.

L’essor des technologies numériques a servi de levier pour de nouvelles pratiques de partage qui font bouger nos villes et nos quartiers. Economie collaborative pour une fiscalite simple juste et efficace. Ademe pratiques collaboratives 08.02.13. Deloitte etude economie on demand juillet 15.