background preloader

Sports amateur et professionnel : les dangereux amalgames du Fro

Facebook Twitter

Www.coe.int/t/dg4/cultureheritage/mars/Source/Documents/MCP/bordeaux/HK_Bordeaux_Vichy-et-le-football. Jean Borotra. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Borotra. Jean Robert Borotra est un joueur de tennis et homme politique français, né le 13 août 1898 à Biarritz de Henri Borotra et de Revet Julienne Margueritte Laurence Suzanne, décédé le 17 juillet 1994 à Arbonne. Surnommé le Basque bondissant, il était l'un des « Quatre Mousquetaires » qui s'illustrèrent notamment avec l'équipe de France en Coupe Davis dans les années 1920 et 1930. Carrière sportive[modifier | modifier le code] Il découvre le tennis à 21 ans en 1919 au service militaire, avant il pratiquait la pelote basque. Borotra fit également partie de l'équipe de football de Polytechnique qui gagna le championnat de France militaire en 1921.

Volleyeur de premier ordre, avec une technique peu orthodoxe mais des qualités athlétiques exceptionnelles, Borotra pratiqua toute sa vie un tennis d'attaque, s'emparant du filet à la première occasion, où il était quasiment impassable. Révolution nationale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir RN. Loi du 16 août 1940 limitant l'exercice de la médecine. La Révolution nationale (RN) est l'idéologie officielle du régime de Vichy[1]. La volonté de « révolutionner » la société française et l'État explique l'intense activité législative du régime - avec 16 786 lois et décrets promulgués en quatre ans[2]. La législation du régime de Vichy se distingue par la rupture avec un certain nombre de principes républicains.

Même si une partie sera abrogée à la Libération de la France par l’ordonnance du 9 août 1944, elle aura néanmoins une incidence certaine sur la France des IVe et Ve Républiques car « l’ordonnance du 9 août 1944 et les cinq ordonnances additionnelles qui valent pour le territoire métropolitain appliquent le principe inverse (tout en disant le contraire), à savoir la validation de la législation de Vichy, sauf exceptions limitativement constatées[3] ». Médiatisation[modifier | modifier le code] Le sport et son rapport avec la politique - Sportsfans. Depuis sa naissance vers 1700, le sport n'a cessé de se développer, étant un modèle parfait du processus de mondialisation. Sa progression économique, passant des valeurs amateuristes à professionnelles, sans non plus renier ces premières, en a fait aujourd'hui un acteur majeur dans les politiques nationales.

Décryptage d'un loisir et d'une profession dont les hommes politiques raffolent. Premier épisode : le sport dans la guerre La situation est naturellement variée selon les endroits. Au front, le sport n'est que rarement disputé, mais il permet tout de même aux soldats de se détendre, de se divertir. Première situation particulièrement connue en France, c'est avec la guerre contre l'ennemi prussien. Ensuite, il y a la Première Guerre Mondiale, qui est essentiellement une guerre de tranchée. À l'arrière, le sport fut aussi perturbé par les évènements. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la situation fut tout autre.

La guerre froide, quand l'affrontement s'invite dans les compétitions. Www.wearefootball.org/PDF/vichy-et-le-football.pdf. Histoire de L’Education Physique Sportive. Histoire de L’Education Physique Sportive I. Quelques éléments sur l’histoire de l’institution scolaire A propos de l’éducation physique, de l’école et de la société française I.1 Brefs rappels de l’histoire sociale I.2 Les différentes structures de l’école du XIXe siècle I.3 Les deux écoles ou l’histoire de deux identités II.

II.1 Le corps dans l’école avant 1869 II.2 Les premières réformes II.3 Du rapport Hillairet au décret du 3 février 1869 II.4 Les effets du décret du 3 février 1869 II.5 La loi du 27 janvier 1880 II.6 L’expérience des Bataillons Scolaires II.7 Les sociétés de gymnastique II.8 Méthodes et Manuels II.9 Le temps des réformes II.10 La naissance de l’Eclectisme en éducation physique III. III.1 La militarisation de la France ( 1900 – 1914) III.2 Les conséquences de la Grande Guerre ( 1914 – 1918) III.3 Sportifs et Militaires III.4 Les Instructions Officielles du 20 juin 1923 (L.

III.5 Le Règlement Général d’EP de 1925 : la Méthode Française III.6 Des militaires aux médecins IV. V. VI. A. La politique  sportive  du gouvernement de Vichy : discours et réalité. Christophe Pecout Les activités physiques ont toujours servi les idéologies politiques depuis la Troisième République. Les nombreuses sociétés de gymnastiques apparues en 1870 au lendemain de la défaite française face à la Prusse n’avaient pas d’autres objectifs que de diffuser le discours revanchard, patriotique et nationaliste.

La finalité de la République naissante était bien de former un citoyen, un ouvrier et un soldat (Arnaud, 1991). Le sport va se suppléer aux gymnastiques en devenant un formidable outil de propagande politique pour les gouvernements fascistes et nazis de l’entre deux guerres. La coupe du Monde de football en Italie en 1934 et les Jeux Olympiques de Berlin de 1936 en sont les exemples les plus frappants. L’arrivée du gouvernement de Vichy, en juillet 1940, n’est pas mal vécue par le mouvement sportif français, bien au contraire.

. « L’état raciste s’attachera à obtenir par un élevage approprié des corps foncièrement sains. Des jeux. Des travaux manuels. Bibliographie. Le sport et son rapport avec la politique - Sportsfans. Loi de Godwin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Illustration (décrite en anglais) du moment où une discussion enflammée va inévitablement passer le point de non-retour, souvent facilement reconnaissable. La loi de Godwin est une règle empirique provenant d'un énoncé fait en 1990 par Mike Godwin relatif au réseau Usenet, et popularisée depuis sur Internet : Dans un débat, atteindre le point Godwin revient à signifier à son interlocuteur qu'il vient de se discréditer en vérifiant la loi de Godwin. Par extension, du fait de la polysémie du mot « point » (signifiant à la fois argument et point en anglais), des « points Godwin » sont parfois attribués à cet interlocuteur (on notera que Godwin lui même n'a jamais parlé de « point » proprement dit)[1].

Concept[modifier | modifier le code] Cette « loi » s'appuie sur l'hypothèse selon laquelle une discussion qui dure peut amener à remplacer des arguments par des analogies extrêmes. Le point Godwin[modifier | modifier le code] Le FN récupère Quevilly, adversaire des « joueurs mondialisés » de Lyon. Le Front national a pour le sport un intérêt tout relatif. Le projet présidentiel de Marine Le Pen ne contenait pas une ligne sur cette activité qui concerne 17 millions de Français et contribue pour 1,8% au produit intérieur brut.

En revanche, l’extrême droite exploite le foot autant qu’elle le peut. Et pas que dans les tribunes. Lorsque l’équipe de France de foot se plante, c’est parce qu’elle est trop métissée et pas assez patriote. Lorsque Zinedine Zidane met un coup de boule en finale de la Coupe du monde, c’est, pour Bruno Mégret, « l’archétype de l’immigré intégré qui se comporte comme un vulgaire jeune de banlieue ». L’entraîneur Régis Brouard (à droite) et des joueurs de Quevilly, le 11 avril à Caen. Quevilly, ce club normand qui disputera samedi la finale de la Coupe de France contre l’Olympique lyonnais, a eu droit à deux communiqués du Front national. Les « joueurs mondialisés » de l’OL ? Petain-1219390851.jpg (360×269)

Sports amateur et professionnel : les dangereux amalgames du Front National. En cette période d’élections, présidentielles et législatives, je voudrais revenir, un peu en retard il est vrai, sur une déclaration qui n’a pas fait grande sensation dans les médias, mais qui permet de bien saisir l’utilisation de l’Histoire qui peut être faite par un parti. Ce parti c’est le Front National et l’évènement lié est d’une part, les déclarations du conseiller pour le sport de Marine Le Pen, Eric Domard, et, d’autre part, de Jacques Gaillard, candidat frontiste aux élections législatives dans la 3ème circonscription de Seine Maritime, où figure Quevilly, suite à la qualification du petit club normand pour la finale de la coupe de France face au géant de l’Olympique Lyonnais. Si l’exemple biblique de David contre Goliath est un topos récurrent pour les médias dans ce genre d’occasions, il s’agit le plus souvent d’une simple comparaison à but rhétorique, comme peut l’être le pot de terre contre le pot de fer.

Like this: J'aime chargement…