background preloader

E-réputation

Facebook Twitter

Avez-vous une bonne e-réputation ? Internet est un univers virtuel.

Avez-vous une bonne e-réputation ?

Mais cela ne veut pas dire que vous y êtes à l’ abri de jugements. La réputation numérique se construit à partir de tout ce que vous dites et faites le web. Autant elle peut vous servir à vous positionner comme un spécialiste ou un expert dans un domaine précis, autant elle peut vous nuire dans le monde réel. Pour les entreprises, une bonne e-réputation constitue un avantage concurrentiel non négligeable. Pour les particuliers les enjeux n’en sont pas moins importants. Construire sa e-réputation Que vous le vouliez ou non, vous laissez des traces sur Internet. Quelques outils pour surveiller sa e-réputation Les entreprises ont de plus en plus recours à des community managers pour construire et surveiller leur réputation numérique. Kim Kardashian est devenue célèbre grâce à la diffusion d’une sexe tape sur Internet.

Comment l’e-réputation influence l’acte d’achat ? Superbe infographie. 18 mars 2015 L’image de marque est un enjeu crucial pour toutes les entreprises.

Comment l’e-réputation influence l’acte d’achat ? Superbe infographie

Sur internet, on parle d’e-réputation. A l’heure où les consommateurs deviennent des consommacteurs ou des prosommateurs selon les experts, quel impact à réellement l’e-réputation sur l’acte d’achat ? L’e-réputation, en vulgarisant le concept, c’est l’image d’une entreprise sur internet : comment l’entreprise est-elle perçue par les internautes ? Internet a profondément modifié le comportement des consommateurs comme le prouve ce sondage IFOP réalisé pour le compte de l’agence reputation VIP : 85 % des internautes réalisent des achats et 80% se renseignent sur le web avant d’acheter. 96% des internautes ont effectué au moins un achat sur internet au cours des 12 derniers mois Ces chiffres sont très surprenants d’autant plus que la moitié des 4% d’internautes n’ayant pas réalisé d’achat sur internet lors des 12 derniers mois avouent l’envisager prochainement.

Ma marque sur les réseaux sociaux. Petit historique de l’e-réputation. L’e-réputation est une notion encore jeune.

Petit historique de l’e-réputation

Cependant, 13 ans après son premier emploi dans un article scientifique, il parait intéressant de revenir sur sa jeune histoire. Et cela pour, par la suite, mieux appréhender ses tenants et aboutissants, et surtout continuer à la questionner : car si beaucoup s’accordent à dire que la réputation est une notion essentielle pour mieux comprendre le web et ses jeux d’acteurs, il n’en reste pas moins que du chemin reste encore à faire pour mieux cerner ce concept en devenir.

Voici donc un petit résumé (graphique) de cette courte histoire, avec une focalisation sur son développement en France. Pour commencer voici un peu de « prêt à penser » avec une petite frise chronologique réalisée avec l’outil Easel.ly (qui, pour rappel, ne prend pas en compte les accents). Comme toute « infographie » (qui plus est « historique ») certains choix et raccourcis ont été faits. Pour plus détails, il faut donc lire la suite Notons qu’en France, N. Au final… PETIT MANUEL DE L'E-RÉPUTATION. Avec l’avènement de l’Internet et des réseaux sociaux, les marques doivent se démarquer de leurs concurrents et se faire remarquer par les internautes.

PETIT MANUEL DE L'E-RÉPUTATION

Elles font alors face à des problèmes d’image ou de gestion de communauté, et donc, d’une manière plus globale, elles doivent prêter une attention constante à leur e-réputation. Nous avions étudié en janvier les grandes tendances pour 2015, notant l’importance de comprendre l’utilisateur et son comportement pour mieux adapter sa stratégie en ligne. Le web 2.0, ou web social, a été développé en 2004, et a ajouté des fonctions d’interaction et de participation des internautes. Puis vint le web 3.0 avec l’amassement de données sur les internautes et le ciblage des contenus. Depuis 2014, on note une mutation vers le web 4.0, dédié aux plateformes nuagiques, l’utilisateur étant capable de tout faire par Internet: plus besoin de logiciels, de mémoire, de bloc-notes, etc. Pour réussir sa présence sur Internet, il faut appliquer 3 étapes. Écouter. Veille d'opinion.