background preloader

Christian Jacob

Facebook Twitter

Historien et chercheur français, il est notamment directeur de recherche au CNRS et directeur d'études à l'EHESS, l’École des Hautes Études en Sciences Sociales.

C'est aussi lui qui dirige le projet des Lieux de Savoir.

Biographie

Les lieux de savoir : un entretien avec Christian Jacob. Bertrand Müller. — Les Lieux de savoir (Jacob 2007) est un livre ambitieux, qui se veut novateur ; c’est d’abord une grande entreprise intellectuelle qui propose de relire et de renouveler en profondeur l’histoire des savoirs, l’anthropologie et la sociologie des savoirs.

Les lieux de savoir : un entretien avec Christian Jacob

Nous aborderons tous ces éléments de contenu intellectuel, mais dans un premier temps, j’aimerais m’attarder sur l’entreprise elle-même: d’abord, comment est-elle née ? Comment a-t-elle pris forme, dans votre esprit, puisque vous en êtes le maître d’œuvre ? Comment s’est-elle mise en place ? Christian Jacob. — Sans remonter aux calendes grecques, je situerai le point de départ de ce projet en 1999. J’avais dessiné les grandes lignes d’un livre collectif qui s’intitulait « Histoire des pratiques lettrées et intellectuelles » et qui s’organisait autour de quatre grandes sections : mobiliser le monde ; construire, transformer des objets ; travailler avec les livres; interactions sociales. B. C. B. C. B. Nouveaux usages de la lecture - Entretien avec Christian Jacob. Sur les formes à venir du livre numérique en SHS. Edition SHS 2.0: quels modèles, quels formats, quels usages pour le livre numérique ?

Sur les formes à venir du livre numérique en SHS

Livre augmenté, découpé, manipulé, connecté, partagé, évolutif: vers de nouvelles formes de l'écriture et de la lecture savantes. Une réflexion tirée d'un fil de discussion sur Twitter. Je suis devenu un utilisateur régulier de Twitter, "lieu de savoir" d'un nouveau type, traversé par des flux d'informations, d'idées, d'intelligence et d'écriture collectives, à condition de savoir les capter et de ne pas s'y noyer... Une question posée à mes followers, hier soir, a donné lieu à un échange passionnant, où j'ai beaucoup appris. Je vais essayer de réorganiser de manière synthétique les idées, suggestions et informations qui se sont bousculées au fil de cette conversation polyphonique.

Tout commence par ma question: "Comment imaginer les SHS en édition numérique..? Je suis avec intérêt l'expérience lancée par Bruno Latour, à partir de son livre, Enquête sur les modes d'existence. Imprimer ce billet. Le Pouvoir des bibliothèques: La mémoire des livres en Occident - Google Books. Conférence Université de Genève : La construction des traditions savantes.

Marine 2 (photo Christian Jacob) Conférence présentée à l'Université de Genève le 15 mars 2013, dans le cadre des journées d'étude doctorales "Lieux de fabrique et de transmission des savoirs" (Groupe de recherche du projet Sinergia) Chaque séminaire, chaque conférence me donne l'occasion d'avancer dans ma réflexion, de clarifier des idées, d'ouvrir des perspectives.

Conférence Université de Genève : La construction des traditions savantes

Les textes que j'écris sont autant de jalons dans un work in progress, et je suis reconnaissants aux chercheurs et enseignants chercheurs qui m'invitent de me permettre de tester ces idées devant un auditoire critique et stimulant... Les deux journées d'étude du projet Sinergia, dont je reviens, ont été particulièrement stimulantes, notamment par les exposés de chercheurs doctorants, post-docs ou de jeunes enseignants chercheurs. Le programme de ces journées se trouve ici. Le champ ainsi déployé gagne en extension ce qu’il perd en familiarité. Nous sommes donc à mi-course d’une aventure planifiée pour comprendre quatre étapes. Retour vers le futur: comment j’imaginais la lecture assistée par ordinateur en 1991 ? Parcourant mes fichiers d’articles et de conférences, qui depuis plus de 20 ans sont passés de disque dur en disque dur, je récupère aujourd’hui, grâce à TextEdit, un texte de 1991, présentant l’expérimentation du Poste de Lecture Assistée par Ordinateur, lancée dans le cadre de l’Etablissement public pour la Bibliothèque de France, Département nouvelles technologies, sous la direction d’Alain Giffard et de Bernard Stiegler.

Retour vers le futur: comment j’imaginais la lecture assistée par ordinateur en 1991 ?

Le nec plus ultra de la technologie était alors le MacIIci et l’écran monochrome double page, avec un scanner et une imprimante laser. L’Internet grand public n’existait pas encore. Relisant ce texte en 2013, je mesure l’influence de ce travail d’expérimentation sur mon propre parcours intellectuel (la genèse des Lieux de savoir) et sur ma manière de travailler… Emotion et sourire devant la patine vintage de cette prospective technologique…. que je reproduis ici sans changer un iota.

Texte publié en 1991 ou 1992 dans la revue Préfaces, Cercle de la Librairie. 1. 2. Le blog des "Lieux de savoirs"