background preloader

Pédagogie coopérative !

Facebook Twitter

Pédagogie coopérative. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pédagogie coopérative

La pédagogie coopérative repose sur une philosophie de l'instruction qui place l'élève en tant qu'acteur de ses apprentissages, capable de participer à l'élaboration de ses compétences en coopération avec l'enseignant et ses pairs. L'acquisition des connaissances résulte alors d'une « collaboration du maître et des élèves, et des élèves entre eux, au sein d'équipes de travail »[1]. Il s'agit de mettre l'élève en situation vraie d'action, une situation où il peut exercer ses capacités, où avec le groupe il construit des réponses adaptées aux questions soulevées par la mise en œuvre de projets individuels ou collectifs. C'est en termes de contrat (avec l'enseignant, les autres et soi-même), que la démarche coopérative trouve son sens plein et entier. Origines et valeurs[modifier | modifier le code] Jim Howden - Stages de perfectionnement.

Dossier Apprendre en cooperant. La pédagogie coopérative : oui, si… Ou le point de vue d’un didacticien. Cahiers pédagogiques : Michel Develay, vous n’avez pas particulièrement travaillé sur la coopération à l’école et vous êtes peut-être surpris de voir les Cahiers pédagogiques consacrer un dossier à ce thème.

La pédagogie coopérative : oui, si… Ou le point de vue d’un didacticien

Mais, justement, cela m’intéresse que vous ne soyez pas un spécialiste de la « classe coopérative ». Pouvez-vous répondre rapidement à cette première question : l’école doit-elle former à la coopération ? Michel Develay : Puisque vous me demandez une réponse courte, permettez que je vous réponde « oui ». Mais, en fait, « oui, si… » Oui. Oui si… on ne fait pas de la coopération seulement une fin, mais aussi un moyen. Certains pensent que la coopération est toujours une valeur à promouvoir, car elle implique la prise de décision, la responsabilité collective, l’entraide et la solidarité.

Votre question induit un prolongement à la réponse. Présentation de la pédagogie coopérative. Pédagogie coopérative ! Pédagogie coopérative - Insieme - Centre Angèle Mérici. La pédagogie coopérative : une approche pédagogique différenciée au service des apprentissages.

Pédagogie coopérative - Insieme - Centre Angèle Mérici

En 2014-2015, Jim Howden formateur venant du Canada est passé à Bayonne, Caen, Montauban, Nantes, Quimperlé. Au cours des formations, il a été donné aux enseignants de s’initier à la pédagogie coopérative, et de s’approprier des moyens pour la mettre en place dans leurs classes, à petits pas. M. Howden avec des enseignants * - L’objectif visé est de mettre en œuvre la pédagogie coopérative et non pas l’apprentissage coopératif. * - La visée est double apprendre à coopérer et coopérer pour apprendre en se basant sur des valeurs qui lui sont propres. Une équipe au travail M. Il s’agit de respect, d’engagement, d’entraide, de plaisir, de droit à la différence, de confiance... comme base à cette pédagogie coopérative.

Session des chefs d’établissement Les chefs d’établissement ont également bénéficié de cet apport en regardant comment éclairer leur management au regard de la pédagogie coopérative. A la recherche du sens - Insieme - Centre Angèle Mérici. 31 août 2015 : la pré-rentrée au Sacré-Cœur !

A la recherche du sens - Insieme - Centre Angèle Mérici

"A la recherche du sens" , c’est par ces mots que Mme Dugand, chef d’établissement du collège et lycée Le Sacré-Cœur à Digne les Bains ouvre cette nouvelle année scolaire. Elle poursuit : "Cette année qui vient, je sais que, comme le dit la devise des jeux olympiques, nous irons ensemble plus haut, plus loin, plus fort en prenant appui sur toutes ces belles réussites que nous avons vécues... Vue sur la montagne Nous n’avons pas à livrer du « prêt à penser » à nos élèves, nous avons à les aider à penser...

Nous avons à faire surgir la complexité des questions qui se posent à tout être humain dans un monde médiatique et connecté qui a tendance à systématiquement simplifier, nous avons à accompagner nos jeunes dans leur recherche de sens… Si nous les accueillons demain en leur disant que le but de l’année, c’est de passer en classe supérieure, de décrocher le bac ou le brevet, ça ne va pas les faire sauter au plafond !