background preloader

Psychothérapie féministe

Facebook Twitter

Formació en Psicoteràpia Feminista i Transformació Social. L’approche féministe – Accueil et nouvelles – Choix de … – FeatBooks.com. Livre | lelivrenoirdesviolencessexuelles. Le livre noir des violences sexuelles Dre Muriel Salmona Edition Dunod, hors collection 240 pages, prix conseillé : 19,90 euros contact presse Dunod : Elisabeth Erhardy Attachée de presse, 01 40 46 35 12, presse@dunod.com Les violences sexuelles, très nombreuses en France, restent peu prises en considération par les acteurs médico-sociaux et politiques. Or, les conséquences psychotraumatiques de ces violences sont énormes en termes de santé publique.

Cet ouvrage entend dénoncer une véritable loi du silence, qui empêche les victimes d’être réellement secourues et efficacement traitées. . « Pour lutter contre les violences et leur reproduction de proche en proche, de génération en génération, il est temps de garantir l’égalité des droits de tous les citoyens, mais il est temps aussi que les « blessures psychiques » des victimes de violences et leur réalité neuro-biologiques soient enfin reconnues, comprises et réellement traitées. site : memoiretraumatique.org blog : stopauxviolences.blogspot.fr. Muriel Salmona «La réalité des violences sexuelles est l’objet d’un déni massif» Dès l’introduction de votre Livre noir des violences sexuelles (1), vous précisez que les violences sexuelles sont en augmentation, et que les victimes sont à 80 % des femmes.

Cette situation paraît aberrante dans notre pays, au XXIe siècle… Muriel Salmona. Malheureusement, les chiffres sont catastrophiques. Toutes les enquêtes le montrent, les victimes sont issues de tous les milieux sociaux et de toutes les catégories professionnelles, et les violences sexuelles sont commises essentiellement par des hommes, par des proches ou quelqu’un de connu par la victime dans 80 % des cas. Vous voulez dire que notre société se rend complice de ces violences, en n’écoutant pas assez les victimes et en ne les protégeant pas ? Muriel Salmona. Vous montrez aussi que le lieu de travail est un endroit privilégié des agressions sexuelles en France… Muriel Salmona. Muriel Salmona. Comment analysez-vous cette loi du silence qui est même relayée par les acteurs médico-sociaux ? Muriel Salmona. Face aux conjoints agresseurs… La danse avec l’ours. Peux-tu nous brosser un bref portrait de l’analyse féministe de la violence conjugale en Amérique du Nord et notamment au Québec ?

Pour être très bref, je dirais que les femmes ont conclu qu’il s’agissait d’une violence proprement masculine, donc en lien avec la construction sociale du masculin et les différentes dynamiques de pouvoir et privilèges s’y rattachant. Comme l’écrit Susan Schechter, cette violence est à la fois socialement construite et individuellement choisie.

Ce qui explique pourquoi il y a autant de violence conjugale c’est que, d’une part, au niveau de la construction sociale, depuis bien longtemps et jusqu’à très récemment, les hommes pouvaient essentiellement se servir de la violence pour arriver à leurs fins impunément et ils étaient même encouragés à utiliser ce moyen-là. Il s’agit donc d’abord d’une violence masculine, qui pose la question du genre. Ce qui confirme le caractère instrumental plutôt qu’expressif de la violence ? Elles ont été de deux ordres. AUTRE :: ACTUEL :: «La stratégie patriarcale permet de nier la violence conjugale» COLLOQUE - Les lois visant à interdire la violence conjugale sont lacunaires: les femmes continuent de subir des agressions masculines.

Un symposium national s'est interrogé sur la question. Cristallisées au sein de la sphère familiale, les violences envers les femmes ont la peau dure. Mardi, à Bienne, le colloque national sur les violences conjugales a posé un regard féministe critique sur les nouvelles pratiques d'intervention contre la violence.

Organisé par la Marche mondiale des femmes, la Coalition féministe et la Fédération suisse des maisons d'accueil Solidarité femmes, le symposium s'est penché sur cette problématique délicate, qui ne va pas sans remettre en cause le modèle patriarcal. Selon vous, le patriarcat forge des stratégies pour contrer les avancées féministes. Patrizia Romito: L'ancienne stratégie patriarcale refuse de percevoir la violence conjugale en tant que telle. Quelle nouvelle stratégie a-t-on inventé? Evidemment les agresseurs. Y a-t-il une autre solution?

La psychothérapie en tant qu’outil politique | Marianne Kuhni. Le sociologue Léo THIERS-VIDAL : « Reste quand même le fait que je suis un homme. Que j’ai été éduqué, socialisé et fait un membre du groupe opprimant. Je reflète en tant qu’individu la domination mâle, que je le veuille ou pas. Je bénéficie de tous les avantages des hommes et de l’oppression quotidienne dans laquelle vivent les femmes.

Et je participe quelquefois activement à l’oppression des femmes. Si je veux essayer d’y changer quelque chose, je dois observer, déconstruire et reconstruire ma propre personne et les autres hommes. Heureusement, pour une raison ou une autre je n’ai pas réussi à prendre sur moi le rôle masculin de façon générale, ni à devenir un vrai mec. Je ne crois pas être différent, ou avoir réussi à me transformer radicalement.

Ce serait présomptueux de ma part de donner l’impression que ce chemin est le résultat de mes efforts uniquement. Psychothérapie Cet outil est évidemment le moins politique, et en général il est même considéré comme étant dépolitisant. Approche feministe final Psychothérapie féministe. La psychothérapie féministe, c’est quoi ? | Marianne Kuhni. La psychothérapie féministe n’est pas une méthode et n’est liée à aucune approche particulière. Elle est simplement un regard féministe sur le monde et les relations humaines. Toutes les approches peuvent être utilisées pour faire de la psychothérapie féministe, pour autant qu’elles permettent une relation thérapeutique égalitaire entre le client et le thérapeute.

Pour l’instant, les psys féministes sont rares et presque exclusivement anglophones. Par exemple : Betty MacLellan (Australie) et Dee L. Betty McLellan, psychothérapeute féministe (Australie) Loving to Survive: Sexual Terror, Men’s Violence, and Women’s Lives (théorisation du Syndrome de Stockholm sociétal) par Dee L. Les approches dans lesquelles le thérapeute est dans une position d’expert sont contre-indiquées, puisque la psychothérapie féministe consiste précisément à s’extraire de la position dominant/dominé qui est à la base du système patriarcal. Quelques principes de la psychothérapie féministe Le personnel est politique. La psychothérapie féministe | Marianne Kuhni. La psychothérapie féministe s’adresse aux femmes et aux hommes. Son but est de permettre à chacun de s’extraire des rapports dominant-dominé dans lesquels la plupart des êtres humains sont enfermés depuis la nuit des temps.

Ces rapports dominant-dominé sont la caractéristique du système patriarcal. Les femmes et les hommes sont aliénés par ce mode de pensée dès leur plus tendre enfance, avec pour conséquence de soumettre les femmes aux diktats masculins et de modeler les hommes dans leur rôle d’oppresseurs des femmes. Pour plus de précisions sur la psychothérapie féministe, voir cet article : La psychothérapie féministe, c’est quoi ? Betty McLellan, psychothérapeute féministe (Australie) L’oppression des femmes Voir ce texte dans cet article : La psychothérapie en tant qu’outil politique Léo Thiers-Vidal a beaucoup travaillé à dénoncer la théorie anti-victimaire du Syndrome d’Aliénation Parentale (SAP/AP) qui permet de donner la garde des enfants à des pères incestueux. Voici ce que le Dr.