background preloader

Rester vieillir à la maison / dans son "chez soi" traditionnel

Facebook Twitter

Vivre ou maintenir - Mars 2017. La surprise est donc que les plus de 65 ans sont très ouverts à d'autres solutions d'habitat que leur domicile, dès lors qu'elles répondent mieux à l'évolution de leurs besoins et de leur situation.

Vivre ou maintenir - Mars 2017

Indépendance et intimité Selon les résultats de l'étude, le chez soi se définit d'abord par la possibilité de vivre à son rythme (63%), par la préservation de l'intimité (53%), par la possibilité de communiquer avec d'autres en toute liberté (45%). Viennent ensuite le fait de pouvoir pratiquer diverses activités (37%) et de disposer d'un espace à soi (36%). Ces demandes forment une feuille de route particulièrement claire pour l'ensemble des responsables et initiateurs de lieux d'accueil des plus âgés ! Soutenir plutôt que maintenir Renforcer les potentialités Or, l'attente des personnes, c'est de vivre là où elles se sentent le mieux, où elles sont bien accompagnées et en ayant un chez soi.

On maintient donc. @Guerin_Serge. Cahier Special La Provence Autonomic Mediterranee 2016 - Maintien à domicile frappez à la bonne porte - 15/11/16.

Viager et alternatives

L’ORS publie l’étude « Vieillir chez soi – Enjeux de santé dans l’adaptation des logements » - 20/10/16. Etude de l'ORS : Vieillir chez soi ( synthèse) - Juin 2016. Etude de l'ORS : Vieillir chez soi - Juin 2016. Une étude Korian sur le bien vieilir - 15/10/2016. Le deuxième baromètre européen de l’Institut du Bien Vieillir Institut du bien vieillir Korian a pour ambition de mieux connaître et de suivre l’état d’esprit des personnes âgées de quatre pays européens (la France, l’Allemagne, l’Italie et la Belgique).

Une étude Korian sur le bien vieilir - 15/10/2016

Au total, 4.000 seniors de plus de 65 ans ont été interrogés, mais aussi des 15-64 ans pour identifier les différences de perception des troisièmes et quatrièmes âges selon les générations. Au programme : le bien être, le lien social, leur capacité à anticiper la dépendance. De plus les résultats montrent que les seniors sont attachés à leur chez soi, les plus casaniers étant les italiens. Nous nous sommes donc interrogés sur les éléments qui contribuent à se sentir chez soi Zoom sur les attributs de ce qu’on appelle le "chez soi" Lors du dernier baromètre ( Baromètre de l’Institut du Bien Vieillir 2015) le principal souhait des seniors était de continuer à vivre le plus longtemps possible chez eux. Comment les Français vivent-ils le deuil? - 10/10/16.

Comment les Français vivent-ils leur deuil selon les circonstance et le type de funérailles et quelles conséquences cela a-t-il dans leur vie et la gestion de ce moment?

Comment les Français vivent-ils le deuil? - 10/10/16

Dans une enquête réalisée à la demande de la Chambre syndicale nationale de l’art funéraire (CSNAF), le Crédoc a interrogé plus de 3000 personnes afin de répondre à ces questions. • 4 Français sur 10 sont en deuil en 2016 En 2016, 42% des personnes interrogées déclarent avoir vécu un décès qui les a particulièrement touchées et "être affectées par un deuil, en voie de le terminer ou de le commencer". Un moment douloureux qui survient le plus souvent entre 45 et 54 ans (48%), lorsque l’on peut encore perdre ses grands-parents mais aussi ses parents. AMIENS Les seniors, un marché convoité - 10/10/16. Bien vieillir chez soi : quelles solutions pour aménager son domicile ? 19/0516. « Le vieillissement, une bombe à retardement » - Maintien à domicile à Angers - 26/09/16.

Comment fonctionne la prise en charge des personnes âgées à Angers ?

« Le vieillissement, une bombe à retardement » - Maintien à domicile à Angers - 26/09/16

Maxence Henry : « Il s'agit d'une compétence de la Ville à travers le Centre communal d'action sociale (CCAS). C'est lui qui, dans chaque commune, pilote la politique sociale et gérontologique. À Angers, 800 personnes travaillent au CCAS, dont 500 auprès des personnes âgées. Son budget est de 40 M€, dont 25 M€ pour la gérontologie. Cela nous permet d'offrir aux Angevins une palette d'offres complète ».Quelle est la politique de la Ville en matière de gérontologie ?

Etat fonctionnel des personnes âgées vivant à domicile en IDF - ORS IDF - Décembre 2013. Maintien à domicile : un marché à 24 milliards d’€ - Logement - 07/04/15. Seulement 6% des logements sont adaptés au vieillissement de leurs occupants.

Maintien à domicile : un marché à 24 milliards d’€ - Logement - 07/04/15

L’ouverture du salon des seniors à Paris, du 8 au 12 avril, est l’occasion de faire le point sur le marché du maintien à domicile qui pèse 24 milliards d’euros. Quelques 2 millions de logements doivent être adaptés, mais les entreprises du bâtiment ne se positionnent pas sur le créneau… Pour 90% des Français, il est préférable d’adapter son logement au vieillissement plutôt que de vivre en maison de retraite, selon une enquête réalisée en mars 2012 par Opinionway. Dans les faits, seulement 6% du parc de logements sont adaptés à la perte d’autonomie des personnes âgées, estime l’Agence nationale pour l’habitat (Anah), dans un rapport publié en 2013.

Selon les calculs de l’entité, 2 millions d’habitations pourraient avoir besoin d’être restructurées pour maintenir les personnes âgées dans leur domicile. 6 500 euros de travaux par logement adapté Etre proactif pour gagner des parts de marché L’union fait la force. Vieillir chez soi : usages et besoins des aides techniques et des aménagements du logement - DREES - N° 823. Leroy Merlin Source » J’y suis, j’y reste : quel bilan, quel impact ? Retours sur une recherche en 3 documentaires inédits.

Leroy Merlin Source » J’y suis, j’y reste : quel bilan, quel impact ?

Depuis la projection aux 2mes assises de l’habitat de Leroy Merlin du premier volet de J’y suis, j’y reste ! Leroy Merlin Source » Film : J’Y SUIS, J’Y RESTE : Recherche psychosociale sur les motivations des personnes âgées à rester chez elles. Vidéo réalisée par Marie Delsalle et Pierre Rapey Ils ont 70, 80 ou 90 ans.

Leroy Merlin Source » Film : J’Y SUIS, J’Y RESTE : Recherche psychosociale sur les motivations des personnes âgées à rester chez elles.

Ils nous ouvrent leur porte, montrent les gestes et les habitudes qui leur permettent de continuer à habiter chez eux. Ils nous parlent de leurs manières d’aménager leurs espaces de vie : le choix d’y rester et les contraintes de l’âge et de la maladie. Ils ont construit leur « coin du monde». Ce film documentaire d’une durée de 50 mn est issu d’une recherche psychosociale conduite en 2012 parMarie Delsalle, psychosociologue sur les motivations des personnes âgées à rester chez elles.

Initiée par Leroy Merlin Source, cette recherche a été réalisée avec le soutien du groupe de protection sociale Réunica. Pour télécharger la fiche technique du documentaire. Lire les commentairesCommentaire de Le logement : Un chez soi qui avance avec soi le 2015-06-26 16:26:43 […] Pour aller plus loin « J’y suis, j’y reste » : Documentaire réalisé par Marie Delsalle et Pierre Rapey, initiée par Leroy Merlin Source et […]

Vieillir à la maison. Des personnes âgées préfèrent souvent rester le plus longtemps possible dans leur maison et retarder autan que possible un déménagement en maison de retraite ou en hôpital.

Vieillir à la maison

Encore faut-il pour que cela soit réalisable que l'habitation soit aménagée en conséquence. L'association de Périssac,... Des personnes âgées préfèrent souvent rester le plus longtemps possible dans leur maison et retarder autan que possible un déménagement en maison de retraite ou en hôpital. Encore faut-il pour que cela soit réalisable que l'habitation soit aménagée en conséquence. L'association de Périssac, Habitation, handicap et mobilité (2HM) se propose d'apporter son aide dans ce domaine (lire ci-contre). Organisation et aménagements permettent en effet à une personne en fauteuil roulant de réaliser toutes les tâches de la vie courante. Randonnée solidaire, demain.

Maintien à domicile des personnes âgées : quel rôle pour les nouvelles technologies.