background preloader

Diplome_chomage

Facebook Twitter

Réussir sans diplôme. « La France est atteinte d’une surproduction de gens à diplômes, polytechniciens, économistes, philosophes et autres rêveurs qui ont perdu tout contact avec le monde réel. » Quelques années en arrière, cette citation de Roland Barthes me serait probablement passé au dessus du nez.

Réussir sans diplôme

J’imaginais alors, de manière plutôt légitime, que mon éducation était terminée, et qu’elle pouvait difficilement être meilleure. Réussir sans le bac, c'est possible ! Pour les 686.907 candidats qui ont passé les examens du baccalauréat, les résultats tombent ce vendredi 4 juillet.

Réussir sans le bac, c'est possible !

Avec l'angoisse pour ceux qui ne seront pas reçus. Vous les entendez encore, ces oiseaux de malheur, qui vous ont dit un jour ou l'autre : "Qu'est-ce que tu deviendras sans le bac ? " Ne craignez rien, ils se trompent. Votre vie ne va pas s'arrêter pour autant. On peut réussir sans le bac. Top 5 des PDG devenus milliardaires sans diplôme. Même si les études sont souvent essentielles pour obtenir une bonne position professionnelle, cela ne veut pas dire qu’elles sont indispensables pour réussir.

Top 5 des PDG devenus milliardaires sans diplôme

Certaines personnes parviennent à réussir sans diplôme et à se faire une place. Découvrez ci-dessous les portraits de cinq hommes aujourd’hui milliardaires et CEO de grandes compagnies, qui pourtant ont décidé à un moment donné d’arrêter leurs études pour se consacrer à leurs passions. Steve Jobs, ancien CEO d’Apple Charismatique PDG d’Apple jusqu’à sa mort, Steve Jobs a tout de l’homme qui a su gérer sa vie et fonder un empire.

Réussir sans diplôme aujourd'hui en France, c'est encore possible - Les Echos. Le taux de chômage selon le diplôme. 30 janvier 2015 - Le taux de chômage des non diplômés est trois fois supérieur à celui des diplômés d’études supérieures.

Le taux de chômage selon le diplôme

Le diplôme est plus que jamais un atout pour accéder à l’emploi. Le taux de chômage des non diplômés est trois fois plus élevé que celui des personnes qui disposent d’un diplôme niveau bac + 2 en 2013. On compte 6 % de chômeurs chez les détenteurs d’un diplôme supérieur à bac + 2, contre 16,8 % chez les non diplômés. Le diplôme demeure une arme essentielle dans l’univers professionnel, que ce soit pour entrer sur le marché du travail ou progresser ensuite. La situation est très difficile pour ceux qui sortent du système scolaire sans qualification dans un système qui sur-valorise le diplôme par rapport à l’expérience personnelle.

Près d’un jeune sans diplôme sur deux est au chômage. Chômage des jeunes : le diplôme, une arme toujours plus efficace. Actu | Insertion pro Morgane Taquet | Publié le Trois ans après leur entrée dans la vie active, 67% des jeunes sont en emploi et 20% au chômage, dévoile le Céreq (Centre d'études et de recherche sur les qualifications) dans sa nouvelle enquête portant sur le devenir des diplômés 2010 rendue publique jeudi 23 octobre 2014. 9% ont repris des études ou sont en formation et 4% sont inactifs.

Chômage des jeunes : le diplôme, une arme toujours plus efficace

Les jeunes de la génération 2010, qui arrivent sur un marché du travail marqué par “les effets persistants de la crise de 2008”, ont connu une insertion moins favorable que les diplômés 2007, écrit le Céreq. Trois ans après, ils sont moins souvent en emploi et plus fréquemment au chômage. Les jeunes et le chômage : la situation plus mauvaise que jamais. Trois ans après être sorti de formation, plus d’un jeune sur cinq (22%) est au chômage: jamais ce taux n’avait été aussi haut en France.

Les jeunes et le chômage : la situation plus mauvaise que jamais

La dernière enquête du Cereq (le Centre d’études et de recherches sur les qualifications), concernant l’insertion des 700 000 jeunes ayant quitté le système éducatif en 2010 – appelés «la Génération 2010» -, renvoie une image plutôt sombre des débuts des jeunes Français dans la vie active. Les diplômés s’en sortent toujours nettement mieux que les non diplômés, et cet écart s’est même creusé. Mais pour tous, à des degrés divers, le risque du chômage s’aggrave et l’insertion se détériore.

Retour sur les principaux enseignements de cette enquête, la sixième de la sorte menée par le Cereq, un établissement public sous l’autorité du ministère de l’Education et de celui du Travail. Une insertion globalement plus difficile Entre-temps, la situation économique s’est dégradée. La longue et difficile quête du CDI chez les jeunes diplômés. Atlantico : Les jeunes ont été particulièrement touchés par la crise de 2008-2009.

La longue et difficile quête du CDI chez les jeunes diplômés

Selon l'INSEE, près de 10% des jeunes diplômés d'un cursus long sont au chômage dans les quatre premières années suivant leur sortie du cursus scolaire, ce chiffre montant à 11% pour les études supérieures courtes. Comment expliquer ce chiffre relativement élevé ? 22% des jeunes diplômés toujours au chômage 3 ans après leur diplôme. Le diplôme, un solide rempart contre le chômage.

Le niveau de chômage des jeunes entrant dans la vie active atteint un niveau record, d'après l'enquête annuelle d'insertion réalisée auprès de la génération 2010 par le Céreq.

Le diplôme, un solide rempart contre le chômage

Chômage: les jeunes diplômés français n'échappent pas à la galère - 30 janvier 2014. La recherche d'emploi ressemble de plus en plus à un parcours du combattant.

Chômage: les jeunes diplômés français n'échappent pas à la galère - 30 janvier 2014

Pas moins de 27 CV sont nécessaires en moyenne pour décrocher un premier emploi en 2013, contre 16 en 2012, d'après le 3ème baromètre Deloitte sur l'humeur des jeunes diplômés rendu public ce jeudi 30 janvier. Pour 9% des diplômés en poste depuis moins de trois ans, il a même fallu envoyer plus de 50 curriculum vitae aux recruteurs. Courage et détermination sont donc les maîtres-mots pour ceux fraîchement débarqués des bancs de l'école… La patience pourrait être ajoutée à la liste des qualités requises du jeune chômeur en 2014. En effet, la durée de la recherche d'emploi ne cesse de s'allonger. L'intérêt du diplôme amoindri. Emploi : le diplôme contre le chômage. Le diplôme reste la meilleure arme des jeunes contre le chômage, surtout en période de crise.

Emploi : le diplôme contre le chômage

Passe ton bac d'abord et si possible ton master 2, surtout en période de crise. Tel pourrait être le résumé du rapport publié en avril dernier par le Céreq, le Centre d'études et de recherches sur les qualifications [1]. Les chercheurs ont analysé la situation de 25 000 jeunes sortis de formation initiale en 2006-2007. Chômage des jeunes : sans diplôme du supérieur, le risque est cinq fois plus élevé - Les Echos.

Le diplôme, arme contre le chômage des jeunes. En temps de crise, avoir un diplôme protège les jeunes contre le chômage, qui est presque cinq fois plus important chez ceux qui n'en ont pas, spécialement ceux issus d'un milieu défavorisé ou de l'immigration, selon une étude publiée mercredi 4 décembre par l'Insee. A partir de 2009, la crise a rendu encore plus difficile l'insertion professionnelle des jeunes, mais tous ne sont pas armés de la même façon : en 2012, le taux de chômage constaté chez les non-diplômés, un à quatre ans après la fin de leurs études, était de 47 %. Contre 10 % chez les diplômés de l'enseignement supérieur.

Les sans-diplôme (catégorie incluant les jeunes ayant juste le brevet des collèges) ont, en outre, les emplois les plus précaires. 37% des Bac +5 au chômage un an après l'obtention de leur diplôme. Le chômage touche aussi les jeunes les plus diplômés. Selon l'enquête annuelle de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), au printemps dernier, un tiers de la promotion 2013 n'avait toujours pas décroché de premier emploi.

Moins d'un an après leur sortie de l'enseignement supérieur, 37% des diplômés 2013 de niveau Bac +5 et plus étaient toujours sans emploi, 29% n'avaient pas encore signé le moindre contrat. Les 63% restant étaient en emploi, un niveau stable par rapport aux diplômés 2012. Ce taux d'emploi, en fort recul par rapport aux promotions 2010 (72%) et 2011 (70%), est proche du plus bas niveau (60%) enregistré au début de la crise par les diplômés 2009. La situation devrait durer. Face à la crise, le diplôme reste un rempart efficace contre le chômage. Béatrice Le Rhun, Daniel Martinelli, Claude Minni Après avoir beaucoup augmenté au cours des années 1990, le niveau de formation des jeunes est resté stable pendant les années 2000. En 2010, à l'issue de la formation initiale, les deux tiers des jeunes possèdent le baccalauréat ou un diplôme du supérieur.

L'insertion professionnelle des jeunes qui sortent du système éducatif reste très inégale selon leur niveau de formation. Dans les premières années suivant la fin de leurs études, les jeunes actifs diplômés de l'enseignement supérieur sont quatre fois moins souvent au chômage que ceux ayant au plus un brevet des collèges.