background preloader

Gestion

Facebook Twitter

LA NOTION DE PERFORMANCE (SDG) eduscol 226039. Qu'est-ce qu'une organisation performante ? - Réviser le cours - Sciences de gestion. L'analyse de la performance de l'organisation doit être envisagée dans ses diverses composantes, c'est-à-dire en établissant un lien entre les résultats obtenus et les aspirations des différents acteurs. Il s'agit d'envisager comment ces aspirations sont traduites en termes d'indicateurs et comment la performance de l'organisation se situe par rapport à d'autres, ou comment elle évolue dans le temps. 1. La performance organisationnelle La performance organisationnelle se définit comme la réalisation d'un résultat équivalent ou supérieur à l'objectif fixé par l'organisation compte tenu des moyens mis en œuvre.

Il est important pour une organisation de pouvoir la mesurer. L'analyse de la performance va se décliner en deux grandes notions : L'efficacité mesure la capacité de l'organisation à atteindre ses buts. On considère qu'une activité est efficace si les résultats obtenus sont identiques ou supérieurs aux objectifs définis. 2. La fidélité de la clientèle ou de l'usager 3. La rentabilité. L'activité humaine constitue-t-elle une charge ou une ressource pour l'organisation ? - Réviser le cours - Sciences de gestion.

L'individu, par son activité de travail, produit de la valeur et constitue ainsi une véritable ressource pour l'organisation. La gestion de cette ressource nécessite de la préserver, de l'évaluer et de la rétribuer en relation avec ses contributions, dans une recherche de performance. 1. L'activité de travail La distinction entre qualification et compétence Le niveau de qualification et les compétences des salariés créent de la valeur et contribuent ainsi à la performance de l'organisation.

L'impact des conditions de travail sur le fonctionnement de l'organisation Les conditions de travail déterminent le cadre dans lequel le salarié exerce son activité professionnelle. Pour l'entreprise, de bonnes conditions de travail sont la garantie d'attirer les meilleurs candidats au recrutement, d'avoir des équipes motivées et efficaces. Les conditions de travail ont donc un impact sur la performance des organisations. 2. La rémunération individuelle La rémunération collective 3. À retenir. Qualification professionnelle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Enjeu de la qualification[modifier | modifier le code] Elle est un gage : d'employabilité pour les personnes à la recherche d'un emploi, dans la mesure où elle permet de donner le meilleur aperçu de leurs capacités et aussi de leurs potentialités. d'efficacité dans la recherche des employeurs dans la mesure où ceux-ci doivent expliciter correctement leur besoin de main d'œuvre et facilement « apparier » sur un marché du travail donné l'état de l'offre et de la demande (voir enseignements donnés par la Courbe de Beveridge).

Qualification d'une personne[modifier | modifier le code] Elle peut être appréciée de multiples façons : Qualification d'un emploi[modifier | modifier le code] Évolution et tendances[modifier | modifier le code] En tendance sur le long terme[2], on constate sur le marché du travail des évolutions contradictoires : Vision positive[modifier | modifier le code] Vision plus nuancée[modifier | modifier le code] Les 7 compétences clés du travail de demain.

Michel Serres nous rappelait récemment que l’évolution des technologies nous force à être intelligents. Les technologies révolutionnent en effet notre environnement de travail et nous poussent à développer de nouvelles compétences. De nombreuses prospectives alimentent le débat et mettent en lumière les compétences qui feront la différence sur le marché du travail de demain. Quelles sont les évolutions dans les compétences distinctives ? Quelles doivent être les priorités en termes de développement des compétences ? Essayons de creuser. Un consensus se dégage autour de 7 compétences Etre compétent dans son travail requiert un savant mix de compétences techniques (les hardskills), comportementales (les softskills), et sectorielles (je maîtrise les enjeux et la culture du secteur d’activité dans lequel j’évolue). 1. 2.

Quand on pense au numérique, on pense plus aux outils et aux média (Youtube, twitter,…) que ce que l’on y fait. 3. 4. 5. Plus que jamais, ce que vous ferez dépendra de vous. Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Images Site Web pour cette image Compétences evolution-professionnelle-et-formation.fr Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur. Lutte.stress. Réseaux sociaux d'entreprise : entre contrainte et opportunité. Publié le 08/06/2011 Attention, cet article a été publié le 08/06/2011. Ce dispositif d'archives vous donne accès à l'ensemble des publications du site FocusRH. Assurez-vous de lire les dernières dépèches et dossiers publiés en utilisant notre moteur de recherche La dernière table ronde organisée à la maison des ESSEC à Paris le 7 juin 2011 s’est déroulée autour du thème : « Les réseaux sociaux et logiques collaboratives internes à l’entreprise : changement contraint ou opportunité ?

» Retour sur les débats. Il existe un certain paradoxe à vouloir imposer les réseaux sociaux dans l’entreprise. Ziryeb Marouf, président de l’observatoire des réseaux sociaux d’entreprise et responsable RH 2.0 chez France Telecom-Orange, explique : « Dans les domaines de la banque, de l’énergie ou de l’industrie, l’information est un peu traitée sous l’angle du "secret-défense". Une question de finalité Entre ROI et belles histoires Un nouveau modèle d’entreprise Traiter les embûches en opportunités Brice Ancelin. Guide Risques Professionnel Metiers Proprete Fiche 4 La Charge mentale et CTO. Conditions de travail et santé au travail des salariés de l'Union Européenne : des situations contrastées selon les formes d'organisation. Centre d'études de l'emploi Novembre 2006 Ce document de travail étudie les conditions de travail et la santé au travail des salariés de l’Union européenne selon les formes d’organisation du travail.

Il s’appuie sur les données de la troisième enquête européenne sur les conditions de travail réalisée en 2000. La première partie présente le cadre méthodologique de la recherche et la typologie des formes d’organisation du travail – formes apprenantes, en lean production, tayloriennes et de structure simple - sur laquelle elle se fonde. Les trois parties suivantes comparent les conditions de travail des salariés européens selon ces quatre formes d’organisation du travail. Le résultat majeur de cette recherche comparative est de montrer que les conditions de travail et la santé au travail sont très différentes dans les nouvelles formes d’organisation du travail, les formes apprenantes et en lean production. Conditions de travail.

Définitions[modifier | modifier le code] Un entrepôt de matières premières Les conditions de travail sont l'objet de l'attention particulière des ergonomes, des ergomotriciens qui peuvent en faire l'analyse (et éventuellement chercher à trouver des moyens de les améliorer ou d'en réduire les effets négatifs), des inspecteurs du travail chargés de contrôler l'application du droit du travail dans ce domaine, et des médecins du travail chargés d'un contrôle périodique de la santé des actifs. Les conditions de travail ne comportent pas uniquement des aspects matériels ; la vie relationnelle y participe tout autant, ainsi que le statut de l'emploi (statut professionnel, durée du contrat, ancienneté...). Le travail en open space a un impact sur la santé des salariés.

Il est difficile de mettre en lumière ce qui constitue de bonnes conditions de travail. Ces éléments permettent de dire que les conditions de travail relèvent d’une question politique et sociale. D’après l’enquête de 2001, TG.