background preloader

Cueillette sauvage

Facebook Twitter

Eating hostas – Of Plums and Pignuts. One of my favourite seasonal treats from the forest garden is the hostas.

Eating hostas – Of Plums and Pignuts

No, no spelling mistake: hostas are really edible. In fact, they are a near perfect forest garden crop. Woodland is the natural habitat of many hosta species, so they like moist soil with plenty of organic matter and tolerate a considerable amount of shade. A friend tells me that they have a positive allelopathic relationship (i.e. they secrete chemicals that help each other) with apples, and since the research on it is published in Russian I’ll have to take her word for it. Hostas are no novelty nibble: they have the potential to be a major productive vegetable. The best part of the hosta is the ‘hoston’, the rolled up leaf as it emerges in the spring, although many varieties are still pretty good even once they have unfurled. Hostons are best cropped by gripping them firmly near the base and snapping ones off the edge of the clump. Picture by ‘dcarch’ on the Seed Savers’ Forum Like this: Like Loading...

Sauvagement-Bon: Une bonne p'tite tarte. La semaine dernière, j’écrivais un billet à propos de la grande famille des chénopodiacées.

Sauvagement-Bon: Une bonne p'tite tarte

Aujourd’hui, en voici deux des représentants les plus communs à tel point qu'ils ont tous deux le statut de mauvaise herbe. Ce sont pourtant parmi les plus savoureux. Le meilleur des deux (point de vue personnel et totalement subjectif) : le chénopode blanc. Il doit son nom à la couleur des poils recouvrant ses feuilles et se détachant facilement au toucher. Ils donnent un aspect farineux à la plante, surtout sur les parties hautes. « Chénopode » est la racine grecque de « patte d’oie », un autre de ses noms inspiré par la forme de certaines de ses feuilles. Un peu moins gouteux : l’amaranthe. On retrouve souvent l’une et l’autre dans les mêmes endroits (comme la photo de l'amaranthe le montre). Tarte aux épinards sans épinard. In The Weeds TV » A FORAGING FOOD SHOW » Summer. Summer Foraging items featured in In The Weeds TV Ditch Stonecrop Red Clover Bittercress Bugleweed Bulrush Calendula Camas Catmint Catnip Cattail Chamomile ChickenoftheWoods Chickweed Chicory Chokecherry Clover Creeping Thistle Dandelion Daylily Fireweed Garden Orache Gold Chanterelle Goldenrod.

In The Weeds TV » A FORAGING FOOD SHOW » Summer

Montréal, ville fruitière? - Nouvelles. 29 avril 2014 - Saviez-vous que malgré le climat rigoureux québécois, plusieurs pêchers et figuiers poussent à Montréal?

Montréal, ville fruitière? - Nouvelles

Que le couvent des Hospitalières sur l’avenue des Pins abrite un verger à l’abri de tout regard où l’on oublie que nous sommes à deux pas du Centre-Ville? Avez-vous déjà goûté des amélanches de Montréal? Pourtant, Montréal a un patrimoine fruitier digne de mention. Et plusieurs groupes se dédient à mettre ce patrimoine en valeur pour redonner à Montréal son caractère fruitier. En recréant des espaces fruitiers productifs et éducatifs ou encore en organisant la cueillette et la distribution des fruits produits par les arbres fruitiers de la ville.

Des arbres fruitiers à Montréal? Lorsqu’on parle d’arbres fruitiers à Montréal, le premier réflexe peut être de penser aux grands vergers que l’on retrouve principalement dans les secteurs périurbains de l’agglomération, par exemple à l’Île-Perrot ou à Senneville. Il ne faut pas non plus négliger les cours privées. Le jardin sauvage et utile. La famille des Brassicacées, que l'on appelle aussi Crucifères, est une famille de végétaux des plus utiles pour l'homme.

Le jardin sauvage et utile

Toutes les plantes de ces genre possèdent des fleurs à quatre pétales disposés en croix; d'où ce nom. Elle regroupe, entre autres plantes cultivées, radis, chou, moutarde, cresson et brocoli. Mais plusieurs membres de la famille sont beaucoup moins connus d'un point de vue culinaire, bien que connus des jardiniers pour leur qualité (ou leur défaut) à se ressemer abondamment, ce qui fait que, bien souvent, elles sont considérées comme des mauvaises herbes...raison de plus pour les savourer sans culpabilité! En effet, on trouvera fréquemment en terrains incultes la bourse-à-pasteur (Capsella bursa-pastoris), le tabouret des champs(Thlaspi arvense), la lépidie densiflore(Lepidium densiflorum), la barbarée vulgaire (Barbarea vulgaris), le radis (Raphanus raphinistrum) et les moutardes sauvages(Brassica hirta, B.kaber, B.nigra, B.juncea).

Cette plante au goût poivré,