background preloader

Laumel

Facebook Twitter

MELLOUL

Projet Ara : 100 personnes ont été choisies pour tester le prototype. 01net le 04/07/14 à 12h13 © Capture vidéo YouTube Le prototype présenté à la Google I/O, recto verso. Après avoir montré pour la première fois un prototype fonctionnel à la conférence I/O, Google franchit une nouvelle étape dans son projet de téléphone modulaire Ara. La firme de Mountain View a annoncé avoir recruté les 100 premiers bêta-testeurs de son prototype. Ces cent testeurs, dont trois Français et cinq Britanniques, ont été recrutés parmi les 90 000 personnes ayant fait acte de candidature sur l’appli DScout, qui propose à ses utilisateurs de remplir des missions pour différents industriels. Les « heureux élus » recevront dans quelques mois un prototype du téléphone modulaire et devront rendre compte à Google de son utilisation.

A lire aussi : Linaro se chargera de développer une version spéciale d'Android pour le Project ARA. Project ARA, le projet de développement de téléphone modulaire de Google, aura droit à une version particulière d’Android. Et c’est Linaro qui se chargera de son développement. La version d’Android qui sera installée sur les téléphones du Project ARA était jusqu’à présent une des plus grandes inconnues du projet. En effet, du fait de sa conception modulaire, les smartphones du Project ARA ne peuvent pas être installés sur une version classique d’Android. Le système d’exploitation mobile de Google est actuellement incapable de reconnaître un nouveau composant ajouté « à chaud » sur le téléphone et il est nécessaire d’installer des drivers spécifiques pour lui faire reconnaître de nouvelles pièces supplémentaires de matériel. La question qui se posait jusqu’alors était : comment Google va-t-il faire pour développer une version spécifique capable de tourner sur Project ARA ?

La réponse a été donnée hier par PC World. Project ARA : les blocs du CPU et de l'écran ne pourront pas être échangés à chaud. Le 15 septembre dernier se tenait la LCU 2014 (pour Linaro Connect USA), une conférence dédiée aux développeurs de Linux sur les architectures ARM. L’occasion justement d’en apprendre un peu plus sur le Project ARA sur lequel sera installé une version modifiée d’Android L, actuellement développée par Linaro. On savait déjà depuis le mois de juillet dernier que c’était Linaro qui se chargeait du portage d’Android sur les appareils du Project ARA. Pour rappel, du fait de sa nature modulaire, il n’est pas possible d’installer une version classique d’Android sur les téléphones ARA. La version classique d’Android est actuellement incapable de reconnaître un nouveau composant ajouté « à chaud » sur le téléphone. Il est en effet nécessaire d’installer des drivers spécifiques pour lui faire reconnaître de nouvelles pièces supplémentaires de matériel.

Linaro doit donc se charger de rendre Android aussi modulaire que le téléphone physique. Lien YoutubeChaine Youtube FrAndroid. 10 choses à savoir sur le Project Ara de Google. Si vous avez suivi la conférence dédiée au Project Ara qui a eu lieu ce soir à San Francisco, et si vous avez lu notre édito de la semaine dernière, vous devez sûrement connaître assez bien ce projet de smartphone modulaire. Pendant plus de deux heures, différents intervenants ont défilé sur scène afin d’évoquer toutes les questions « techniques ». Google a également dévoilé le premier prototype fonctionnel. Dans cet article, nous revenons sur les principales annonces. Comme déjà évoqué, le Project Ara est un des projets développés au sein du Advanced Technology and Projects (ATAP), anciennement dans le giron de Motorola Mobility. Quand est-ce que le premier smartphone Ara sera commercialisé ? Quel sera le prix du smartphone Ara ?

Quelles seront les tailles des téléphones Ara ? Comment fonctionnent les modules ? Comment acheter des modules ? Les téléphones fonctionneront-ils sous Android ? Et le premier prototype ? Quelle est la durée de vie d’un téléphone Ara ? Toshiba rejoint le Projet Ara pour fabriquer les puces du smartphone modulaire. Après Sennheiser qui a rejoint la communauté Phonebloks au début du mois pour proposer des modules audio pour le projet Ara de Google, c’est maintenant au tour de Toshiba de faire savoir qu’elle fournira les puces nécessaires au fonctionnement de ce smartphone modulaire.

Le Projet Ara de Google prend la forme d’un châssis « nu », vendu 50 dollars, sur lequel on vient rajouter et interchanger les éléments de son choix comme un écran, un processeur, une batterie, un clavier voire des haut-parleurs. Pour le moment, on ne sait pas quels seront les constructeurs partenaires qui fabriqueront les modules vendus séparément même si Sennheiser avait annoncé au début du mois son intention de proposer de tels produits.

Aujourd’hui, c’est Toshiba qui sort de l’ombre et selon le site d’informations Nikkei, le fabricant de puces fournira les processeurs nécessaires au fonctionnement des modules et du téléphone pendant au mois un an après la sortie du téléphone. Toshiba : spécialiste des processeurs ? Le projet Ara s'appuiera sur un Tegra K1 de Nvidia. À l’aube des vacances de fin d’année, le responsable du projet Ara a fait état des dernières avancées du smartphone modulaire sur son compte Google+. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur les caractéristiques que l’on peut attendre de l’appareil. Nous avions déjà eu l’occasion d’apercevoir un petit bout du prototype Spiral 2, le projet Ara tel qu’il se présente à ce jour. Juste avant de partir en vacances et un mois avant la prochaine conférence organisée par Google, Paul Eremenko, à la tête du projet Ara, s’est livré à quelques précisions supplémentaires.

Outre la première photo du circuit imprimé du Spiral 2, on connaît désormais quelques uns des fournisseurs qui permettront de créer le MDK (Modules Developer Kit) présenté lors de la conférence de janvier. Et ce que l’on sait aujourd’hui concerne quelques éléments désormais intégrés au prototype Spiral 2 et actuellement testés par l’équipe d’Eremenko. Project ARA : un module pour mesurer le taux d'oxygène dans le sang. Paul Eremenko, le responsable du Projet ARA pour Google a montré un nouveau module pour son futur smartphone modulaire : un oxymètre. Project ARA est certainement l’un des projets technologiques les plus excitants à venir l’année prochaine. Il s’agit d’un smartphone entièrement modulaire, un squelette sur lequel les utilisateurs peuvent greffer des modules de façon à ce que leur smartphone possède exactement les composants dont ils ont besoin. Les ingénieurs de Project ARA vont d’ailleurs un peu plus loin et promettent que ce téléphone ARA supportera des composants ou des périphériques encore jamais vus sur des smartphones.

Et si quelques modules originaux ont déjà été montrés ou envisagés (des appareils photo très spécialisés, entres autres), on ne savait pas encore exactement quels types de modules allaient proposer Google. Paul Eremenko s’est également montré un peu plus bavard que d’habitude lors de cette conférence. Le Project ARA aura une boutique en ligne dédiée pour acheter des modules. Alors que le Project ARA devrait être disponible au début de l’année prochaine, Paul Eremenko, le responsable du projet chez Google a donné quelques précisions supplémentaires sur la boutique en ligne qui permettra d’acheter des modules destinés à ce téléphone modulaire. Project ARA est l’un des innombrables projets de recherche et développement de Google.

Dirigé par Paul Eremenko, son but est de créer et surtout de commercialiser rapidement un téléphone modulaire, c’est-à-dire un téléphone dont il est possible de changer à la volée et très facilement ses composants et ses pièces principales. Le Project ARA se présentera ainsi sous la forme d’un squelette sur lequel on attachera ici un processeur, là un écran, un appareil photo ou un GPU plus ou moins puissant. . « Le MDK du Projet ARA est gratuit et ouvert à tous, et donc tout le monde a la possibilité de créer un module en suivant les caractéristiques du MDK. Le smartphone modulaire Ara sortira bientôt… ou presque. Les ingénieurs du groupe ATAP, en charge chez Google du projet Ara, ont dévoilé plusieurs nouveautés concernant leur téléphone modulaire dont le développement bat son plein. C’est tellement le cas qu’une première version de test « grandeur nature » va être commercialisée d’ici la fin de l’année… à Puerto Rico. Le petit pays sera l’occasion pour le moteur de recherche d’éprouver les technologies mises en œuvre pour le smartphone Ara, qui se compose, rappelons-le, d’un squelette auquel on joint des modules de composants.

Écran, batterie, appareil photo, GPS, stockage… Tout pourra être remplacé ! Le projet, actuellement en phase 2 (« Spiral 2 »), est toujours en plein développement. Les fortes têtes d’ATAP sont en train de finaliser le support de la 3G, tout en planchant sur le peaufinage de la technologie des modules à glisser à la volée. Projet Ara de Google : un proto qui défaille mais un projet qui s'emballe. 01net le 27/06/14 à 19h15 Le très ambitieux projet Ara vient de passer une étape à la Google I/O. On vient en effet de voir pour la première fois un prototype du fameux smartphone modulaire de Google. Bon, il a planté au démarrage, mais ce n’est pas bien grave et le potentiel est bel et bien là.

Paul Eremenko, responsable du projet Ara, a même lancé un concours avec un prix de 100 000 dollars et un voyage à la prochaine conférence développeurs Ara à la clé. Le mot de la fin revient à Eremeko qui prévient, « les gars, ce sera difficile, mais nous allons le faire ensemble ». Vous découvrir ARA, vous pouvez aller directement à la 27e minute de la vidéo ci-dessous. Retrouvez l'intégralité de notre dossier sur le projet Ara et notre dossier Google I/O 2014. A lire aussi : Google Ara : un smartphone en kit, pour quoi faire ? Des détails sur le projet Ara de Google. Le projet Ara de Google est scruté avec une grande attention par les adeptes de nouvelles technologies. Le 15 et 16 avril prochain, Google tiendra une conférence dédiée aux développeurs afin de présenter le projet plus en détail.

Mais aujourd’hui, la firme de Mountain View rend disponible son kit de développement qui nous renseigne beaucoup sur ce projet alléchant. Pour rappel, le projet Ara est une nouvelle façon de penser la création d’un smartphone. Au lieu de fournir un smartphone terminé avec des caractéristiques gravées dans le marbre, le projet Ara laisse le choix à l’utilisateur sur les specs du terminal. Dans le kit de développement fourni par Google (dispo ICI), nous apprenons beaucoup de choses. Nous apprenons d’autres petites choses sympathiques. Le MDK se présente comme un PDF d’une soixantaine de pages avant tout dédié aux développeurs. Les smartphones Ara de Google en vente dès Janvier 2015. Le Projet Ara de Google n'en finit plus de faire parler de lui, et pour cause, c'est une petite révolution que s'apprête à mener le géant du web avec son smartphone modulaire. Récemment étudié de très près par les équipes de iFixit, il ne manquait finalement qu'une date pour faire cesser (ou commencer, c'est selon) de rêver les geeks que nous sommes.

Il avait fallu une conférence développeurs dédiée pour évoquer en détails ce projet d’un nouveau genre. Il faut dire que la mise à jour matérielle de nos téléphones, exactement comme celle de nos ordinateurs, est un rêve qui nous suit depuis fort longtemps. On retiendra ainsi deux dates principales. En Décembre 2014, une mise à jour d’Android préparera le terrain pour ces smartphones modulaires dont les premiers exemplaires seront mis en vente dès le mois de Janvier 2015. Les choses se précisent en tout cas – une version développeur devrait aussi arriver plus tôt – et c’est tant mieux. Phonebloks - Hello Industry! Phonebloks. Project Ara. Le projet ARA : ambitieux, écologique et en avance sur son temps.

Étrange paradoxe que celui de l’industrie du téléphone portable. Tous les ans, tous les trimestres ou tous les mois, les constructeurs remettent en cause la technologie des appareils qu’ils viennent tout juste de commercialiser. Il faut systématiquement que le prochain téléphone soit plus puissant, plus performant, plus beau. Mais le concept même du téléphone en tant qu’objet n’est jamais remis en cause. Il s’agit d’un appareil constitué d’un seul bloc, recouvert d’une coque cachant tous les secrets de sa puissance.

On achète alors un produit relativement coûteux et quand il ne fonctionne plus, il suffit d’en reprendre un autre, sans se poser plus de question sur ses défaillances. PhoneBlocks, Project ARA, une même idée trouvée en deux endroits différents Pour ceux qui n’auraient pas suivi les quelques annonces de Google à propos de Project ARA, un petit rappel s’impose. Lien YoutubeChaine Youtube FrAndroid Le téléphone modulaire en une image. Trois tailles de téléphones sont prévues. Phonebloks et Projet Ara : l’avènement du téléphone modulable. Motorola et 3D Systems travailleraient ensemble au développement d’une ligne de smartphones modulables sous le nom de projet « Ara », après le vif succès rencontré par une vidéo devenue virale, « Phonebloks ».

Motorola, nouveau porte-étendard de la lutte contre l'obsolescence programmée ? Rien n'est moins sûr, mais c'est pourtant un pas dans cette direction qu'effectue le géant américain – partie intégrante de la nébuleuse Google depuis août 2011 – en annonçant un partenariat avec 3D Systems, le spécialiste américain de l'impression 3D. C'est donc main dans la main que les deux groupes vont se lancer dans l'aventure du « Projet Ara », une ligne de smartphones modulables qui laisserait presque toute latitude à son heureux propriétaire afin de personnaliser le hardware de son smartphone, d'en choisir les composants comme d'en changer à l'envi.

Une douce utopie ? Phonebloks, genèse et mise en lumière du projet Projet Ara Seconde collaboration pour Motorola et 3D Systems Par Moonzur Rahman.