background preloader

Généralités sur la lecture publique

Facebook Twitter

#Généralites #LecturePublique

Des bibliothèques populaires à la lecture publique. Les changements politiques et socioculturels amènent au XIXe siècle une demande croissante de lecture, qu’elle soit instructive ou récréative.

Des bibliothèques populaires à la lecture publique

Les bibliothèques dites « populaires » sont alors mises en place pour tenter de répondre à ces besoins. Trop laïques pour certains, trop cléricales pour d’autres, trop « populaires » enfin, leur histoire a fait l’objet d’un profond oubli pendant la longue première moitié du XXe siècle.Qui étaient les lecteurs de la France rurale, comment les publics cohabitaient-ils, pourquoi le service de prêt de livres s’est-il progressivement répandu, comment les autorités considéraient-elles ces nouvelles institutions… ? L'aventure du livre. Lecture publique : définition ENSSIB et bibliographie. L’expression "lecture publique" apparait pour la première fois dans le décret, signé par le général de Gaulle le 19 août 1945, instituant la Direction des bibliothèques de France et de la Lecture publique (DBLP).

Lecture publique : définition ENSSIB et bibliographie

Aujourd’hui, la notion de "Lecture publique" recouvre l’ensemble des actions et pratiques mises en œuvre par les bibliothèques accueillant ou desservant les publics dans son acception la plus large, au sein de l’aire géographique dans laquelle elles sont situées. C’est le cas des médiathèques ou bibliothèques municipales ou intercommunales, mais aussi celui des médiathèques ou bibliothèques départementales. Au niveau national, on peut également citer, comme établissement phare de la lecture publique, la Bibliothèque publique d’information du Centre Georges Pompidou, qui accueille gratuitement le public dans toutes ses composantes. Ressources Observatoire de la lecture publique [en ligne]. Développement de la lecture publique [en ligne]. GROUDIEV, Iegor. SANDRAS, Agnès (coord.). Observatoire de la lecture publique - Livre et Lecture.

Le ministère de la Culture et de la Communication administre, dans le cadre du contrôle technique exercé par l’État sur les collectivités territoriales, une enquête annuelle sur les données d’activité des bibliothèques publiques, prévue par les articles R310-5 et R320-1 du Code du patrimoine.

Observatoire de la lecture publique - Livre et Lecture

L’enquête nationale sur les bibliothèques publiques a été créée à la fin des années 1960 et dématérialisée dans les années 1990. En 2009, la mise en œuvre de cette enquête a suscité la création, au sein du Service du livre et de la lecture, d’un Observatoire de la lecture publique, qui a pour mission de collecter, d’analyser et de diffuser les données d’activité de l’ensemble des bibliothèques municipales, intercommunales et départementales. Le projet s’appuie sur un partenariat avec les Conseils départementaux, qui contribuent à l’identification et au suivi des bibliothèques municipales et intercommunales qu’ils desservent. La démocratisation culturelle par les bibliothèques de lecture publique, une préoccupation d’hier ?

Par Cécile Rabot, sociologue, maître de conférences à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense Les bibliothèques de lecture publique ont été conçues et développées dans une perspective de démocratisation culturelle : dans le prolongement de l’instruction offerte par l’école, il s’agissait de rendre possible, pour le plus grand nombre, l’accès au savoir et à une offre de lecture de qualité.

La démocratisation culturelle par les bibliothèques de lecture publique, une préoccupation d’hier ?

L’article 3 de la Charte des bibliothèques élaborée en 1991 par le Conseil Supérieur des Bibliothèques met encore en avant le lien entre accès à la culture et exercice de la démocratie et fait de l’égalité d’accès à la lecture et aux sources documentaires une des missions des bibliothèques : « La bibliothèque est un service public nécessaire à l’exercice de la démocratie. Elle doit assurer l’égalité d’accès à la lecture et aux sources documentaires pour permettre l’indépendance intellectuelle de chaque individu et contribuer au progrès de la société. » La lecture publique, quelle lecture publique ?

Simultanément ou presque, je rencontre cette semaine un mémoire sur les compétences territoriales en matière de lecture publique, à l’occasion des soutenances de mémoires DCB à l’enssib, et le dernier billet de Dominique Lahary faisant le point sur « la lecture publique intercommunale en 10 leçons« .

La lecture publique, quelle lecture publique ?

Ajoutez à cela l’actualité politique qui valide la création des métropoles, le serpent de mer du débat sur les compétences croisées des différents niveaux d’administration locale, et une ambiance de campagne électorale qui débute sur fond de municipales et, par conséquent, d’intercommunalité.