background preloader

Le bio

Facebook Twitter

Une vie sans gâchis: Les produits bios coûtent-ils vraiment plus cher? Étant consommatrice à 100% de produits bios, il n'est pas rare d'entendre sortir de la bouche de mes proches "nan mais le bio c'est bien gentil mais ça coûte cher".

Une vie sans gâchis: Les produits bios coûtent-ils vraiment plus cher?

Comme je ne suis pas friande de débats sans fins et à positions prédéfinies et vouées à ne pas changer, je préfère en général ne pas la ramener aux diners de peur de passer pour le cliché de l'écologiste extrémiste. On a déjà tous entendu parler des bienfaits pour la santé (des consommateurs et des agriculteurs) et pour la planète mais qu'en est-il du porte-monnaie? Le bio coûte-t-il vraiment plus cher? Crédit photo: Amber Locke Ne tournons pas autour du pot pendant trois heures: Oui, le bio coûte plus cher que les produits de l'agriculture conventionnelle. Lorsque l'on compare les prix d'un kilo de mandarines corses, d'un pot de pâte à tartiner ou d'un morceau de viande, le prix est toujours doublé voire triplé par rapport aux aliments issus de l'agriculture conventionnelle.

Mais ce n'est pas la seule bonne nouvelle! L'alimentation bio des grandes surfaces en question. Les sondages le montrent : nous sommes de plus en plus nombreux à consommer des produits alimentaires bio.

L'alimentation bio des grandes surfaces en question

A croire que le bio ne connaît pas la crise ! Et les enseignes de grandes surfaces l’ont bien compris, avec une progressive généralisation de produits bio, la création de rayons spécialisés ou encore le développement de leur propre marque bio. Ceci nous amène à nous interroger sur la qualité des produits bio proposés, les objectifs réels des enseignes à travers leur marque bio : leurs prix, quasi équivalents à des produits classiques de grandes marques, ne sont-ils pas synonymes d’une moindre qualité ? S’agit-il vraiment de produits issus de l’agriculture bio ? Sont-ils plus écologiques ? Sachez tout d’abord que les produits bio des marques de distributeurs (MDD) sont porteurs du label officiel AB, géré par le ministère de l’Agriculture, et donc soumis au moins une fois par an à un contrôle de l’un des six organismes certificateurs français (EcoCert, Qualité France, Agrocert…).

Produire bio, un business comme les autres ? Manger bio, local, de saison et solidaire, c’est l’idéal. Les consommateurs de bio ne sont pas plus riches que les autres, mais plus instruits. Qui sont vraiment les mangeurs de produits bio ?

Les consommateurs de bio ne sont pas plus riches que les autres, mais plus instruits

Pas forcement des consommateurs plus aisés, mais des consom’acteurs avertis et instruits. Un mode de vie sain Une étude NutriNet-Santé publiée dans la revue PloS One, pilotée par plusieurs organismes de recherche dont l’INRA et l’Inserm, à montrer que les consommateurs de produits biologiques et les consommateurs traditionnels présentent des caractéristiques différentes. Cette étude basée sur un panel de 54.000 français (dont ¾ de femmes) révèle que les consommateurs de produits bio sont plus éduqués et physiquement plus en forme que les autres. Surprenant, ces consommateurs avertis n’ont pas un revenu supérieur. Le bio est perçu comme meilleur pour l’environnement (83%) et pour la santé (69%). Les pesticides dans le viseur La proportion de personnes consommant bio en surpoids est inférieure de 36% à la moyenne nationale chez les hommes et de 42% chez les femmes. Au final, il faut savoir quoi dépenser et surtout comment.

Le bio coûte t-il vraiment plus cher. Manger bio, est-ce vraiment plus cher ?

Le bio coûte t-il vraiment plus cher

Si la réponse est première vue évidente, elle l’est beaucoup moins sur le long terme. C’est un fait avéré, malgré les différentes enquêtes menées de part et d’autre, la nourriture bio revient plus cher à l’achat que la nourriture conventionnelle. Pas besoin d’être un expert, en comparant deux tickets de caisse, l’un provenant d’un supermarché traditionnel et l’autre d’un magasin bio spécialisé, l’écart peut atteindre 58% pour des produits identiques. Cela dit, la consommation de produits bio augmente chaque année, et 6% des français déclare en consommer quotidiennement. Pour le reste de la population, manger bio est un luxe, une dépense supplémentaire injustifiée.

La nourriture bio, exempte de pesticides, d'engrais chimiques, d’OGM et autres substances nocives utilisées par l’industrie agro-alimentaire traditionnelle, est encore la seule à pouvoir être consommée sans risque pour la santé.