background preloader

ALIMENTATION

Facebook Twitter

Délit de sale gueule (épisode 1) « T’as vu la tronche de tes abricots séchés ? » Réaction légitime à la vue d’abricots séchés bio. Ils font de la peine, ils sont moches, de couleur douteuse, ils donnent un sentiment de pas frais. Au goût, ils sont bons cela dit, car il ne faut quand même pas exagérer. Et oui, ils sont même très bons. Mais quelle sale gueule !!! Parce que les abricots séchés ordinaires, eux, ils ont la classe : un beau frippé, une couleur divine, ils sont presque grassouillets et bien moelleux… . « M’enfin, c’est normaaaaaal, ils ont séché les abricots. Convaincus ?? C’est pas normal ça. Sauf que le délit de sale gueule n’est pas là où on l’imagine. Ionisation ou irradiation des aliments : euh, pardon ? Ne me dites pas que vous n’en aviez jamais entendu parler ? D’après l’Afssa, le but principal de la ionisation est de diminuer la présence de microbes dans les aliments afin de limiter les risques de maladies. Ionisation dans le monde Quels aliments ?

Le revers de la médaille Et le bio dans l’histoire ? Voici pourquoi l’alimentation industrielle cause des maladies chroniques. Anthony Fardet est chercheur au département de nutrition humaine, Inra et université d’Auvergne, à Clermont-Ferrand. Anthony Fardet. Quand on demande au grand public à quoi il attribue le « potentiel santé » des produits laitiers, des agrumes, de la viande ou des produits céréaliers, il répond en majorité et respectivement le calcium, la vitamine C, les protéines et les fibres. Ces réponses, si elles sont partiellement vraies, sont aussi partiellement fausses. En effet, elles réduisent le « potentiel santé » des aliments à un seul nutriment. Or les aliments sont des matrices complexes constituées de centaines de nutriments. Par définition, l’approche réductionniste considère la réalité comme trop complexe pour être étudiée en tant que telle. . « Cracking » extrême des aliments Le fractionnement du grain de blé en farine raffinée blanche, en son (l’enveloppe du blé) et en germe, illustre parfaitement les conséquences de ce réductionnisme technologique.

La réalité complexe de la société.

Boissons

Confitures. Oeufs. LAITAGES. NEMS. PAINS & PIZZAS. PÂTISSERIE. SANDWICHES. TARTES SALÉES. LÉGUMES. Fruits. Le bio.

Sans gluten. Dans la cuisine (ustensiles) Ce qu'ils mangent en une semaine... (Part 2) - Evaneos. Pour ceux qui ont apprécié mon premier article : Ce qu’ils mangent en une semaine…, voici la suite avec de nouvelles photos de © Peter Menzel tout aussi parlantes. Il y a notamment les photos de familles françaises, canadiennes ou encore une photo d’une deuxième famille américaine nettement moins dépensière que la première, comme quoi ces photos ne sont pas forcément le reflet exact des modes alimentaires dans chaque pays mais permettent néanmoins de se faire une idée.

Luxembourg : La famille Kuttan-Kasses d’Erpeldange – 4 adultes Les dépenses alimentaires pour une semaine: 347,64€ ou 465,84 $. France : La famille Moines de Montreuil – 2 adultes, 2 adolescents Les dépenses alimentaires pour une semaine: 315,17€ ou 419,95 $ Australie : La famille Browns de River View – 3 adultes, 3 adolescents, 1 enfant Les dépenses alimentaires pour une semaine: 481,14 dollars australiens ou 376,45 $ Canada: La famille Melanson du Nunavut – 2 adultes, 3 enfants Inde: La famille Patkars d’Ujjain – 4 adultes. Ce qu'ils mangent en une semaine... voyage à travers les familles. Savez-vous combien dépense votre famille chaque semaine en épicerie ? Certains me diront « facile! Je sors mon petit carnet et je te dis ça tout de suite », d’autres répondront « euh… voyons… une centaine d’euros peut-être? Non? Plus? » Quant aux derniers, ils n’ont aucune idée ou une idée trop vague pour s’aventurer à répondre un nombre… (et j’en ferais sûrement parti) Mais quelle serait votre réaction si je vous demandais ce que consomme une famille en Equateur?

Le résultat de son voyage? A chacun son mode de vie ! Voici les photos de © Peter Menzel: Allemagne: La famille Melander de Bargteheide – 2 adultes, 2 adolescents Les dépenses alimentaires pour une semaine: 375,39 Euros ou 500,07 $ Etats-Unis: La famille Revis de Caroline du Nord – 2 adultes, 2 adolescents Les dépenses alimentaires pour une semaine: 341,98 $ Japon: La famille des Ukita Kodaira City – 2 adultes, 2 adolescents Les dépenses alimentaires pour une semaine: 37 699 Yen ou 317,25 $ Rechercher l'index glycémique d'un aliment | Le site officiel de la méthode Montignac.

Cuisson douce à la vapeur avec le Vapok. Je vous présente le Vapok, un cuiseur vapeur innovant, ce matériel, très adapté pour la cuisson à la vapeur douce a un design moderne, une marmite fonctionnelle un peu resserrée vers le bas et un couvercle haut et en pointe. Il permet non seulement de cuire sans matière grasse ajoutée mais aussi de réchauffer, maintenir au chaud, décongeler en douceur, servir de bain-marie (par exemple pour faire fondre le chocolat)... La cuisson à la vapeur douce est un des modes de cuisson qui respecte le mieux les aliments.

Avec le Vapok, la température de cuisson est régulée aux environs de 95°C. Le couvercle flottant et libre, se soulève de lui-même, régulant ainsi encore davantage l'excès de vapeur. Le couvercle en forme de chapeau pointu, libre et flottant, permet à l'excédent de vapeur de s'évacuer naturellement, évitant ainsi les trop fortes températures. Comme dans un sauna, la vapeur d'eau provoque la sudation et l'élimination des impuretés, toxines, pesticides... Emploi du Vapok Les recettes. Stérilisation à la cocotte-minute - Stériliser bocaux autocuiseur : Trucs et astuces. Si vous ne possédez pas de stérilisateur (encombrant qui plus est) il est tout à fait possible de stériliser des bocaux à la cocotte minute.Le temps de stérilisation sera le temps préconisé pour votre recette divisé par trois.La soupape devra à peine chuchoter pour conserver une pression à 100°. Par exemple pour stériliser 8 terrines de pâté de campagne de 200 gr chacune ma recette indique de les plonger à 100° dans un stérilisateur pendant 2h à 2h30.

Avec mon autocuiseur (ou cocotte-minute) je vais diviser ce temps par 3, donc 50 minutes grosso-modo. - Je remplie mon autocuiseur d'un tiers d'eau et je dépose son panier à pieds au fond (si votre panier n'a pas de pieds déposer un torchon au fond de la cocote afin d'éviter que les bocaux ne se brisent contre le fond pendant la cuisson). - Dans mon autocuiseur d'un diamètre de 24,5 cm je dépose 4 bocaux et cela suffit pour les caler entre eux, si cela n'est pas le cas bourrez les espaces vides avec un torchon.

Mode de vie paléo

Diète méditerranéenne. L'alimentation selon Jean Seignalet. L'alimentation selon Marion Kaplan. Végétarisme. Comment fonctionne le régime IG. En quoi consiste ce régime Le régime IG vise à remplacer les aliments à index glycémique (IG) élevé par des aliments à IG bas afin de maîtriser sa glycémie et inciter son corps à utiliser les graisses comme source d’énergie.Dans le régime IG, les glucides proviennent des fruits, des légumes et légumineuses, des tubercules (à l’exception de la pomme de terre qui doit être consommée avec parcimonie) et des oléagineux.

On peut continuer à manger du pain, des pâtes, des céréales en quantité modérée du moment que ces aliments ont un index glycémique bas.Le régime IG autorise une grande variété alimentaire et s’intéresse davantage à la qualité des nutriments qu’à leur quantité. Les graisses ne sont pas interdites. Là encore c’est leur qualité qui est visée.Le régime IG n’est pas un des derniers régimes « flash » qui fait perdre des kilos de façon spectaculaire et qui, une fois terminé, vous abandonne à vos anciens choix alimentaires et culinaires.

Pourquoi le régime IG est efficace En pratique. 10 gros mensonges sur la nutrition - Beauté et Santé Naturellement. Les consignes officielles en nutrition diffusées dans les écoles, les hôpitaux, les médias, sont inexactes et contradictoires. J’ai fait une liste des pires exemples ci-dessous, mais ce n’est malheureusement que la pointe émergée de l’iceberg. Voici 10 gros mensonges, mythes et idées fausses qui circulent : 1. Le petit-déjeuner idéal « Idéalement, la journée débute avec un repas équilibré, composé d’un laitage, d’un fruit et d’une boisson…», écrit Flora Genoux en page 15 du journal Le Parisien, mardi 3 décembre 2013. Ces conseils dérivent directement des recommandations officielles de manger, au petit-déjeuner, une tartine de beurre et de confiture, un jus d’orange et un bol de lait.

On retrouve une variante de ce mythe sur les boîtes de céréales, qui martèlent aux enfants que leur petit-déjeuner idéal se composera, par exemple, d’un « bol de Kellogg’s Corn Flakes avec du lait (pour le calcium) et d’un jus d’orange (pour les vitamines) ». Faux, faux, faux sur toute la ligne. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Fabriquer du vinaigre à la maison, recette pour une production domestique. Le vinaigre est principalement produit industriellement de nos jours. Les vinaigres industriels même biologiques, ne peuvent plus nous garantir un vinaigre aux multiples propriétés qu'on lui prêtait ; pour des raisons de rentabilité, ils sont fabriqués de manière ultra-rapide (environ 24 heures) ne laissant pas le temps aux bactéries et à la nature de faire leur travail.

Les traitements suivants : filtrage et décantation, privent malheureusement le vinaigre produit industriellement de certaines de ses qualités. On peut leur préférer des vinaigres plus traditionnels faits par des artisans vinaigriers de plus en plus rares ou alors démarrer sa propre production. Ce sera l'objet de ce chapitre. La fabrication du vinaigre "maison" ne demande aucun matériel indispensable et nécessite très peu de travail, le vinaigre se fait naturellement. Produire du vinaigre "maison" est facile bien qu'assez long : de 1 à 3 mois en moyenne et nécessite de l'alcool, de l'air et une certaine température.

Blogs culinaires